Ninjutsu

« Ninjutsu » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le Ninjutsu, estampe de Katsushika Hokusai (葛飾北斎) (1760–1849)

Le Ninjutsu (忍術), ou Ninpô-Ninjutsu (忍法 忍術), est un art martial japonais issu du Japon féodal. Il fait référence au Ninja (忍者) (ou Shinobi).

Le Ninjutsu est un ensemble de plusieurs disciplines de combat plus proche de l'esprit guerrier que du monde sportif, avec un code d'honneur qui peut être comparé à celui des samouraïs.

Contrairement à la rumeur populaire, fortement influencée par les films Hollywoodiens et les mauvais livres sur le sujet (écrits non pas par des spécialistes, mais par des charlatans voulant profiter de la mode des années 1980 de manière commerciale), le ninja n'est pas un assassin de l'ombre.

A l'origine, le ninja doit être comparé au paysan luttant contre l'oppression des seigneurs féodaux. Dans la réalité, bien qu'assez floue dans la mesure où "ninja" et "ninjutsu" sont à rapprocher de la notion de secret, le ninja se rapproche de l'image de Robin des Bois ou encore du Roi Arthur (chevaliers de la Table Ronde).


Art martial, techniques et connaissances[modifier | modifier le wikicode]

Le principe de cette discipline repose sur le développement simultané des capacités physiques, des capacités psychiques, et des connaissances utiles pour faire face aux difficultés du quotidien. Bien sûr, le quotidien et ses préoccupations ne sont pas les mêmes en France et en 2012 qu'au Japon des périodes féodales et médiévales du 8ème au 16ème siècle. Le spécialiste en Ninjutsu a toujours su s'adapter au monde.

  • Art des déplacements et de la maîtrise du corps dans l'espace (psychomotricité). Cela comprend des roulades, des sauts périlleux, des brises-chutes (savoir tomber sans se faire mal), des marches spéciales... « Avant de pouvoir combattre comme un tigre, tu dois savoir te déplacer comme un chat »
  • Techniques de self-défense pouvant s'apparenter au 'Jiu-jitsu', incluant des coups de poings et coups de pieds comme dans le Karaté, la boxe, etc, des projections et des immobilisations comme au Judo, des techniques d'évasion, l'étude des points vitaux, des techniques au sol...
  • Maniement des bâtons de toutes les tailles et le combat avec les bâtons
  • Maniement du katana (sabre japonais du samouraï) et des autres sabres, le combat au sabre (art martial ancien Kenjutsu devenu le Kendo)
  • Maniement des autres armes japonaises traditionnelles : l'arc, la lance, les chaînes, les couteaux, le fauchard...[incomplet] les étoiles qui font partie des shuriken (armes de jet). Dans certaines écoles de Ninjutsu, l'étude des armes du Kobudo d'Okinawa est au programme annexe (Nunchaku, Tonfa...)
  • Connaissance du milieu naturel, survie, connaissance de la nature
  • Techniques aquatiques, les nages spéciales et le combat dans l'eau
  • Techniques équestres
  • Techniques de combat en groupe
  • Psychologie, diplomatie, ruses, stratégies
  • Connaissance du monde actuel et de son environnement

Techniques spéciales[modifier | modifier le wikicode]

  • Utilisation du sabre à lame droite (premiers sabres japonais) de manière non conventionnelle
  • Techniques avec les cordes, menottage, savoir se détacher
  • Utilisation de tout objet en tant qu'arme (un expert peut transformer une feuille de papier en 9 armes différentes)
  • Armes et outils typiques : sarbacane, hache, filet de pêche, grappin, éventail en métal...
  • Techniques avec le feu, armes à feu, explosifs, fumigènes
  • Dressage d'animaux
  • Principes d'évasion, de franchissement d'obstacles, techniques de « disparition »
  • Déguisements
  • Langages codés, langages radio
  • Connaissances modernes et arts contemporains


(Liste non exhaustive)


Historique du Ninjutsu[modifier | modifier le wikicode]

L'historique des Ninja et du Ninjutsu suit l'historique générale du Japon et celle de ses guerriers en général (Samouraï, Ronin, Bushi...)

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Histoire du Japon des origines à l'ère Meiji.


Il est difficile de retracer les premières sources de cet art martial. Contrairement au Judo, au Karate, à l'Aikido et à tous les autres arts martiaux et les sports de combat les plus connus et les plus populaires, qui sont tous relativement récent (Judo 1882, Karate "habituel" 1920, Aikido même période) (à quelques exceptions près), le Ninjutsu remonte à la nuit des temps.

