Mireille Chrisostome

« Mireille Chrisostome » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Mireille Chrisostome
Photographie de Mireille Chrisostome
Photographie de Mireille Chrisostome
Naissance 26 février 1922
Décès 14 juillet 1944 (à 20 ans)
Nationalité Française
Activité Résistante
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur
Croix de guerre 1939-1945

Mireille Chrisostome est une résistante française. Elle est née le 26 février 1924 à Saint-Brieuc et morte le 14 juillet 1944, exécutée.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Mireille est allée à l'école puis au collège Marcellin Berthelot. Elle a reçu son brevet qui lui a permis de travailler aux Eaux et Forêts, un organisme de l’État qui gère les forêts publiques. Elle entre dans la Résistance Française avec Jean devienne, le responsable de la résistance dans les Côtes-du-Nord (aujourd'hui Côtes-d'Armor). Elle est arrêtée le 11 juillet 1944, puis emprisonnée. Mireille Chrisostome a été torturée par la milice, la police politique du régime de Vichy, s'opposant à la résistance. Elle est finalement exécutée le 14 juillet 1944 dans la Forêt de Lorge, à 25 km au sud de Saint-Brieuc.

Le réseau de résistance en Bretagne dépendait d'elle, car si celle-ci avait dénoncé quiconque appartenant aux groupes de résistance dont elle faisait elle-même partie, ceux-ci auraient été démantelés, or, rien ne se produisit, elle a donc résisté à la torture et est morte sans n'avoir donné aucune information aux Allemands comme à la milice.

Hommages[modifier | modifier le wikicode]

Distinctions[modifier | modifier le wikicode]

Autres hommages[modifier | modifier le wikicode]

Des rues portent son nom à Saint-Brieuc, à Plérin, à Ploufragan, à Loudéac.

Portail de la Seconde Guerre mondiale —  Tous les articles sur la Seconde Guerre mondiale
Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.
Portail de la Bretagne —  Accédez au portail sur la Bretagne.