Mystique

« Mystique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
un temple à Kyoto

Le mot mystique vient du latin « mysticus », ce qui est relatif aux Mystères.

La mystique est l'ensemble des pratiques, des expériences et des connaissances qui traitent de l'union de l'âme avec Dieu. Le mystique est celui qui en fait l'expérience.

Le Dieu des mystiques est le Dieu qu'on découvre au cœur de soi, à travers le dépouillement et le recueillement intérieurs. L'union mystique, sans moyen et sans intermédiaire, est néanmoins précédée par de grandes étapes : c'est la triple voie purgative (la purification intérieure de ses désirs, pensées ou sentiments), contemplative et illuminative.

Si les étapes de la vie mystique sont souvent comparées aux barreaux d'une échelle que l'on doit escalader, le chemin du retour de l'âme vers Dieu est défini comme un pèlerinage intérieur.

Le sommet de l'expérience mystique se nomme « extase ». Elle ne peut être décrite ou expliquée à l'aide d'aucun mot ni aucune idée. C'est pourquoi elle est définie comme essentiellement indicible, inexprimable.

Parmi les grands mystiques qui ont laissé des témoignages écrits de leurs expériences, on peut citer, Bernard de Clairvaux, Maître Eckhart, Catherine de Sienne, Thérèse d'Avila, Jean de la Croix et plus proche de nous, Thérèse de Lisieux.

Si la mystique est historiquement d'inspiration chrétienne, il existe des courants comparables dans le Judaïsme (la Kabbale), l'Islam (le Soufisme) ainsi que dans le Bouddhisme (la concentration et la méditation qui mènent à l'Éveil) et l'Hindouisme (le Yoga qui mène à la délivrance, au Samadhi). Dans ce sens plus général, on parle alors de mysticisme, de mystique juive ou musulmane, etc.

Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...