Le mot japonais Ninjutsu lui-même est assez récent (18ème siècle), pour désigner quelque chose qui n'avait pas encore de nom, ou qui avait des appellations différentes selon les régions du Japon. On retrouve également une similitude en Chine, en Corée, en Inde...

Le Ninjutsu étant, globalement, l'art de se protéger contre tout obstacle, l'art de survivre, l'art de rester en vie, on peut certifier que ses fondements existent depuis que l'homme a eu besoin de se défendre. Ce n'est que par la suite que les principes de ruse, de discrétion ont pu désigner plus précisément une des facettes de cette discipline.

Les écoles d'arts martiaux n'existaient pas avant la période féodale japonaise et le Ninjutsu n'était pas encore structuré, exactement comme les autres techniques de combat des Samouraï et autres guerriers (Aikijutsu, Yawara, Jûjutsu, Kenjutsu, Yumiya, etc).


Période Jômon (縄文時代) (10000 à 300 avant JC), Yagoi et Kofun (300 av JC à 500 après JC) : légendes principalement. Les Ainous (d'origine sibérienne) et leur shamanisme sont impactés dans les prémices du Ninjutsu (dans les aspects Ninpo-mikkyo repris par la suite dans le Shugendo).

Période Yamato (大和) (500 à 710) : guerres de clans, pour prendre possession de territoires.

Période Nara (奈良時代) (710 à 794) : commencement des premiers clans plus structurés.

Période Heian ( 平安時代) (794 à 1185) : Heian-kyo (Kyoto) est la capitale du Japon, où s'installe la cour impériale. Les clans commencent à se transformer en ce qui deviendra des écoles, afin de mieux lutter contre l'oppression des Daimyo et des Shogun, du pouvoir. Les techniques commencent à se structurer vaguement de même que les principales familles. Les Taira et les Minamoto, en guerre pour le pouvoir, commencent à utiliser quelques Shinobi (Ninja) en tant qu'espions.

Période Kamakura (1185 à 1333) : les premières vraies écoles commencent à voir le jour et on commence à rentrer plus profondément dans la période féodale : combats sur les champs de bataille. L'ensemble de la caste guerrière se sert de ces expériences pour élaborer et affiner les techniques de combat et les stratégies "militaires". Des alliances se crééent (l'union fait la force). Il est difficile de lister toutes les "écoles" (clans, familles) de cette période mais la page http://fr.wikipedia.org/wiki/Ninjutsu vous donnera très vaguement les principales. Bien qu'il y ait des erreurs, ce qui est normal puisque le Ninjutsu est aussi l'art de la tromperie et de la manipulation. Dans l'ombre, les Ninja jouent un rôle important dans cette période, pour les grands seigneurs, les empereurs, ainsi que dans les guerres Chine-Mongolie-Japon. Création du Bakufu (gouvernement militaire) en 1192.

Cette période est aussi celle de l'alliance entre les Ninja et les Yamabushi ou Sohei(Shugendo issu des sectes bouddhisme-shintoïsme-tantrisme-chamanisme Shingon et Tendai-shu) : les Ninja apportent les techniques de combat, les moines-guerriers tout le côté ésotérique et mystique (marches sur le feu, méditation sous la cascade glacée, conversations avec les animaux sauvages, et autres ficelles un peu paranormales). Toutefois ce sont deux choses bien distinctes.

Période Muromachi (室町時代) (1333 à 1582) : on est en pleine féodalité japonaise et il n'y a pas de chômage pour toute la caste guerrière ! Elaboration réelle et "officielle" des écoles, structuration, échanges techniques.

En 1543, les premiers européens (Portugais) débarquent sur l'ile de Tanegashima et font découvrir les premières armes à feu. Les samouraï étaient trop nobles pour utiliser ce genre d'armes, mais pour le ninja chez qui tous les moyens sont bons pour remporter la victoire et qui ont leur propre éthique, ces armes à feu leur ont permis d'être encore plus efficaces.

Période Azuchi-momoyama (安土桃山時代) (1582-1603) : c'est la pagaille au gouvernement entre Oda Nobunaga, Toyotomi Hideyoshi, Tokugawa Ieyasu, et ces grands seigneurs utilisent au maximum les Ninja (groupes d'intervention et espions isolés, espionnage et contre-espionnage) et leurs connaissances. De nouvelles écoles et contre-écoles sont créées, le pays est en guerre.

Période Edo (江戸時代) (1603 à 1868) : Edo est l'ancien nom de Tokyo, et devient la nouvelle capitale du Japon. C'est dans cette période que les mots Ninjutsu/Ninja ont été inventés. Le théâtre Kabuki montre des hommes tout de noir vétus pour désigner le ninja. Ce sont les films américains modernes qui ont repris cette image de l'homme en kimono noir avec une cagoule, ce qui est faux dans la réalité historique.

