Vikidia a besoin de toi !
Favicon Vikidia.png Permets à vikidia de continuer sa mission et d'apporter la connaissance aux enfants en faisant un don ! Favicon Vikidia.png

Mur d'Hadrien

« Mur d'Hadrien » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Situation du mur d'Hadrien et du mur d'Antonin
Le mur d'Hadrien. Au centre deux touristes permettent d'apprécier la taille de l'ouvrage.

Le mur d'Hadrien est une muraille défensive située dans le nord de l'Angleterre, construite par les Romains sous le règne de l'empereur Hadrien, entre 122 et 127.

Il était destiné à interdire l'entrée des Brigantes, population celte réfugiée dans les monts Cheviot, vers la partie de la Bretagne (nom donné alors à la Grande-Bretagne) contrôlée par les Romains. Il marque aussi la volonté de l'empereur Hadrien de renoncer à de nouvelles conquêtes.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

L'île de Bretagne était peuplée de divers peuples celtes. L'île possédait des grandes richesses minières, comme l'étain. Les Romains en commencent la conquête en 43, pendant le règne de l'empereur Claude. Ils atteignent la mer d'Irlande et l'île d'Anglesey en 60. Les Brigantes des monts Cheviot sont soumis en 71-74, le pays de Galles en 74-77. En 80, les Romains pénètrent en Écosse, pays des Scots, et écrasent les Pictes dans les monts Grampians. Seuls les Celtes de l'extrême nord de l'île restent indépendants, mais restent menaçants.

Hadrien, empereur depuis 117, renonce à étendre l'empire romain. Il rompt ainsi avec la politique de conquêtes de Trajan, son prédécesseur. Il décide de stabiliser la frontière (le limes) sur des points faciles à défendre. En Bretagne, Hadrien renonce à occuper le sud de l'Écosse (les Lowlands). Il fixe la limite de l'empire entre le golfe de Solway (à l'ouest) et l'embouchure de la Tyne (à l'est). L'endroit constitue un rétrécissement des terres facile à défendre dans le nord de l'Angleterre.

Mur d'Hadrien

Entre 122 et 127, Hadrien fait édifier un mur : c'est un ouvrage de grande largeur, constitué d'un fossé, d'une route et d'un mur maçonné, en pierre et en terre. Des tours et des fortins abritent les postes de garde des légionnaires Parmi ces fort, il y a celui de Vindolanda, connu parce qu'on y a retrouvé de nombreuses lettres et autres documents écrits sur des tablettes en bois et datant de l'époque romaine.

Mur d'Antonin

En 142, l'empereur Antonin le Pieux, successeur d'Hadrien, fait construire un autre mur, plus au nord, connu sous le nom de mur d'Antonin, entre le Firth of Forth (à l'est) et la Clyde (à l'ouest). Il est abandonné à la fin du siècle, les Romains se repliant sur le mur d'Hadrien.

Archéologie et visite[modifier | modifier le wikicode]

Fort romain de Housesteads

Aujourd'hui, les deux murailles constituent un ensemble archéologique majeur du nord de la Grande-Bretagne : celle d'Hadrien reçoit la visite de nombreux touristes, qui y découvrent une vraie « petite muraille de Chine » et de groupes d'élèves (très studieux) guidés par leurs professeurs.

Le mur d'Hadrien s'étend sur 117.5 kilomètres, entre les villes anglaises de Carlisle, à l'ouest, et Newcastle, à l'est. Il est très bien conservé et supporte encore la voie romaine, qui a juste été goudronnée pour l'usage moderne. Plusieurs points du parcours comportent des ponts, dont il reste de notables vestiges.

Le mur d'Antonin s'étend, lui, entre les deux villes écossaises de Glasgow, à l'ouest, et d’Édimbourg, à l'est. Il est beaucoup plus difficile à visiter : les vestiges sont épars et nettement moins spectaculaires que ceux du mur précédent.


Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.
Portail du Royaume-Uni —  Tout sur l'Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord !