Icon Video Webinar DigitalPreservation.png Tu veux contribuer mais ne sais pas comment faire ? Tu peux aller voir les tutoriels YouTube sur la chaîne officielle de Vikidia. Icon Video Webinar DigitalPreservation.png

Obélisque de Théodose

« Obélisque de Théodose » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Obélisque de Thoutmôsis III (ou obélisque de Théodose) et Mosquée bleue, à Istanbul

L’obélisque de Théodose ou obélisque de Thoutmôsis III (en turc : Dikilitaş « pierre dressée, obélisque », de dikili « debout » et taş « pierre ») est un obélisque rapporté d’Égypte par l'empereur romain Théodose Ier en 390. Il se trouve sur l'emplacement de l'ancien hippodrome de Constantinople, à Istanbul, en Turquie.

Brisé au cours du voyage, l'obélisque de Théodose ne fait plus aujourd'hui que les deux tiers de sa taille d'origine. D'après les inscriptions hiéroglyphiques, cet obélisque fut construit vers 1500 av. J.C à Héliopolis, près du Caire, en l'honneur du pharaon Thoutmôsis III.

L'ancien hippodrome se situe sous la place longeant la Mosquée bleue (Sultanahmet Camii) dans le quartier Sultanahmet, à Istanbul.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

L’obélisque de Thoutmôsis III provient du grand temple d'Amon-Rê à Karnak. Il fut transporté à Alexandrie sous Constance II (empereur de 337 à 361), en même temps que l'actuel obélisque du Latran, mais il dut attendre 390, sous le règne de Théodose Ier, pour trouver sa place sur la spina de l'hippodrome de Constantinople.

Cette opération ultime n'a certainement pas été sans difficultés, puisque le monument s'est brisé, durant son transport ou son redressement : il manque le tiers inférieur, ce qui lui confère une silhouette un peu courtaude par rapport aux autres obélisques égyptiens. Sa hauteur n'est plus aujourd'hui que de 19 m. À l'origine, il devait atteindre une trentaine de mètres, soit à peu près autant que l'obélisque du Latran, à Rome.

Les hiéroglyphes présents sur l'obélisque célèbrent les victoires de Thoutmosis III sur les rives de l'Euphrate. Le piédestal en marbre, célèbre lui, Théodose Ier.

Détail du piédestal (est) : Théodose offre le laurier de la victoire. On distingue l'orgue hydraulique, en bas à droite.

Description[modifier | modifier le wikicode]

L'obélisque en granite rouge de Syène a été brisé, sans doute durant son transfert, ou bien au moment de son érection. Il manque le tiers inférieur du monument dont la hauteur n'est désormais que de 18 mètres. À l'origine, il devait atteindre une trentaine de mètres, nettement plus que les obélisques jumeaux de Louxor.

L'obélisque de Théodose est juché sur un piédestal dont les bas-reliefs montrent l'empereur romain assistant à une course et remettant la couronne de laurier au vainqueur.

Un autre obélisque a été construit à proximité, mais en simple maçonnerie, d'où lui vient son nom d'obélisque muré : il était jadis habillé de plaques de bronze doré qui étincelaient au soleil.

Du Grand Palais impérial qui le bordait, il subsiste de magnifiques mosaïques qui recouvraient le sol, mais plus aucun bâtiment notable.

Portail de la Turquie — Tous les articles sur la Turquie.
Portail de l’Égypte ancienne —  Tous les articles sur l’Égypte ancienne.
Portail de l'architecture —  Tout sur les monuments et les architectes célèbres.