Ordre Teutonique

« Ordre Teutonique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Blason de l'Ordre Teutonique.

L'Ordre Teutonique, appelé également Ordre des Chevaliers Teutoniques, officiellement Ordre de la Maison de Sainte-Marie-des-Teutoniques, est un ordre militaire et religieux semblable a celui des Templiers. Contrairement a ce dernier, l'Ordre Teutonique a participé aux croisades baltes et est encore actif aujourd'hui.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Création[modifier | modifier le wikicode]

L'ordre fut créé en Terre Sainte lors de la Troisième croisade en 1190, en tant qu'hôpital pour les chevaliers d'origine germanique à Saint-Jean-d'Acre. L'ordre est finalement reconnu comme "ordre religieux hospitalier" par le pape Clément III en 1191. Il n'était alors qu'un simple hôpital de campagne pour aider les croisés allemands malades et blessés.

Ordre militaire[modifier | modifier le wikicode]

À partir de septembre 1197 jusqu'en février 1198, l'ordre se réorganise en ordre militaire, abandonnant ses fonctions d'hôpital pour venir en aide aux croisés en Terre Sainte. Il est reconnu comme ordre militaire le 19 septembre 1199 par le pape Innocent III et sera composé en majorité de chevaliers d'origine Germaniques et Teutonnes. À partir de 1200, l'ordre s'implante dans toute l'Europe en possédant des maisons en Suisse, Italie ou en Germanie (actuelle Allemagne).

Croisades baltes et installation en Prusse[modifier | modifier le wikicode]

La situation en Terre Sainte, devenant de plus en plus complexe, les Teutoniques se retirent alors dans leur possessions en Prusse, où ils combattent les populations locales n'ayant toujours pas été christianisées. L'ordre acquière plus tard la Livonie, laissé par Christian d'Oliva (chef de l'Ordre de Dobrin) car ce dernier n'arrive tout simplement pas a christianiser les populations locales. Le pape Innocent III décide au même moment de lancer les Croisades baltes, pour convertir les populations Prussiennes, Livoniennes et Lituaniennes au Christianisme. L'ordre Teutonique, déjà rendu sur place, participe a ces combats contre les païens (populations non-converties).

Début des croisades baltes et premières victoires[modifier | modifier le wikicode]

Après un an de combats, les chevaliers teutoniques occupent une grande partie de la Prusse, ils fondent alors "l'État Monastique des Chevaliers Teutoniques" qui deviendra dès lors un pays indépendant appartenant à l'Ordre. Les chevaliers teutoniques fondent également de nombreuses villes, Thorn en 1231, Königsberg en 1255 et Marienburg en 1280. Cette dernière ville, Marienburg, devient la capitale de l'État (pas de l'Ordre, cette dernière est Saint-Jean-d'Acre) en 1309. L'ordre s'étendra dans les Baltiques et en Pologne, en 1235 il commence à absorber d'autres ordres comme celui de Dobrin en 1235 ou l'Ordre des Chevaliers Porte-Glaive en 1238. Toute ces victoires et absorptions de d'autres ordres permettent aux Chevaliers Teutoniques d'étendre leur influence en Lituanie, en Lettonie, en Estonie et au nord de la Pologne.

L'Ordre tentera d'envahir la Russie afin de l'obliger à abandonner le Christianisme orthodoxe et d'adopter le Catholicisme mais sera vaincu en 1242 par le Prince de Moscou.

En 1291, Saint-Jean-d'Acre est prise par les Mamelouks d'Égypte, les Teutoniques sont obligés de partir de Terre Sainte, ils s'installeront quelques temps a Venise avant d'installer le siège de l'Ordre dans la même ville que la capitale de leur pays : Marienburg.

L'Ordre Teutonique à son apogée. (1410)

Guerre contre la Lituanie et apogée[modifier | modifier le wikicode]

La Lituanie, n'ayant pas encore été convertie, divers chevaliers européens décident d'y voyager pour y combattre. Les Teutoniques accompagneront ces voyageurs et commenceront leur guerre contre la Lituanie.

