Modibo Keita

« Modibo Keita » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Modibo Keita. Timbre de 1961

Modibo Keita est né en juin 1915 à Bamako et décédé en détention dans un camp militaire de Bamako en mai 1977. C'est un homme politique malien, président de la République du Mali de 1960 à 1968.

Avant l'indépendance du Mali[modifier | modifier le wikicode]

Modobo Keita appartient à une grande famille mandingue de religion musulmane. Après de bonnes études il devient instituteur au Mali. Il est un syndicaliste actif et un agitateur anti-colonial.

Il est élu conseiller de l'Union française en 1953/1956. En 1956, il est élu maire de Bamako et député à l'Assemblée nationale française. Il participe à la rédaction de la loi-cadre Deferre qui devait réorganiser les colonies françaises. Il est de tendance socialiste.

En 1957/1958, il est nommé secrétaire d'État dans les gouvernements Maurice Bourgès-Maunoury et Félix Gaillard.

L'indépendance du Mali[modifier | modifier le wikicode]

En 1958, Modibo Keita est désigné comme président de l'assemblée constituante du Mali. Il devient président du Conseil de la Fédération formée par le Sénégal et le Mali en mars 1959. Il en proclame l'indépendance en juin 1960. Cependant en août 1960, le Sénégal se sépare du Mali. Modibo Keita est élu président du Mali en septembre 1960.

La présidence de Modibo Keita[modifier | modifier le wikicode]

Voulant développer le mali sur des bases socialistes, il nationalise le commerce extérieur (une société nationale ayant le monopole de l’exportation des produits maliens et de l’importation des produits manufacturés et des biens alimentaires ainsi que la distribution de ceux-ci dans le pays).

Modibo Keïta fait rapidement mettre en prison ses opposants. À partir de 1967, il suspend la constitution en créant le Comité national de défense de la révolution (CNDR). Le comportement brutal des « milices populaires » et la dévaluation du franc malien en 1967 provoquent un mécontentement général.

Mais il est renversé en novembre 1968 par les militaires maliens dirigés par Moussa Traoré.

Le militant tiers-mondiste[modifier | modifier le wikicode]

Modibo Keita est un partisan de l'unité africaine et du tiers-monde .

Il participe à la création de la Fédération du Mali, qui en plus du Mali et du Sénégal, regroupait aussi la Haute-Volta et le Dahomey, mais qui va vite se désintégrer avec la sortie de la Haute-Volta, du Dahomey puis du Sénégal (1960).

Avec Ahmed Sékou Touré (président de la Guinée) et Kwame Nkrumah (président du Ghana), il fonde l’Union des États de l'Afrique de l'Ouest.

En 1963, il participe à la rédaction de la charte de l’Organisation de l'unité africaine (OUA).

Portail du Mali —  Tous les articles sur le Mali.