Livre d'or
Livre d'or

Supers articlesarticles à enrichir
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Mayhem

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Super article Tu lis un « super article ».
Mayhem
Membres Teloch (guitare), Attila Csihar (chant), Hellhammer (batterie), Necrobutcher (basse), Ghul (solos de guitare), Spektre (batterie lors des concerts)
Créateur(s) Manheim et Necrobutcher
Date de création 1984
Nationalité Norvège Norvège
Principales récompenses Spellemannprisen, Hall of Fame de Rockheim
Disques ou titres célèbres Albums : De Mysteriis Dom Sathanas et Deathcrush, chansons : Freezing Moon, Chainsaw Gutsfuck, Funeral Fog, Life Eternal et Necrolust.
Site internet http://www.thetruemayhem.com/
voir modèle • modifier
Les Mayhem en 2009.

Les Mayhem1, ou graphiquement les The True MayheM (« Les vrais MayheM »), sont un groupe de black metal et de metal avant-gardiste norvégien fondé à Ski en 1984. Ils sont l'un des groupes les plus importants de la deuxième vague de black metal.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Débuts[modifier | modifier le wikicode]

Varg Vikernes.

Le groupe a été fondé sous le nom de Musta (« noir » en finnois) en 1984 dans la ville de Ski par le batteur Manheim et le bassiste Necrobutcher. Après dans le groupe se rajoutent le guitariste Euronymous et le chanteur Messiah. Avec l'arrivée d'Euronymous ils prendront leur nom définitif, les Mayhem et se déplacèrent dans la ville d'Oslo2. En 1986 ils publient deux démos : Voice of a Tortured Skull (« Voix d'une crâne torturé ») et Pure Fucking Armageddon (« Une putain d'Armaguédon pur »)3, où l'on retrouve des claires influences à d'autres groupes de metal extrême comme le groupe de viking metal Bathory, le groupe de black metal Venom, le groupe de speed metal Motörhead, le groupe de metal gothique Celtic Frost et le groupe de death metal Necrodeath, dont le batteur, Peso, était un ami d'Euronymous.4 Dans ces deux démos, bien que Messiah était le chanteur officiel, les autres membres chantaient aussi.

Un an après, Messiah quitte le groupe et il est donc remplacé par Maniac. Avec ce nouvel chanteur, ils publient deux démos, Death Rehearsal (répétition de la mort)5,6 et Deathcrush7, et leur première publication officielle, un mini-album qui a le même titre que le démo précédent. Cet album obtient une popularité majeure par rapport à Pure Fucking Armageddon (qui avait vendu environ 150 copies), ayant vendu plus de 5 000 copies8. Dans cet album on retrouve encore Messiah au chant dans les chansons Pure Fucking Armageddon et Witching Hour (« Heure de la sorcellerie »).

Popularité et influence[modifier | modifier le wikicode]

Maniac.

Manheim et Messiah sont remplacés un an après par Torben Grue et par Kittil Kittelsen, mais ils ne resteront dans le groupe que pour quelques semaines, ils seront alors remplacés à leur tour par Hellhammer et Dead. Avec cette formation, le groupe fait des concerts en Norvège, comme à Sarpsborg, dans l'Allemagne de l'Est et en Turquie.

L'arrivée de Dead, un ex-membre du groupe de blackened death metal Morbid, a marqué un tournant dans l'histoire du groupe. Dead montre d'abord la popularité croissante du groupe en dehors de la Norvège, étant donné qu'il est Suédois. Il changera les thématiques des textes du groupes, qui avant étaient violents ou dégoûtants. Après son arrivée, les textes touchent des thèmes occultes, comme le satanisme. Le groupe se distingue aussi grâce à leurs concerts extrêmes. Lors des concerts, ils accrochent des têtes de porc et après ils les jettent sur le public. Dead invente aussi le corpse paint, qui est un maquillage sur les visages donnant un aspect cadavérique, qui est désormais devenu un symbole typique du black metal ; cette technique de maquillage sera utilisée par tous les membres lors des concerts et des photos. Dead une fois s'était aussi auto-blessé en concert jusqu'à s'évanouir, pour « chasser les poseurs »9, 10. En 1989 Dead décide de publier un démo, The Bloody Rehearsal 1989 (« La répétition sanglante 1989 »), qui contient des versions en studio de nombreuses chansons du groupe11. En 1990 ils publient leur cinquième démo Studio Tracks (« Pistes de studio »), qui a été produit en partie par Maniac qui, bien qu'il avait quitté le groupe, avait encore des bonnes relations avec ses membres12.