En 1308, l'Ordre prend Gdańsk à la Pologne., la guerre entre les chevaliers teutoniques et les polonais commencent alors que ces derniers sont aussi chrétiens. Cette guerre a pour but non pas de christianiser donc, mais bien d'étendre les territoires de l'Ordre. En 1343, la guerre entre les deux pays cessent, les Teutoniques s'étendent encore en Pologne.

En 1337, l'Empereur du Saint-Empire romain germanique autorise l'Ordre Teutonique d'envahir la Lituanie et la Russie. Le 2 février 1348, l'armée lituanienne est battue par les chevaliers, ces derniers sont tout de même obliger de quitter la Lituanie à cause de la Peste noire qui vient d'arriver en Prusse à ce moment-là.

En 1386, le Grand-Duc de Lituanie se convertit au Christianisme Catholique, puis, suite à un mariage devient également Roi de Pologne. Le fait que la Lituanie et la Pologne, deux ennemis de l'Ordre, s'unissent autour d'un même roi, créer un adversaire redoutable à l'Ordre.

En 1398, l'Ordre met fin à la piraterie en Mer Baltique en attaquant le Gotland. Les chevaliers teutoniques achètent ensuite la Nouvelle-Marche de Brandebourg.

Déclin de l'Ordre[modifier | modifier le wikicode]

L'Ordre combat la Pologne et la Lituanie, qui sont en union dynastique. L'Ordre se fait battre, et doit céder Marienburg, sa capitale, à la Pologne. La nouvelle capitale devient Königsberg. Le chef de l'Ordre devient Protestant et supprime le titre "d'État Monastique" et forme le Duché de Prusse, ce qui est l'ancêtre de la Prusse Royale.

Abandon de la Prusse[modifier | modifier le wikicode]

Suite à la conversion du chef de l'Ordre et de la transformation de l'État de l'ordre en un simple Duché, de nombreux chevaliers teutoniques, restés catholiques, décident d'élir un nouveau chef et de déplacer la capitale de l'Ordre à Mergentheim, l'Ordre tente de se réimplanter dans le Saint-Empire romain germanique.

Survie de l'Ordre jusqu'à Aujourd'hui[modifier | modifier le wikicode]

L'Ordre survit dans le Saint-Empire romain germanique jusqu'en 1806, date à laquelle, le Saint-Empire est dissout par l'Empereur d'Autriche François Ier sur demande de Napoléon. En échange, Napoléon accorde le droit à François Ier de nommer un membre de sa famille, chef de l'Ordre. Le titre de Chef de l'Ordre devient alors dynastique dans la Maison Habsbourg. Mais en 1809, Napoléon annonce la dissolution de l'Ordre, bien que les chevaliers et les commanderies restants restent sous tutelle Autrichienne.

Il faut attendre 1834 pour que les derniers teutoniques reforment un Ordre, et en 1929, l'Ordre décide d'abandonner sa fonction militaire.

Seconde Guerre Mondiale et Guerre Froide[modifier | modifier le wikicode]

Avant et pendant la Seconde Guerre mondiale, Adolf Hitler reprend l'image des Chevaliers Teutoniques en guise de propagande. les Teutoniques sont montrés comme des Allemands combattant les Slaves à l'Est.

Durant la Guerre froide, l'Ordre est interdit en Allemagne de l'Est et dans tous les régimes communistes de l'Est de l'Europe, car les ordres religieux sont mal vue selon l'idéologie communiste.

Aujourd'hui[modifier | modifier le wikicode]

Les teutoniques sont aujourd'hui au nombre de 1000 :

-100 frères (dont des prêtres)

-200 sœurs

-700 autres membres affiliés à l'Ordre.

L'Ordre est aujourd'hui une sorte d'association aidant les handicapés et les personnes âgées.

Crac des chevaliers syria.jpeg
Les croisades

CroiséPremière croisadeDeuxième croisadeTroisième croisadeQuatrième croisadeCroisade des enfantsCroisade des AlbigeoisCinquième croisadeSixième croisadeSeptième croisadeCroisade des PastoureauxHuitième croisadeNeuvième croisadeCroisade de VarnaTempliersHospitaliersTeutoniquesReconquistaKrak des ChevaliersRoyaume latin de JérusalemComté d'ÉdesseComté de TripoliPrincipauté d'Antioche



Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.