la cabane  • le Livre d'or
20150413Rumex acetosa3.jpg Actualités, astuces, statistiques et une interview, lisez la Gazette été 2018 de Vikidia ! DessinInterview.png

Monnaie fiduciaire

« Monnaie fiduciaire » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Une monnaie fiduciaire est une monnaie dont la valeur provient de la confiance que ses utilisateurs décident de lui accorder. Actuellement, c'est le cas de presque toutes les monnaies utilisées dans le monde (l'euro, le dollar américain, etc.).

On utilise souvent l'expression « monnaie fiduciaire » pour désigner en particulier le papier-monnaie, par exemple les billets de banque.

Le papier-monnaie[modifier | modifier le wikicode]

Le papier-monnaie est une invention chinoise datant du neuvième siècle (dynastie Tang). Il était utilisé pour faire des transactions qui auraient demandé un trop grand nombre de pièces de monnaie. Cette invention est encore utilisée aujourd'hui par des milliards de personnes.

Avantages[modifier | modifier le wikicode]

Fabriquer du papier ne coûte presque rien par rapport à la somme que l'on peut écrire dessus : ceci est un avantage pour les gouvernements pour créer autant de monnaie qu'ils veulent: il suffit de décider ce qu'on écrit dessus le billet. Cela n'est pas possible avec des pièces car il faut avoir le métal. Le seul moyen alors pour créer de la monnaie en plus est d'alléger, en les refondant, les pièces d'une partie du métal qu'elles contiennent en décidant qu'elle conservent cependant la même valeur (c'est ce que l'on appelle une mutation monétaire).

Autre avantage, le papier monnaie est beaucoup plus transportable que les pièces. Le papier ne pèse pas autant que le métal.

Problèmes[modifier | modifier le wikicode]

Le papier n’a aucune valeur en lui-même, il ne vaut que ce qu'il y a écrit dessus. Par contre l’or, l’argent et tous les composants des pièces anciennes ont de la valeur en eux-mêmes. Cela est une des grandes raisons que le papier monnaie n'a pas été accepté immédiatement.

Un autre problème est la contrefaçon ; le papier monnaie est facile à contrefaire parce que le papier que tu dois acheter coûte moins que la valeur de la monnaie produite. Pour cette raison de nombreux procédés ont été mis au point pour rendre difficilement reproductible le papier servant à fabriquer des billets.

Un désavantage supplémentaire est que le papier brûle, se déchire ce qui rend sa conservation difficile dans certains cas ; par contre les pièces sont quasi indestructibles dans le temps (en témoignent les nombreux trésors que l'on découvrent régulièrement).

Histoire du papier monnaie[modifier | modifier le wikicode]

Papier rose imprimé de dessins et caractères chinois noirs
Le Jiaozi est une monnaie-papier utilisée par les commerçants de la dynastie Song

C’est pendant la dynastie Liao (au Xe siècle, au Nord-Est de la Chine et en Mongolie), et surtout la dynastie Song (qui a régné sur la plus grande partie de la Chine du Xe au XIIe siècles) que la monnaie en papier se développe. Ce n’était pas encore une vraie monnaie mais plutôt une promesse de donner des pièces plus tard. Ce système a été d'abord utilisé par l'armée (dynastie Liao) et surtout les commerçants (dynastie Song). Quand les commerçants devaient faire des transactions portant sur de grandes sommes, les pièces en métal pesaient trop, ou il n'y en avait pas assez à la disposition des commerçants. Les commerçants ont eu l'idée de donner leurs pièces a d' autre commerçant qui lui donnaient un reçu.

Le papier monnaie ne circulait pas qu’à la Dynastie Song. Les pièces qui existaient avant la Dynastie des Song étaient un cercle avec un trou rectangulaire au milieu. Après un manque de cuivre, le gouvernement chinois a décidé de fabriquer de la monnaie en papier, mais ce n’était pas encore de la vraie monnaie. La monnaie dans ce temps était un promesse de donner des pièces plus tard. Ce reçu était valide juste pour une certaine temps.

Au douzième siècle, l'équivalent de 26 millions en pièces était fabriqué dans une année. Dans ce temps, le gouvernement a décidé de construire des nouveaux ateliers monétaires pour faire du papier monnaie. Mais, durant ce temps, le papier monnaie n'a jamais remplacé les pièces, ils étaient utilisés ensemble. Ce temps était le premier où le papier monnaie était vraiment utilisé.

Pendant les années 1265 à 1274, on pouvait échanger le papier monnaie contre des pièces. À la fin de la dynastie Song, le gouvernement a commencé à fabriquer du vrai papier monnaie, qui était soutenu par l’or et l’argent. La monnaie avait une valeur entre 1 et 100. Depuis 1107, le gouvernement imprimait le monnaie avec au moins 6 couleurs, des dessins complexes, et un mélange de fibres uniques, tous pour arrêter le contrefaçon.

Durant le règne de Kubilai Khan (dynastie Yuan), les chinois ont fait un autre grand avancement, désormais le billet n’avait plus de restriction de temps et était accepté partout. Les explorateurs et commerçants européens comme Marco Polo étaient impressionnés par le système chinois de transactions.


Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.