Le groupe devient un point de référence pour la scène black metal norvégienne, grâce à l'influence qu'il a donné aux groupes de death metal de la Norvège, qui se convertissent au style black metal, comme Varg Vikernes qui quitte les Old Funeral pour créer le projet musical solo « Burzum ».

Black Metal Inner Circle[modifier | modifier le wikicode]

Graffiti présent dans le sous-sol de l'Helvete, désormais connu comme Neseblod (« Saignement du nez »).

Au début des années '90, Euronymous fonde l'Helvete (« Enfer » en norvégien), qui est un magasin de disques de metal extrême. Dans le sous-sol de la boutique, Euronymous a fondé une secte connue sous le nom de Black Metal Inner Circle. En raison de sa personnalité charismatique, Euronymous a commencé à attirer de nombreux musiciens de la scène black metal norvégienne vers cette secte et vers son label discographique, Deathlike Silence Productions. Par exemple Samoth et Varg Vikernes étaient des membres de cette secte. Les membres de la secte faisaient des actes de vandalisme et de pyromanie envers des lieux religieux chrétiens, et menaçaient des membres de groupes de death metal suédois, qui étaient jugés comme des traitres du genre et des poseurs. Ils menaçaient aussi des groupes d'unblack metal, comme les Antestor. Toutes les actions étaient coordonnées par Euronymous. Cependant des musiciens, comme Varg, nient l'existence de cette secte.13

Le suicide de Dead[modifier | modifier le wikicode]

Attila Csihar et Necrobutcher.

Dead avait une personnalité dépressive en raison de son syndrome de Cotard, il ne se croyait pas vivant et pensait que cela n'était qu'un long cauchemar. En outre, Euronymous l'a incité au suicide à de nombreuses reprises. Le 8 avril 1991, il décida de mettre fin à ses jours. La dynamique du suicide n'a jamais été clarifiée, cependant, certains soupçonnent que la mort est un meurtre causé par le guitariste Euronymous, car il a profité commercialement des événements qui ont suivi pour donner au groupe une aura obscure. À cause de cela, le bassiste Necrobutcher a quitté le groupe par dégoût. Pour remplacer le chanteur, il fut choisi Occultus, mais qui après peu de temps quitta le groupe en raison de menaces de mort par Euronymous et il fut remplacé par le Hongrois Attila Csihar, qui plut au groupe en raison de sa variété de chant, étant donné qu'il arrive à passer du death growl au scream et au chant guttural. Pour remplacer le bassiste, il fut choisi Varg Vikernes. En juillet 1993, ils publient leur premier album live, Live in Leipzig, qui a été enregistré en 1990 lors d'un concert à Leipzig. Cet album live a été généralement apprécié par les fans, vu que c'est l'unique album officiel avec Dead au chant14.

La mort d'Euronymous[modifier | modifier le wikicode]

Les têtes de porc empalées sont un symbole typique des concerts du groupe.

Le 10 août 1993, Varg se rend à l'appartement d'Euronymous, accompagné de Blackthorn, qui reste dans la cour à fumer une cigarette. Après une dispute entre les deux, Varg tue Euronymous. Le motif de ce geste reste aujourd'hui inconnu, mais des gens pensent que ce geste est de nature politique, étant donné qu'Euronymous suivait des idéologies d'extrême gauche comme le maoïsme et le stalinisme et que Varg suivait des idéologies d'extrême droite, comme l'óðalisme. D'autres théories disent que ce meurtre est de nature raciste car Euronymous est d'origine Same ; de nature sexuelle, car Varg pesait qu'Euronymous était bisexuel ou homosexuel ; de nature religieuse car Euronymous était Sataniste, et que Varg était néo-païen, ou de nature économique, car Euronymous était endetté avec Varg (qui jugeait Euronymous comme un incapable, car il ne savait pas gérer l'Helvete. En effet, Euronymous a été surpris à de nombreuses reprises en train de retirer de l'argent de la caisse pour acheter des kebabs au magasin de kebabs ou de donner des disques aux clients). La version de Varg était qu'il avait fait ça pour légitime défense, car il avait entendu des rumeurs négatifs concernant Euronymous. Cependant le tribunal le condamnera à 21 ans de prison (la peine maximale en Norvège) pour meurtre, incendies de trois églises, et possession illégale d'armes et de 150 kg d'explosif. Blackthorn a été condamné à huit ans de prison pour complicité. Necrobutcher a déclaré qu'il voulait également tuer Euronymous, mais qu'il avait changé d'avis peu avant le meurtre. Après cet événement, le groupe se dissout.

