Mission Radeau des Cimes

« Mission Radeau des Cimes » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Mission Radeau des Cimes
Logo du Radeau des Cimes. On peut voir l'AS300 transportant le Radeau des Cimes.
Logo du Radeau des Cimes. On peut voir l'AS300 transportant le Radeau des Cimes.
Nom de la mission Mission Radeau des Cimes
Date de lancement de la mission 1986
Objectif(s) Observation des canopées
Meneur(s) Dany Cleyet-Marrel, Francis Hallé, Gilles Ebersolt
Pays Guyane, Cameroun, Gabon, Madagascar, Panama et au Laos
voir modèle • modifier

Radeau des Cimes est une série de plusieurs expéditions scientifiques visant à observer et étudier les canopées. Ces expéditions sont menées notamment par Dany Cleyet-Marrel (aéronaute français), Francis Hallé, (botaniste), Gilles Ebersolt (architecte et concepteur du Radeau des Cimes), organisées par l'association Opération Canopée et l'ONG Pro Natura. Plus de 10 expéditions ont été menées depuis 1986 : en Guyane, au Cameroun, au Gabon, à Madagascar, au Panama et au Laos. Ces expéditions ont permis de décrire de nombreuses espèces jusqu’alors inconnues, et de prendre conscience de l’importance de la canopée dans la biodiversité.

Objectifs[modifier | modifier le wikicode]

L'objectif de la mission Radeau des Cimes est de contribuer à l’étude de la diversité de la faune et de la flore des canopées des forêts primaires tropicales humides. Le principe est d'observer la vie des forêts primaires par le haut en déposant une plateforme hexagonale légère appelée Radeau des Cimes. Ce radeau est déposé sur la canopée à l'aide d'un dirigeable.

Opération Canopée[modifier | modifier le wikicode]

Opération Canopée est l'association qui organise les différentes missions du Radeau des Cimes. Elle a été fondée par Francis Hallé (Président), Dany Cleyet-Marrel et Gilles Ebersolt. Cette ONG a pour objectif de contribuer à l’étude de la diversité de la faune et de la flore des canopées des forêts primaires tropicale humides. Opération Canopée développe et expérimente des techniques aéroportées légères d’accès la canopée.

Disciplines concernées[modifier | modifier le wikicode]

Les disciplines scientifiques concernées sont :

D'autres disciplines peuvent aider les scientifiques selon le contexte géographique ou le terrain : des aéronautes et architectes, ingénieurs, grimpeurs, logisticiens, cinéastes et journalistes.

Équipements[modifier | modifier le wikicode]

Prototypes[modifier | modifier le wikicode]

Radeau des Cimes[modifier | modifier le wikicode]

Le Radeau des Cimes est une plateforme légère de 300 à 600 m² de forme hexagonale déposée au dessus des arbres. Elle est constituée d’un assemblage de pontons reliés par un filet touchant directement les arbres. Le radeau des cimes est un véritable laboratoire, lieu de vie scientifique et observatoire depuis la cime des arbres.

AS300[modifier | modifier le wikicode]

L'AS3001 est un dirigeable à air chaud de 8 500 m3, conçu pour transporter le Radeau des Cimes et la Luge des Cimes.

Luge des Cimes[modifier | modifier le wikicode]

La Luge des Cimes est une nacelle suspendue sous le dirigeable et permettant à 3 passagers de collecter des échantillons lors de son passage.

Arboglisseur[modifier | modifier le wikicode]

L'Arboglisseur est un ballon à hélium et à air chaud permettant la collecte d'insectes et de plantes sur la canopée.

Équipement opérationnel[modifier | modifier le wikicode]

Bulle des Cimes[modifier | modifier le wikicode]

Bulle des cimes.jpg
La bulle des cimes.

La Bulle des Cimes permet de survoler la canopée en suivant une corde préalablement installée. Elle est composée d'une mini-cabine monoplace et ouverte, et d'un ballon à hélium de 210 m3. Elle a été conçue par Dany Cleyet-Marrel, aéronaute de la mission.

