Milieu de terrain

« Milieu de terrain » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Milieu offensif)
Aller à : navigation, rechercher

Le poste de milieu de terrain, en football, est une position occupée par les joueurs se situant entre les défenseurs et les attaquants de leur équipe. Ils se distinguent par une vitesse qui est peu élevée chez beaucoup de joueurs, mais des qualités techniques variant suivant le sous-poste occupé.

Milieu axial[modifier | modifier le wikicode]

Celui-là se situe au centre, avec les ailiers autour de lui. Il se charge généralement d'amener un support offensif quand il n'y a que lui dans l'axe, et il peut revenir en défense et aider ses coéquipiers. Il doit avoir une excellente qualité de passes, une vision (c'est-à-dire une capacité à savoir où donner une bonne passe) qui l'aide à déstabiliser les adversaires, et parfois, un bon dribble s'il ne peut rien faire. Il existe des milieux de terrain axiaux avec une très bonne force de frappe, comme Toni Kroos. Les joueurs de ce type ont généralement le n°8.

Box-to-box[modifier | modifier le wikicode]

Les milieux box-to-box (boîte vers boîte, ici désignant les zones de penalty) possèdent à la fois une très bonne faculté défensive, une faculté offensive équivalente et une endurance très élevée, car ils sont parfois amenés à littéralement poursuivre les attaquants adverses.

En général, les tactiques les plus utilisées sont le 4-3-3 (avec 3 milieux axiaux) et le 4-4-2 plat (2 milieux). Junior Malanda, malgré sa position générale défensive, était de même un joueur box-to-box.

Milieu latéral[modifier | modifier le wikicode]

Ce rôle ne doit pas être confondu avec l'ailier (voir plus bas) : le milieu latéral a la même responsabilité offensive et défensive que le milieu axial, mais il est doté d'une plus grande vitesse et d'une meilleure capacité de dribbles, allant parfois à centrer si l'occasion se montre. Son positionnement est horizontalement aligné avec le milieu axial, mais il est placé à côté de la ligne de touche de chaque côté. Le 4-4-2 plat et le 4-5-1 plat utilisent les milieux latéraux.

Milieu défensif[modifier | modifier le wikicode]

Ce type de joueur occupe une fonction exclusivement défensive, même s'il arrive que certains possèdent quelques possibilités offensives : appelé plus couramment "sentinelle", il est toujours placé devant la défense, et doit tenter de neutraliser ou ralentir les attaques adverses. Il est le plus souvent aligné dans l'axe, dans un système de 4-4-2 en diamant ou dans un 4-3-3 défensif. Les milieux défensifs les plus célèbres sont Xabi Alonso du Bayern Munich ou Sergio Busquets du FC Barcelone. Les joueurs de ce registre arborent fréquemment le n°6.

Milieu offensif[modifier | modifier le wikicode]

À l'inverse de son partenaire "sentinelle", le milieu offensif se place juste derrière les attaquants : il mène le rythme (d'où son nom alternatif de "meneur") et peut tenter lui-même des occasions de but. Zinédine Zidane en était un. Les milieux offensifs ont presque toujours le n°10. Ils peuvent être utilisés dans un système de 4-4-2 en diamant (élargi ou resserré), ainsi qu'en 4-5-1 offensif (où ils sont au nombre de 2 milieux offensifs).

Ailier[modifier | modifier le wikicode]

L'ailier est dans une catégorie bien plus offensive que le milieu latéral : positionné plus haut dans le terrain, il n'assume donc pas les nécessités défensives, mais, suivant le style de jeu du joueur, essaie de repiquer vers la surface. Si un gaucher est ailier gauche et un droitier ailier droit, il arrive qu'on trouve des droitiers à gauche, et des gauchers à droite (les cas les plus notables étant Cristiano Ronaldo (droitier) aligné à gauche et Ángel Di María (gaucher) à droite, quand l'Argentin jouait encore au Real Madrid). Outre les deux Madrilènes, il existe une très grande quantité d'ailiers, comme Thomas Müller et Arjen Robben, tous deux au Bayern. Le numéro 7 désigne fréquemment ce type de joueur.

L'ailier complet doit posséder plusieurs qualités :

  • Une vitesse très élevée ;
  • Une bonne conduite de balle ;
  • L'endurance ;
  • La technicité (capacité à faire des gestes techniques) ;
  • Une capacité de démarquage pour se libérer et pouvoir recevoir le ballon.

Récemment, s'adapter aux deux ailes est devenu une nécessité, dû aux possibles remaniements tactiques menés par l'entraîneur.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail du football —  Sport, équipes et compétitions...