De Mysteriis Dom Sathanas et récréation du groupe[modifier | modifier le wikicode]

Blasphemer.

Dès l'arrivée de Dead dans le groupe, les Mayhem avaient en tête le projet d'un album studio, mais le projet avançait au ralenti. En plus, avec le suicide de Dead et la mort d'Euronymous, le projet s'est arrêté. Après la dissolution du groupe, leur premier album studio, De Mysteriis Dom Sathanas (« Les mystères de maître Satan »), a été publié (bien qu'il avait déjà été publié en version instrumentale sous forme de disque pirate intitulé From the Darkest Past, « Du passé le plus obscur »)15. Il fut un énorme succès commercial pour un album de black metal et il fut très influent pour d'autres groupes de ce genre musical. Les parents d'Euronymous avait demandé au groupe d'enlever les traces de basse jouées par Varg Vikernes, mais d'après Varg lui-même, le groupe n'a pas respecté cela et ils ont simplement enlevé son nom des crédits.16 Un an après, en 1994, un disque pirate-split avec les Morbid a été publié, intitulé A Tribute to the Black Emperors (« Un tribut aux empereurs obscurs »). La même année, Hellhammer décide de recréer le groupe. Les membres seront à nouveau Maniac au chant, car Attila Csihar est retourné en Hongrie en raison de ses études ; Blasphemer remplaça Euronymous au poste de guitariste et dès que Necrobutcher sut la mort d'Euronymous, il accepta de revenir dans le groupe. Avec cette formation, en 1997 ils publient leur deuxième mini-album, Wolf's Lair Abyss (« Abysses de la tanière du loup »), qui fut lui aussi un grand succès17 grâce auquel ils donneront des concerts en Amérique et en Europe, en Italie, dans la ville de Milan. Ils enregistreront leur deuxième album live qui s'appelle Mediolanum Capta Est (« Milan a été capturée »)18. Pendant le tour lié au mini-album, le groupe est crédité comme Wolf's Lair Abyss. En 1996, ils publient leur première compilation qui avait été enregistrée entre 1989 et 1991 et qui s'appelle Out from the Dark (« Sortir de l'obscurité ») et dans la même année ils publient leur premier single, Freezing Moon/Carnage (« Lune glaciale/Carnage »), tire du démo Studio Tracks19. Un an après leur deuxième single, Ancient Skin/Necrolust, est publié20. En 1998, ils publient un disque vidéo d'un de leurs concerts en 1997 Allemagne, Live in Bischofswerda, qui avait aussi été publié illégalement sous le titre de The Return (« Le retour »). Un an après ils publient un album split avec les Zyklon-B, Necrolust/Total Warfare21.

Après 2000[modifier | modifier le wikicode]

En 2000, ils publient leur deuxième album studio, Grand Declaration of War (« Grande déclaration de guerre ») mais qui n'a pas plu aux fans en raison du changement stylistique, cependant il connaît un large succès pour un album de black metal, ayant vendu plus de 70 000 copies22. Ils feront aussi des concerts en Europe et aux États-Unis, dont on retrouve des enregistrement dans les compilations European Legions et U.S. Legions. Avec les concerts en Europe, ils publient en 2001 leur troisième album live, Live in Marseille 2000.

En 2003 les Mayhem risquent d'être arrêtés pendant 6 mois en raison d'avoir blessé un fan du nom de Per Kristian Hagen lors d'un concert à Bergen avec une tête de mouton, mais ils n'ont pas subi de conséquences.23 En suivant le style musical de Grand Declaration of War, ils publient en 2004 leur troisième album studio, Chimera (« Chimère »). Attila remplacera Maniac, qui doit quitter le groupe pour des motifs de santé. Avec Attila comme chanteur, ils publient leur quatrième album studio, Ordo Ad Chao (« Du chaos l'ordre »), qui est un succès et qui gagne un spellemannprisen.

