Faune d'Australie

« Faune d'Australie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Monotrème)
Aller à : navigation, rechercher
Éléphants de mer en Tasmanie
Des thylacines (espèce aujourd'hui éteinte) au zoo de Hobart, en Tasmanie, en 1910
Le dragon des mers feuillu n'est pas une plante, mais un poisson, espèce australienne d'hippocampe

La faune d'Australie et de Tasmanie est très différente de celle des autres régions du monde.

Ses mammifères endémiques sont des marsupiaux, dont les petits se développent dans des poches ventrales, ou même des monotrèmes, qui pondent des œufs et allaitent leurs petits.

Les oiseaux, les reptiles, les insectes, les animaux marins de cette région, depuis longtemps séparée des autres continents, ont aussi leurs particularités.

Beaucoup d'espèces d'animaux australiens sont menacées, ou ont déjà disparu.

L'Australie a aussi des espèces d'importation récente, qui créent des déséquilibres biologiques auxquels il n'est pas facile d'apporter des solutions satisfaisantes et durables.

Mammifères[modifier | modifier le wikicode]

Les espèces endémiques de mammifères d'Australie appartiennent principalement à deux grandes familles : les monotrèmes, qui pondent des œufs, et les marsupiaux, qui possèdent une poche abdominale dans laquelle grandissent leurs petits qui naissent à l'état d'embryons. Les marsupiaux représentent près de la moitié des 230 espèces de mammifères d'Australie.

Monotrèmes[modifier | modifier le wikicode]

Les monotrèmes sont des mammifères ovipares : ils allaitent leurs petits et pondent des œufs.

L'ornithorynque[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Ornithorynque

L'ornithorynque, mammifère amphibie venimeux et pourvu d'un bec de canard, pond des œufs. C'est l'une des créatures les plus singulières chez les mammifères. Lorsque les naturalistes anglais, à la fin du XVIIIe siècle, virent pour la première fois une fourrure d'ornithorynque, ils crurent à un canular.

L'échidné[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Échidné

L'échidné est tout aussi étrange. Couvert d'une fourrure présentant des piquants, muni d'un long museau tubulaire, l'échidné peut successivement sortir et rentrer sa langue une centaine de fois par minute pour attraper des termites.

Marsupiaux carnivores[modifier | modifier le wikicode]

Les marsupiaux carnivores comprennent quelques familles encore actives et une famille éteinte.

Le numbat ou fourmilier marsupial[modifier | modifier le wikicode]

Le numbat est un petit marsupial qui se nourrit de fourmis et de termites. La longueur moyenne de ce Myrmecobius à bandes est de 24,5 cm ; il pèse 0,5 kg.

Le diable de Tasmanie[modifier | modifier le wikicode]

De la taille d'un petit chien, le diable de Tasmanie sait chasser, mais se nourrit essentiellement de charognes. Il a disparu du continent australien il y a environ 600 ans et on ne le trouve plus aujourd'hui qu'en Tasmanie.

La taupe marsupiale[modifier | modifier le wikicode]

On rencontre deux espèces de taupes marsupiales qui vivent dans les déserts d'Australie. Ces carnivores dont on sait peu de chose sont rares, n'ont pas d'oreilles, sont aveugles et passent la majeure partie de leur temps sous terre.

Thylacine naturalisé

Le thylacine[modifier | modifier le wikicode]

Le thylacine (tigre de Tasmanie, ou loup de Tasmanie) était le plus gros des marsupiaux carnivores. Le dernier spécimen connu est mort en captivité dans un zoo en 1936. Des musées conservent des thylacines naturalisés. Il est régulièrement question de reconstituer des thylacines à partir de leur ADN, jusqu'ici sans succès. Il faut aussi savoir que selon certaines personnes la disparition du thylacine à l'état sauvage n'est pas tout à fait certaine. Des témoignages dont certains difficiles à réfuter font état d'observation de thylacine jusqu'à nos jours. La version officielle de la disparition est retenue mais un petit espoir est régulièrement entretenu. Des recherches récentes toutefois, n'ont rien donné.

Marsupiaux omnivores[modifier | modifier le wikicode]

Le bilbi ou bilby[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Bilby

L'Australie compte sept espèces de bilbys, la plupart menacées. Ces petites créatures ont un long museau légèrement effilé, de grandes oreilles verticales, des pattes longues et fines et une queue mince. Ces animaux partagent des caractéristiques propres à la fois aux marsupiaux carnivores et aux marsupiaux herbivores.

Marsupiaux herbivores[modifier | modifier le wikicode]

Parmi les marsupiaux herbivores, on trouve :

Le koala[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Koala

Le koala, l'un des marsupiaux les plus célèbres d'Australie, est une espèce arboricole qui se nourrit des feuilles de quelque 120 espèces d'eucalyptus.

Le wombat[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Wombat

Le wombat, sorte de petit ours australien, vit au sol et se nourrit d'herbes, de laîches et de racines. Ils utilisent leurs dents avant, similaires à celles des rongeurs, et leurs griffes puissantes pour creuser de vastes réseaux de terriers. Ce sont des animaux essentiellement nocturnes et crépusculaires.