Période Meiji (明治) (1868-1912) : c'est la fin "officielle" des samouraï, le Japon n'est plus en guerre et les Ninja sont encore plus ..? [ appartenant au passé ] Toutefois ça ne les empêche pas (les Ninja surtout) de continuer discrètement le développement des écoles. Alliances avec Jigoro Kano (fondateur du Judo) par le biais de deux des écoles de Jûjutsu qu'il a reprises pour créer le Judo, avec Morihei Ueshiba (le fondateur de l'Aikido) par le biais de l'école Takeda d'Aikijutsu (ancêtre de l'Aikido), et avec un tas d'école de Kenjutsu (art du sabre ou katana, qui a donné le Kendo) (Exemple : école Kashima Shinryû), etc.


Après 1912 / période actuelle :

Le Ninjutsu devient progressivement un art martial comme un autre. Toutefois il existe toujours le côté Ura et le côté Omote (la face visible au public et la partie immergée de l'iceberg, dont une certaine partie pour les unités spéciales de police ou militaires). Beaucoup de fausses écoles se crééent, surtout dans les années 1980, suite à l'effet de mode lancé par les films américains. Une fédération est créée et chacun se prend pour le "précurseur" ou le "dernier ninja". Les vraies écoles, qui existent depuis plusieurs siècles, font moins dans le folklore et les gens qui arrivent à y rentrer ou qui ont suffisamment de motivation et de pureté d'esprit pour y rester apprécient la différence... plus ou moins vite. Le Bujinkan, toujours dirigé par Maître Masaaki Yoshiaki Hatsumi, regroupe 9 écoles dont seulement 3 sont du pur Ninjutsu (les autres sont du Bujutsu dans le sens général du mot). Pour mettre fin à la polémique, la discipline martiale officielle du Bujinkan s'appelle désormais Budô Taijutsu, elle est rattachée, en France, à la Fédération française de Karaté. Il existe d'autres écoles moins connues (moins commerciales), quelques unes déclarent être issues de la branche Bujinkan. Certaines écoles enseignent encore l'art authentique et complet du Ninpô-Ninjutsu + d'autres arts martiaux et un tas de connaissances en "annexes".

Philosophie et code d'honneur, Ninpô Inkan[modifier | modifier le wikicode]

  • Le bien et le mal sont inexistants, on parlera plutôt de concepts positifs ou négatifs (Yin/yang).
  • « Sensibilité et intuition personnelle sont des concepts du guerrier de l'ombre, permettant l'élévation spirituelle et le développement du Kokoro no Budo ou voie du coeur, pacifique et joyeux, "rayonnant comme une fleur". »
  • Les principes éthiques du Bushido (qui ont donné le code moral du judo) sont des préceptes appréciables et adaptables au devoir de PAIX du Ninja : politesse et respect d'autrui, respect de la vie, courage de faire ce qui est juste, honneur, modestie, maîtrise de soi, persévérance, etc.
  • « La mission du Ninja est de servir ceux qui sont dans le besoin, protéger ceux qui sont en détresse, sa force est pour ceux qui sont opprimés. »
  • Le Ninja doit s'efforcer d'avoir le cœur pur comme celui d'un enfant et la sagesse des anciens. « Ceci est la vérité immortelle du Ninja, son cœur doit être bienveillant jusqu'à ce qu'il cesse de battre.»
  • « L'essence de tous les Arts martiaux et des stratégies militaires consiste à se protéger du danger et à le devancer. Le Nin-jutsu est la traduction de la guerre la plus complète qui soit, de l'idée de se protéger en pratiquant les arts de la guerre ; en effet, l'art du Ninja s'attache à protéger non seulement le corps mais également l'esprit et la vie. La voie du Ninja consiste à endurer, survivre, et vaincre tout ce qui pourrait le détruire. Loin de se résumer à une série de coups de tranchages et de techniques pour tromper l'ennemi, le Nin-jutsu est la voie qui permet de satisfaire nos besoins tout en faisant du monde un meilleur lieu ou vivre. Avant d'entreprendre l'étude d'un art martial quel qu'il soit, il est essentiel que les motivations soient justes. Si l'on ne dispose pas de l'état d'esprit requis un apprentissage des techniques de combat peut s'avérer non pas enrichissant mais maléfique ...» L'ESPRIT DU NIN-JUTSU (par TAKAMATSU Sensei)




Flag of Japan.svg Portail du Japon - Tous les articles concernant le Japon.
Portail des sports —  Tous les articles sur les sports.