Morfeus et Silmaeth remplacent en 2009 Blasphemer, qui a quitté le groupe en 2008. Les deux guitaristes joueront uniquement dans des concerts. En 2009 le troisième mini-album des Mayhem, Life Eternal (« Vie éternelle ») est publié. En novembre 2009 les membres du groupe sont arrêtés pour avoir détruit une chambre d'hôtel à Tilburg. Silmaeth quitte le groupe en 2011 et il est remplacé par Teloch et un an après Silmaeth quitte le groupe et il est remplacé par Ghul. Dans le printemps de 2014 parait leur cinquième album studio, Esoteric Warfare (« Guerre ésotérique »). Pour promouvoir leur nouvel album, ils sortent le single Psywar (« Guerre psychologique »).

Hellhammer.

En 2016 et en 2017 quatre albums live sont publiés : De Mysteriis Dom Sathanas Alive, Live in Zeitz, Live in Sarpsborg et Live in Jessheim. Ces albums, sauf le premier sont des enregistrement des concerts de 1990. En 2019 ils publient leur sixième album, Daemon (« Démon ») dans lequel trois singles sont tirés : Worthless Abominations Destroyed (« Abominations sans valeurs détruites »), Bad Blood (« Mauvais sang ») et Black Glass Communion (« Communion de vitre noir »)24,25. Dans cet album ils s'inspirent de leurs vieilles chansons et des chansons d'autres artistes de metal extrême, comme dans la chanson Black Glass Communion, où ils utilisent le riff de la chanson Stemmen fra tårnet (« Voix de la tour ») du mini-album Aske de Varg Vikernes. En 2021 leur quatrième mini-album, Atavistic Black Disorder/Kommando (« Trouble noir atavique/Kommando ») est publié, où est tiré un single, Voces ab Alta (« Voix d'en haut »). La même année, le groupe a été le premier et unique groupe de black metal à être inclus dans la Hall of Fame de Rockheim26.

En 2022, Spektre, pseudonyme de Kevin Kvåle, rentre dans le groupe. Il est le deuxième batteur des Mayhem lors des concerts. Il quitte le groupe vers fin 2022. En 2023, l'album live Daemonic Rites (« Rituels démoniques ») est publié. Il contient les enregistrements de concerts entre 2019 et 2023, et contient notamment les pistes de l'album Daemon27

Membres[modifier | modifier le wikicode]

Membres actuels[modifier | modifier le wikicode]

Messiah.
  • Attila Csihar – chant (1992–1993 ; depuis 2014)
  • Ghul – solos de guitare (depuis 2012)
  • Hellhammer – batterie (1988–1993 ; depuis 1995)
  • Necrobutcher – basse (1984–1991 ; depuis 1995)
  • Teloch – guitare (depuis 2011)

Anciens membres[modifier | modifier le wikicode]

  • Alexander Nordgaren – guitare (1997–1998)
  • Blackthorn – guitare (en 1993)
  • Blasphemer – guitare (1995–2008)
  • Conrad Schnitzler – boîte à rythmes (en 1987)
  • Count Grishnackh – basse, non crédité (1991–1993)16
  • Dead – chant (1998–8 avril 1991)
  • Euronymous – guitare (1984–10 août 1993)
  • Ihizahg – guitare (2004–2005)
  • Kittil Kittilsen – chant (1987–1988)
  • Manheim – batterie, piano (1984–1987)
  • Maniac – chant (1986–1987 ; 1995–2004)
  • Messiah – chant (1984–1986)
  • Morfeus – guitare (2008–2012)
  • Nils Brekke Svensson – chant (en 1984)
  • Occultus – chant et basse (1991–1992)
  • Øyvind Hægeland – chant (en 2000)
  • Per Nilsen – guitare (en 1984)
  • Sanrabb – guitare (en 2004)
  • Silmaeth – guitare (2009–2011)
  • Spektre – batterie (en 2022)
  • Ståle Redalen – chant (en 1984)
  • Torben Grue – batterie (1987–1988)

Frise chronologique[modifier | modifier le wikicode]

  • Frise mise à jour le 12 janvier 2024

Discographie[modifier | modifier le wikicode]

Sanrabb en 2011.