Deux possums

Le possum ou opossum[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Opossum

Le possum ou opossum d'Océanie est un marsupial herbivore arboricole (différent de l'opossum d'Amérique, qui est carnivore), de taille variable (le plus petit d'entre eux ne pèse que 7 g), capable de planer d'un arbre à l'autre, grâce à des membranes tendues entre les doigts de ses pattes avant et arrière.

Kangourou géant et son petit

Le kangourou[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Kangourou
Un wallaby

Les marsupiaux macropodes varient grandement en dimensions d'une espèce à l'autre. Ils sont bipèdes et se déplacent par bonds. Ils ont une queue musclée, des membres arrière grands et puissants avec des pattes minces. L'espèce la plus grande est le kangourou roux, qui peut mesurer jusqu'à deux mètres et peser jusqu'à 85 kg.

Le wallaby[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Wallaby

Le wallaby est une sorte de kangourou de petite taille.

Mammifères « importés »[modifier | modifier le wikicode]

Le dingo, premier mammifère placentaire introduit par l'homme en Australie

Le dingo[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Dingo

En s'installant en Australie, les humains ont introduit de nombreux mammifères placentaires. Le premier fut le dingo, sorte de gros chien sauvage. On pense que le dingo a été introduit en Australie par des hommes venus du nord, il y a 5 000 ans.

Espèces récemment introduites[modifier | modifier le wikicode]

Depuis deux siècles, les colons européens ont volontairement lâché dans la nature des espèces sauvages non endémiques comme le renard roux, le lièvre du Cap, le lapin de garenne, le daim, le buffle et différentes sortes de cerfs.

Des espèces domestiques se sont échappées dans la nature et sont à l'origine de populations devenues aujourd'hui sauvages. On appelle ce phénomène « marronnage ». Il en est ainsi pour le chat, le cheval domestique, l'âne, le porc, la chèvre et le dromadaire.

Les chats importés par les marins, au XIXe siècle, et redevenus sauvages, sont depuis longtemps considérés comme la cause d'extinction de nombreux petits marsupiaux d'Australie. Trop nombreux, ils font l'objet d'une campagne d'éradication, au grand dam de Brigitte Bardot1.

Trois espèces non indigènes d'Australie n'ont pas été introduites volontairement : la souris et les rats des villes et des champs.

Émeu d'Australie

Oiseaux[modifier | modifier le wikicode]

Il y en plusieurs comme le Miro à front rouge.

L'émeu[modifier | modifier le wikicode]

Gallinule de Tasmanie
Article à lire Article à lire : Émeu

L’émeu est un gros oiseau d'Australie, qui ressemble à une autruche.

La gallinule de Tasmanie[modifier | modifier le wikicode]

Il existe plusieurs espèces de gallinules (le mot signifie « petite poule »). L'espèce endémique de Tasmanie n'est pas très éloignée de la gallinule poule d'eau, fréquente en Europe.

Reptiles[modifier | modifier le wikicode]

Crocodiles[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Crocodile

L'Australie abrite des crocodiles d'eau douce (crocodiles de Johnston) et des crocodiles à double crête (crocodiles marins), vivant en eau salée.

Les crocodiles d'eau douce, qui vivent dans le Nord de l'Australie, ne sont pas considérés comme dangereux pour l'homme.

Au contraire, le crocodile d'eau salée, surnommé salty par les Australiens, est très dangereux : c'est la plus grande espèce de crocodile vivante au monde. Il peut atteindre sept mètres de longueur et peser jusqu'à une tonne. Il est capable de tuer un humain. Dans le Nord de l'Australie, on l'élève pour sa viande et son cuir.

Le dugong, mammifère marin

Serpents[modifier | modifier le wikicode]

Certains serpents sont endémiques d'Australie comme le taïpan du désert ou le serpent-tigre.

Taïpan du désert

Lézards[modifier | modifier le wikicode]

L'Australie est l'endroit du monde ou l'on trouve le plus de lézards. Parmi les espèces endémique il y a le diable cornu, l'agame barbu.

Faune marine[modifier | modifier le wikicode]

Images sur la faune endémique d'Australie Vikidia possède une catégorie d’images sur la faune endémique d'Australie.

Les espèces marines comprennent des mammifères marins comme le dugong, des poissons comme certaines espèces d'hippocampes, et quantité de mollusques, endémiques ou non, propres à l'Australie.


Galerie image[modifier | modifier le wikicode]


Le savais-tu.png
Le savais-tu ?
Et les insectes ?...
Les insectes constituent 75 % des espèces animales connues en Australie ! 90 % d'entre eux sont endémiques. Sur 110 000 espèces probables d'insectes et d'araignées d'Australie, seulement 60 000 ont été décrites : l'entomologie est une discipline pleine d'avenir !

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail des animaux —  Tous les articles sur les animaux !
Portail de l'Australie —  Tous les articles concernant l'Australie.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Faune d'Australie de Wikipédia.
Page consultée le 18 juin 2010.
Article mis en lumière la semaine du 13 septembre 2010.