Cinébulle[modifier | modifier le wikicode]

Le Cinébulle est une montgolfière motorisée pour deux personnes de 1 500 m3 composée d'un ballon à air chaud et d'une cabine. Elle permet d'aller au contact de la cimes des arbres et de collecter des échantillons.

Ikos[modifier | modifier le wikicode]

L'Ikos est une structure habitable déposée dans les branches solides d'un arbre émergent. Il peut accueillir jusqu'à trois passagers pour un séjour ou des observations de quelques jours dans la canopée.

Étoile des Cimes[modifier | modifier le wikicode]

L'Étoile des Cimes est un dispositif en fibre de carbone et en forme d'étoile permettant à deux personnes d'observer et d'étudier la vie des cimes. Une partie descend plus profondément dans la canopée pour permettre un meilleure stabilité.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

  • 1985 : Premier essai du Radeau des Cimes dans le massif du Pilat
  • 1986 : Première test en Guyane "Guyane 1986"
  • 1989 : Première mission scientifique en Guyane "Guyane 1989"
  • 1991 : Mission au Cameroun "Cameroun 1991"
  • 1996 : Mission sponsorisée par Pro Natura, en Guyane"Guyane 1996"
  • 1999 : Mission sponsorisée par Pro Natura, au Gabon "Gabon 1999"
  • 2001 : Mission sponsorisée par Pro Natura, à Madagascar "Madagascar 2001"
  • 2003 : Mission IBISCA au Panama "Panama 2003"
  • 2012 : Mission au Laos (province de Khammouane) "Laos 2012"
  • 2015 : Repérage au sud de Yunnan
  • 2017 : Mission de reconnaissance au Myanmar

Expéditions[modifier | modifier le wikicode]

Expédition des canopées forestières du Laos (2012)[modifier | modifier le wikicode]

Localisation de la mission (province de Khammouane).

L'expédition eut lieu dans la province de Khammouane et dura 75 jours. Elle se déroula en deux temps : 30 jours en saison sèche et 45 jours en saison des pluies. L'équipe était composée de 13 techniciens encadrant les 35 chercheurs eux-mêmes répartis en six équipes : botanique, entomologie, herpétologie, ornithologie, mammalogie et virologie. Il y eut beaucoup de récoltes. En botanique, 12 000 échantillons de 890 espèces végétales ont été récoltés, dont une trentaine d'espèces encore inconnues. En entomologie, on dénombre environ 1 500 espèces d'insectes. Là aussi, de nouvelles espèces ont été découvertes. Parmi elles, des papillons diurnes et nocturnes, des coléoptères, une libellule et peut-être des termites ainsi qu'une nouvelle espèces de scorpion. En ajoutant les nouveaux arthropodes (sauf les insectes), le nombre de nouvelles espèces découvertes est de plus de 100. En herpétologie, sur 55 espèces observées, plusieurs d'entre-elles n'avaient encore jamais été observées au Laos et 3 nouvelles espèces ont été découvertes. En ornithologie, 90 espèces d'oiseaux ont été recensées malgré la chasse et la saison tardive empêchant l'observation des oiseaux migrateurs et le recensement des espèces locales. Plusieurs espèces rares ont pu être recensées. En mammalogie, 24 espèces ont été recensées dont deux encore jamais observées au Laos.

Vidéos de l'expédition au Laos[modifier | modifier le wikicode]

Plus d'informations sur les vidéos
Plus d'informations sur les vidéos

Photographies prisent lors des différentes expéditions[modifier | modifier le wikicode]

Animaux, insectes, plantes[modifier | modifier le wikicode]

Liens internes[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la botanique —  Tous les articles sur la botanique
Portail des animaux —  Tous les articles sur les animaux !
Portail de la protection de la Nature —  Tous les articles sur la protection de l'environnement.