Mohammad Mossadegh

« Mohammad Mossadegh » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Mohammad Mossadegh

Mohammad Mossadegh, né à Téhéran en 1882, mort à Ahmadabad, en Iran, en 1967, est un homme politique iranien, par deux fois Premier Ministre d'Iran de 1951 à 1953.

Après des études à l'Institut des Sciences Politiques de Paris, Mossadegh occupe des fonctions au sein du gouvernement : en 1925, il est élu à la chambre basse du parlement iranien, le Majlis, et s'oppose en 1927 au coup d’État de Reza Khan, qui s'était proclamé chah d'Iran. En 1943, le fils de Reza Chah, Mohammad Reza Chah, lui succède, et Mossadegh revient à la politique, siégeant au Parlement dans le groupe des nationalistes.

Les nationalistes de cette époque s'opposent aux puissances étrangères et surtout aux Anglais. Devenu premier ministre le 29 avril 1951, allié aux communistes et avec l'appui des religieux conduits par l'ayatollah Kashani, Mossadegh nationalise la toute-puissante Anglo-Iranian Oil Company, devenue propriété de l'Amirauté britannique. Mossadegh mène une politique résolument antibritannique : il ferme les consulats britanniques et rompt les relations diplomatiques avec l'Angleterre. En juin 1952, un conflit constitutionnel avec le Chah provoque la démission de Mossadegh. Mais en juillet, un mois seulement après sa démission, il revient au pouvoir et prépare un référendum en vue d'une réforme électorale.

Le 13 août 1953, le chah, par décret, démet Mossadegh de ses fonctions et le remplace par le général Zahedi. Durant trois jours, Mossadegh soulève la population contre la monarchie. Le chah doit même quitter le pays, mais le soulèvement échoue. Le 16 août, le général Zahedi prend ses fonctions de Premier Ministre et le Chah rentre en Iran. Ce coup d’État, soutenu par la CIA, permet aux Américains de participer au contrôle de la production du pétrole au Proche-Orient : à partir de 1954, la production pétrolière iranienne est gérée par un consortium international de compagnies françaises, hollandaises, anglaises et américaines.

Mossadegh est condamné à mort en décembre 1953 par un tribunal militaire, mais le chah réduit sa peine à trois ans de prison : il est libéré le 5 août 1956 et se retire dans ses propriétés, où il meurt en 1967.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Mohammad Mossadegh de Wikipédia.