Moyens d'écoute de la musique

« Moyens d'écoute de la musique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !


La manière d’écouter la musique évolue selon les goûts individuels avec des avancées des technologies. L’écoute des musiques, des artistes, des styles que l’auditeur aime écouter.

Phonographe et le gramophone[modifier | modifier le wikicode]

Le Phonographe

Ces deux appareils servent à reproduire des sons de façon mécanique et automatique comme peuvent le faire de nos jours nos baladeurs MP3.

L’idée principale fut créée par Charles Cros à Paris, car il avait remarqué que lorsqu'on faisait passer un stylet sur un cylindre contenant des rainures, cela reproduisait un son. Mais ce sera Thomas Edison qui s’appropria et créa le phonographe. Et peu de temps après l’ingénieur américain Émile Berliner remplace le cylindre par un vinyle (c’est-à-dire un grand CD), ce dernier réalisa le gramophone.

Jukebox[modifier | modifier le wikicode]

Le Jukebox

Le Jukebox est un appareil permettant aux clients d’un lieu public (bar et cafés américains…) de lire automatiquement une musique enregistrée sur un vinyle/disque. Il s’agit en général d’une machine payante permettant aux clients de choisir leur musique.Le mot juke-box signifie en français un bar où l’on danse, ce terme fut inventé dans les années 30 aux Etats-Unis. Le 22 novembre 1889 au salon du palais royal de San Francisco, Louis Glass installa le 1er juke-box, il reprit l’idée de Thomas Edison et Émile Berliner, c’était un gramophone géant (phonographe avec un vinyle). Dans un premier temps, cela permettait qu’un maximum de personnes puisse écouter la même musique, et au fil des années, le juke-box s’est perfectionné et a permis de leur offrir un large choix d’enregistrement.

Tourne disque/ platine, 1925[modifier | modifier le wikicode]

Le tourne disque ou électrophone est un appareil électronique qui permet d’écouter de la musique à travers un vinyle (c’est-à-dire un très grand CD qui a été au préalable gravé, et qui grâce à ses microsillons aussi appelé rainures, produisent de la musique), il est le successeur électronique du phonographe.

La majorité des Tourne disques se présentait sous forme de valise qui permettait d’installer des hauts parleurs dans la partie supérieure de celle-ci.

En général, le tourne disque comprenait 3 vitesses de rotation, il y avait 33, 45 et 78 tours par minute. Le dernier avait été installé sur les tournes disques par soucis de relecture des anciens disques 78 tours qui eurent été les premiers à être créés. Les électrophones ont eu tendance à disparaître depuis l’apparition des lecteurs de disques compacts, mais de nos jours le tourne disque revit car les DJ’s (disck jockeys) utilisent ces platines pour mixer, et élaborer des effets sonores particuliers comme le scratch, où le disque est manipulé à la main.

Walkman, 1979 par Akio Morita[modifier | modifier le wikicode]

Le Walkman

Cet appareil permettait d’écouter mais aussi d’enregistrer nos morceaux préférés.

Le walkman ou autrement dit baladeur en France, a été créé en 1979 par la marque formose et Rudy. Le mot fut créé par Akio Morita, pour désigner l’appareil portatif qui permettait d’écouter via des cassettes audio de la musique. Contrairement au tourne disque ou au Jukebox, l’écoute de la musique avec le walkman était individuelle, elle se faisait grâce à des écouteurs ou un casque. A la fin des années 90, les walkmans furent remplacés par de nouvelles technologies comme le lecteur CD. Après les années 2000, les cassettes audio se sont démodées, et nous n’en entendons plus parler.

Lecteur CD, 1984[modifier | modifier le wikicode]

Le lecteur CD

Le lecteur CD permet de lire la musique grâce au disque compact (autrement dit CD).

Le lecteur CD a été créé en 1984 par Sony et Philips, qui avaient eu toutes les deux la même idée et ont donc mis leurs recherches en commun. Le CD est un support utilisé pour stocker des données comme la musique, les vidéos, les photos… mais une fois ces données stockées, elles ne pourront plus être modifiées. Tout comme le Walkman, l’écoute de la musique se fait de façon individuelle. Cependant, il était toujours possible de brancher le lecteur CD à des enceintes afin de partager l’écoute.

MP3, institut Fraunhofer[modifier | modifier le wikicode]

Le MP3 de son vrai nom MPEG-1/2 Audio Layer 3 fut créé par l’institut Fraunhofer en Allemagne, dans les années 80.

Contrairement au lecteur CD, le MP3 a deux fonctions, il permet de stocker la musique puis de l’écouter. De plus, il est possible d’avoir un plus grand choix de musique sans être encombré. Car le MP3 fonctionne comme une clé USB, il est possible de modifier les données comme on le souhaite. Il y a aussi une résolution du côté de l’affichage car ce dernier permet de voir le titre et le nom du chanteur du morceau de musique. Pour finir, l'MP3 reste le plus petit baladeur qui fut créé jusqu'à aujourd'hui.

