Morisques

« Morisques » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Morisques est le nom donné aux habitants de l'Espagne de confession musulmane, appelés jusque-là mudéjars, qui durent se convertir au christianisme dès le début du XVIe siècle. Les conversions forcées provoquèrent de nombreuses révoltes et furent très peu nombreuses. Les morisques furent totalement expulsés d'Espagne au début du XVIIe siècle. Leur départ provoqua de grands dommages à l'agriculture et à l'artisanat espagnols.

Village morisques dans les Alpujarras
Poignée d'épée de l'époque morisque

Quand, en 1492, les Rois Catholiques, s'emparèrent de Grenade, ils avaient conclu un accord avec les musulmans habitant l'Andalousie. Il avait été convenu que les musulmans pourraient continuer à pratiquer leur religion, que les mosquées seraient maintenues, que les coutumes musulmanes seraient respectées et que les vêtements traditionnels pourraient continuer à être portés. Ces andalous musulmans parlaient l'espagnol et vivaient mêlés aux autres habitants de confession catholique, aucun signe extérieur ne les distinguait du reste de la population. Ils payaient cependant une taxe spéciale.

Cependant à partir de 1499, sous l'impulsion du cardinal Francisco Jiménez de Cisneros, le confesseur de la reine Isabelle la Catholique, les catholiques tentent de faire revenir au christianisme les populations qui, avant la conquête musulmane de l'Espagne, étaient chrétiennes mais avaient depuis adopté l'islam.

En février 1502, le roi Ferdinand le Catholique ordonna que les morisques se convertissent au catholicisme sous peine d'être expulsés du royaume de Castille (dont fait partie alors l'Andalousie). Des révoltes eurent lieu en particulier dans la région des Alpujarras. Cependant les rois ne prenant pas de mesures concrètes pour faire appliquer leurs décisions, les morisques bénéficièrent d'une période de tranquillité qui dura une quarantaine d'années.

En 1526, l'empereur Charles Quint, roi d'Espagne, décrète l'expulsion des musulmans de tous les États formant la couronne d'Aragon. Certains se convertissent, d'autres s'enfuient en Afrique du Nord. Les anciens musulmans restés dans la Péninsule et leurs descendants seront désignés sous le nom de Morisques (moriscos).

Dès 1566, sous le règne de Philippe II, Champion européen de la lutte contre les non-catholiques, la pression se fit plus forte pour obliger les morisques à se convertir, et à abandonner leurs coutumes : interdiction du voile pour les femmes, interdiction de parler la langue arabe et destruction des textes arabes. De nouvelles révoltes eurent lieu pendant trois ans dans la région des Alpujarras. La lutte de l'Inquisition espagnole contre les morisques ne souleva pas de protestations en Espagne (sauf en Aragon qui lui aussi tentait de conserver ses coutumes propres face aux Castillans).

L'expulsion des Morisques[modifier | modifier le wikicode]

L'expulsion des morisques. Dessin de 1627

Les morisques restent particulièrement nombreux en Andalousie (plus de la moitié de la population), en Aragon (12 % de la population) et dans le royaume de Valence (environ 40% de la population) et peu nombreux en Catalogne (ces deux derniers dépendant de la Couronne d'Aragon). Le roi Philippe III, souhaitait unifier religieusement ses royaumes et constatait que ses sujets musulmans restaient fermement attachés à leur religion d'origine. En 1609, sur les conseils de son favori le duc de Lerma) et de Juan de Ribeira , Philippe III ordonna l'expulsion des morisques. À ce moment il y a environ 400 000 morisques en Espagne.

L'expulsion commença dans le royaume de Valence. Elle se fit par bateaux vers l'Afrique du Nord, certains transporteurs privés précipitant dans la mer les expulsés afin d'accélérer les rotations entre l'Espagne et l'Afrique pour gagner plus d'argent. Certains s'établiront dans la France du Sud-Ouest, d'autres partirent pour la Turquie.

Environ 300 000 personnes furent chassées d'Espagne. Leurs biens furent accaparés par la famille et les amis du duc de Lerma et par l'Inquisition. Les morisques étaient d'habiles agriculteurs en particulier dans le domaine de l'irrigation, et de très bons artisans (en particulier dans la filière de la soie, de la production du fil à son tissage), aussi l'économie espagnole souffrit beaucoup de leur départ.

Portail de l'Espagne —  Tous les articles sur l'Espagne