Mitrailleuse

« Mitrailleuse » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une mitrailleuse britannique Vickers, pendant la Première Guerre mondiale. Les soldats portent un masque à gaz. Le gros «tube» du canon est en fait un manchon destiné à refroidir, avec de l'eau, le fin canon qui s'échauffe très vite au passage des nombreuses balles.

Une mitrailleuse est une arme à feu automatique, adaptée à des munitions de calibre inférieur à 20 mm.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Premiers projets[modifier | modifier le wikicode]

L'idée est ancienne : l'arme rapide à répétition est déjà dans les dessins de Léonard de Vinci, mais les mitrailleuses utilisables ne sont apparues que dans la seconde moitié du XIXe siècle, avec l'ère industrielle. Avant l'invention de l'arme, quelques engins tiraient des balles en répétition, mais de façon non automatiques : la Gatling américaine (1861) à plusieurs tubes mis en rotation par une manivelle, utilisée rarement durant la Guerre de Sécession ; et un «canon à balles» français de la guerre contre la Prusse (1870). Ils sont considérés comme des pièces d'artillerie.

C'est l'inventeur américain Hiram Maxim (wp) qui a l'idée d'utiliser le recul des armes à feu, comme les fusils : cette force pourrait servir à recharger l'arme et à faire reculer des éléments de sa culasse (mécanismes) pour y insérer rapidement une nouvelle cartouche et la tirer avec le percuteur qui revient à sa place. Son invention, la mitrailleuse Maxim, est au point en 1885. Elle va bouleverser l'art de la guerre.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

« Quatre hommes résolus, écrit Paul Valéry, tiennent mille hommes en respect, couchent morts ou vifs tous ceux qui se montrent. C'est pourquoi la mitrailleuse a eu raison du mouvement : elle a enterré le combat, embarrassé la manœuvre, paralysé toute stratégie ».

On peut dire que l'usage de la mitrailleuse pendant la Première Guerre mondiale a été l'une des causes de l'enlisement de la guerre de tranchées. La plupart des modèles sont copiés de la mitrailleuse Maxim.

Ces mitrailleuses sont dites «lourdes» : elles le sont en effet et ne peuvent être facilement déplacées. Pour accompagner les troupes se déplaçant sont créées les premières mitrailleuses légères, utilisables par un seul homme, que l'on nomme en français plutôt des fusils-mitrailleurs.

Portail de la Première Guerre mondiale —  Tous les articles concernant la Guerre de 1914-1918.
Portail des armes —  Tout sur les armes, les véhicules armés...