Internet[modifier | modifier le wikicode]

Depuis les années 2000, Internet a permis une écoute illimitée, parfois payante et en ligne de toutes sortes de musique. Ce qui nous permet de découvrir plusieurs styles musicaux grâce au partage des données. Les sites permettant cette écoute sont par exemple Youtube, Deezer, Spotify, et les radios mises en ligne… Pour que cette écoute soit gratuite, certains sites utilisent de la publicité.

Le premier site de musiques à la demande fut créé le 22 août 2007, par Daniel Marhely et Jonathan Benassaya, son nom est Deezer.

Radiodiffusion[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Radioécouteur SWL‎

Depuis 1922 en France la radiodiffusion est un dès moyens d'écouter de la musique par l'émission de signaux par l'intermédiaire d'ondes électromagnétiques destinées à être reçues directement par le public en général et s'applique à la fois à la réception individuelle et à la réception communautaire. Ce service peut comprendre des émissions sonores, des émissions de télévision ou d'autres genres d'émission.

  • En Europe et en Afrique. Pour une portée nationale jusqu'à 500 km. La bande des grandes ondes (GO) ou ondes longues (OL), Long Waves (LW) en anglais, allant de 153 kHz (1 960 m) à 279 kHz (1 075 m) en modulation d'amplitude AM.
  • Dans le monde pour une portée régionale jusqu'à 120 km de jour et bien plus en pleine nuit, la bande ondes moyennes « OM » désignée petites ondes « PO » de 187 mètres à 571 mètres), comprise entre les fréquences de 525 kHz à 1 605 kHz avec des canaux tous les 9 kHz. Les modes d'émissions utilisées sont: la modulation d'amplitude AM, la modulation d'amplitude en stéréo (de classe d'émission B8E et la modulation numérique de type Digital Radio Mondiale DRM).

La radiodiffusion mondiale en ondes courtes est utilisée par les radios internationales, qui proposent leurs programmes dans différentes langues à différents horaires. Les modes d'émissions utilisés sont: la modulation d'amplitude « AM », la modulation en bande latéral supérieur « USB » et la modulation numérique de type Digital Radio Mondiale « DRM ».

Récepteur mondial de radiodiffusion AM SSB (USB LSB) et en FM.
  • Bande des 90 mètres : 3 200 kHz à 3 400 kHz, radiodiffusion en région tropicale
  • Bande des 75 mètres : 3 900 kHz à 4 000 kHz, radiodiffusion régionale
  • Bande des 60 mètres : 4 750 kHz à 4 995 kHz, radiodiffusion en région tropicale
  • Bande des 60 mètres : 5 005 kHz à 5 060 kHz, radiodiffusion en région tropicale
  • Bande des 49 mètres : 5 900 kHz à 6 200 kHz, radiodiffusion mondiale
  • Bande des 41 mètres : 7 200 kHz à 7 450 kHz, radiodiffusion mondiale
  • Bande des 31 mètres : 9 400 kHz à 9 900 kHz, radiodiffusion mondiale
  • Bande des 25 mètres : 11 600 kHz à 12 100 kHz, radiodiffusion mondiale
  • Bande des 22 mètres : 13 570 kHz à 13 870 kHz, radiodiffusion mondiale
  • Bande des 19 mètres : 15 100 kHz à 15 800 kHz, radiodiffusion mondiale
  • Bande des 16 mètres : 17 480 kHz à 17 900 kHz, radiodiffusion mondiale
  • Bande des 15 mètres : 18 900 kHz à 19 020 kHz, radiodiffusion mondiale
  • Bande des 13 mètres : 21 450 kHz à 21 850 kHz, radiodiffusion mondiale
  • Bande des 11 mètres : 25 600 kHz à 26 100 kHz, radiodiffusion mondiale 3 ans tous les 11 ans et le reste des autres années utilisation locale avec des essais en différents modes.

La radiodiffusion locale avec une portée de quelques kilométres :

  • Bande FM : 87,5 MHz-108 MHz en Europe et (76 MHz à 108 MHz dans quelques pays)
  • La bande III de 174 MHz à 223 MHz (soit 174 000 kHz à 223 000 kHz). Pouvant être reçu sur un poste de télévision TNT après une recherche des chaînes radios. Si une antenne 174 MHz à 223 MHz est branchée.
  • La bande 1,452 GHz à 1,492 GHz (soit 1 452 MHz à 1 492 MHz) disponible à Paris, Marseille et Nice. Si une antenne 1,4 GHz à 1,5 GHz est branchée.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.