Nadar

« Nadar » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Autoportrait de Nadar, vers 1865.

Félix Tournachon, dit Nadar, né le 6 avril 1820 à Paris, mort le 21 mars 1910, est un photographe et portraitiste du XIXe siècle.

Sa vie[modifier | modifier le wikicode]

Félix Tournachon est né d’un père imprimeur. Dans sa jeunesse, il mène une vie de bohème et fréquente des artistes de Saint-Germain-des-Prés.

Ses centres d’intérêt sont variés. Passionné de théâtre, il fut critique dramatique dans des journaux satiriques. Romancier, il publie La robe de Dejanire en 1842. Mais il fut également journaliste, caricaturiste et même pionnier de l’aérostation et des voyages en ballon à la fin de sa vie.

Nadar avait des sympathies pour les milieux républicains et admirait les impressionnistes.

Son œuvre[modifier | modifier le wikicode]

Atelier de Nadar, 35 boulevard des Capucines, à Paris (1860).

Nadar rêve de gloire, la sienne et celle des artistes qui sont devenus ses amis. Il réalise de nombreux portraits de personnalités, qu’il s’agisse de peintres comme Delacroix, Honoré Daumier ou d’écrivains comme Dumas, Théophile Gautier, Jules Michelet, Baudelaire ou Gérard de Nerval.

En 1854, il ouvre un atelier photographique, 113 rue Saint-Lazare à Paris. C’est durant cette période qu’il réalise la majorité de ses œuvres artistiques comme « Le Panthéon de Nadar ». Daumier dira de lui en 1862, qu’« il élève la photographie à la hauteur de l’art ».

Mais son travail est aussi novateur :

  • en 1858, il réalise la première photo aérienne du Petit Clamart ;
  • en 1862, il photographie à la lumière électrique les catacombes et en 1864-1865 les égouts de Paris.

En 1859, il s’installe définitivement au 35 boulevard des Capucines. L'immeuble existe toujours.

Il poursuit son œuvre jusqu'à la fin de sa vie, couvrant par son activité plus d'un demi-siècle d'histoire parisienne et de technique photographique.

Ses techniques de prise de vue[modifier | modifier le wikicode]

Nadar recherche les caractéristiques essentielles de son sujet. Les prises de vue sont longues, durent parfois plusieurs heures, mais l’ambiance est décontractée, même si le sujet prend la pose. Nadar déclenche son objectif lorsque la photo traduit le mieux l’« être intime » de la personne photographiée.

Il accorde beaucoup d’importance à la lumière. Ses photos sont sans artifice (sans mobilier ni toile peinte), dépouillées, afin de capter l’intimité de la personne. La retouche (directement sur le négatif) est faite sur certains tirages (probablement dans un aspect commercial).

Nadar aujourd'hui[modifier | modifier le wikicode]

Le fond d’atelier de Nadar est conservé à la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine. Certaines de ses photos se trouvent au musée du cabinet des estampes à la Bibliothèque nationale de France, au musée Paul Getty à Malibu et dans des collections privées. Le musée d’Orsay lui a consacré une rétrospective.

Galerie[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.