Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Monuments de Tunisie

« Monuments de Tunisie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La Tunisie regorge de monuments qui participent à son rayonnement tant local, qu’international, passons en revue certains d’entre eux1.

Le musée national du Bardo[modifier | modifier le wikicode]

Musée de Bardo

Le musée national de Bardo est un musée de Tunis2 situé dans la banlieue du Bardo. C’est l’un des plus importants musées du bassin méditerranéen et le second musée du continent africain après le musée égyptien du Caire. Abrité dans un ancien palais beylical depuis 1888, il offre un prestigieux et magnifique cadre à l’exposition de nombreuses œuvres majeures découvertes depuis les débuts des recherches archéologiques dans le pays3.

Médina de Tunis[modifier | modifier le wikicode]

Vue de la médina de Tunis

La Médina de Tunis fait partie des premières villes arabo-musulmanes du Maghreb (698 après J.-C.). Capitale de plusieurs dynasties à rayonnement universel, elle représente un établissement humain témoin de l’interaction entre l’architecture, l’urbanisme et les effets socioculturels et économiques des cultures antérieures. Sous les Almohades et les Hafsides, du XIIe au XVIe siècle, elle était considérée comme une des plus importantes et des plus riches villes du monde arabe4. Tunis abrite la médina centrale qui par ses souks, son tissu urbain, ses quartiers résidentiels, ses monuments et ses portes constitue un prototype parmi les mieux conservés du monde islamique.

Le site archéologique de Carthage[modifier | modifier le wikicode]

Façade de la cathédrale Saint-Louis de Carthage.jpg

Le site archéologique de Carthage est un site dispersé dans la ville actuelle de Carthage en Tunisie et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 19795.

Il est dominé par la colline de Byrsa qui était le centre de la cité punique. Aujourd’hui, il se distingue par la silhouette massive de la cathédrale Saint-Louis édifiée entre 1840 et 1845 à partir d’une donation d’un terrain au roi de France au Bey de Tunis en 1830. Elle se trouve au sommet de la colline de Byrsa à Carthage. Cette cathédrale couvre une superficie de 1 800 m2. Elle est connue depuis 1993 sous le nom d’Acropolium de Carthage qui est un lieu culturel accueillant de nombreuses expositions et concerts tout au long de l’année.

Ribat de Monastir[modifier | modifier le wikicode]

Ribal de Monastir

Le ribat de Monastir est une imposante forteresse tunisienne située au bord de la mer Méditerranée, dans la ville de Monastir. Considéré comme le ribat le plus ancien et le plus important du Maghreb, il est regardé comme le monument phare de Monastir6.

Amphithéâtre d'El Jem[modifier | modifier le wikicode]

Amphithéâtre El Djem.

El Djem se trouve à deux heures de Tunis. De cet héritage, cette petite ville est ainsi célèbre pour son site archéologique où l’on peut admirer le Colisée de Thysdrus, construit au IIIe siècle. Pouvant contenir 35 000 spectateurs, il est l’un des plus grands amphithéâtres du monde romain. En effet, il s’élevait à 41 mètres de hauteur. C’est donc sans effort que vous pourrez imaginer spectateurs et gladiateurs venus saluer l’empereur dans l’arène78.

Site archéologique de Sbeïtla[modifier | modifier le wikicode]

Capitole Sbeitla

Sbeïtla connue dans l’antiquité sous le nom de Sufetula, est une ville du centre de la Tunisie9, Dépendant du gouvernorat de Kasserine, elle regroupe 20 253 habitants en 2004. Elle est le centre de la délégation du même nom qui s’étale sur une superficie de 1 133,5 km2. Point d’entrée de la conquête de l’Afrique du Nord par les Arabes musulmans, elle est surtout connue pour son important site archéologique dont il subsiste de nombreux vestiges.

Dougga[modifier | modifier le wikicode]

Temple à six colonnes Dougga

Dougga est un site archéologique situé dans la délégation de Téboursouk au Nord-Ouest de la Tunisie10. Le site a été classé par l’UNESCO sur la liste du patrimoine mondial en 1997, considérant qu’il s’agit de la «ville romaine la mieux conservée de l’Afrique du Nord»[1]. La cité, qui se trouve en pleine campagne, est bien protégée de l’urbanisme moderne, contrairement, par exemple, à Carthage pillée et reconstruite à de nombreuses reprises.

Le site de Dougga est remarquable par sa taille de 70 hectares la bonne conservation de ses monuments et la richesse historique de son passé punique, numide, romain et byzantin. Parmi les monuments qui font la renommée de Dougga se trouvent le mausolée libyco-punique, le capitole, le théâtre ainsi que les temples de Saturne et de Junon Caelestis.

La Grande Mosquée de Kairouan[modifier | modifier le wikicode]

La Grande Mosquée de Kairouan également appelée mosquée Okba Ibn Nafi en souvenir à son fondateur Okba Ibn Nafi, est l’une des principales mosquées de Tunisie située à Kairouan11. Représentant l’édifice emblématique de la cité, sa Grande Mosquée reste le sanctuaire le plus ancien et le plus prestigieux de l’Occident musulman. Figurant, depuis le décret beylical du 13 mars 1912, sur la liste des monuments historiques et archéologiques classés et protégés en Tunisie elle a également été classée, avec l’ensemble historique de Kairouan, au patrimoine mondial de l’UNESCO en 198812.

Bir charef[modifier | modifier le wikicode]

Bir charef est un puits romain situé à 6 km de la route Meknèsi-Regueb, sa profondeur est de 100 mètres, il a été construit en pierre et couvert de fer. Actuellement il manque d'eau. Dans le passé, l'eau était collectée dans des seaux par les animaux. À côté de ce puits il y a un grand arbre battouma qui date de l’ère romaine.

En 1966, une école a été construite à 100 mètres et a pris le nom du puits, c’est notre école.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Tunisie —  Tous les articles sur la Tunisie.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.