Albums studio[modifier | modifier le wikicode]

Mini-albums[modifier | modifier le wikicode]

Albums live[modifier | modifier le wikicode]

Ghul.
  • 1991 : Live - Only Death Is Real
  • 1993 : Live in Leipzig
  • 1999 : Mediolanum Capta Est
  • 2001 : Live in Marseille 2000
  • 2016 : Live in Zeitz
  • 2016 : De Mysteriis Dom Sathanas Alive
  • 2017 : Live in Jessheim
  • 2017 : Live in Sarpsborg
  • 2017 : Live in Guatemala City (disque pirate officiel, publié avec l'accord du groupe)
  • 2018 : Live in Montreal
  • 2023 : Daemonic Rites

Compilations[modifier | modifier le wikicode]

  • 2001 : European Legions
  • 2001 : U.S. Legions
  • 2019 : Henhouse Recordings

Coffrets[modifier | modifier le wikicode]

Morfeus.
  • 2002 : The Studio Experience
  • 2015 : A Season in Blasphemy 2000-2007
  • 2016 : The Analog Collection

Démos[modifier | modifier le wikicode]

  • 1986 : Voice of a Tortured Skull
  • 1986 : Pure Fucking Armageddon
  • 1987 : Deathrehearsal
  • 1987 : Deathcrush
  • 1989 : The Bloody Rehearsal 1989
  • 1990 : Studio Tracks
  • 1996 : Out from the Dark

Singles[modifier | modifier le wikicode]

Teloch à Paris en 2007.
  • 1996 : Freezing Moon/Carnage
  • 1997 : Ancient Skin/Necrolust
  • 2014 : Psywar
  • 2019 : Worthless Abominations Destroyed
  • 2019 : Black Glass Communion
  • 2021 : Voces ab Alta
  • 2022 : Bad Blood

Splits[modifier | modifier le wikicode]

  • 1994 : A Tribute to the Black Emperors (disque pirate, avec les Morbid)
  • 1999 : Necrolust/Total Warfare (avec les Zyklon-B)
  • 2002 : Freezing Moon/Jihad (disque pirate, avec les The Meads of Asphodel)
  • 2016 : Sathanas/Luciferi Tour EP (avec les Watain)

Disques pirates[modifier | modifier le wikicode]

  • 1992 : From the Darkest Past
  • 2011 : Helvete (The Occultus Sessions 1991)

Vidéographie[modifier | modifier le wikicode]

  • 1988 : Rehearsal 1988
  • 1990 : Live In Jessheim - Norway 03-02-1990
  • 1990 : Live In Sarpsborg - Norway 28-02-1990
  • 1997 : The Return (disque pirate)
  • 1998 : Live in Bischofswerda
  • 2001 : Live In Marseille 2000

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le nom est tiré du nom de la chanson Mayhem With Mercy (« Chaos avec pitié ») du groupe Venom.
  2. (en) Mayhem sur Encyclopaedia Metallum.
  3. (en) Pure Fucking Armageddon sur Encyclopaedia Metallum.
  4. (it) Necrodeath – Peso: “La mia sincera amicizia con Euronymous”, article de Fabio Magliano sur Metal Hammer, 12 août 2014.
  5. (en) Death Rehearsal sur Encyclopaedia Metallum.
  6. Parfois orthographié Deathrehearsal.
  7. (en) Deathcrush sur Encyclopaedia Metallum.
  8. [1]
  9. (it) Mayhem sur Rocklab.it
  10. (en) Interview à Dead
  11. (en) Out from the Dark sur Encyclopaedia Metallum.
  12. (en) Studio Tracks sur Encyclopaedia Metallum.
  13. (en) A personal review of Gavin Baddeley's book "Lucifer Rising: Sin, Devil Worship and Rock'n'Roll"
  14. [2]
  15. Mayhem : From The Darkest Past
  16. 16,0 et 16,1 (en) A fist in the face of God 1994 - De Mysteriis Dom Sathanas
  17. [3]
  18. [4]
  19. (en) Freezing Moon sur Encyclopaedie Metallum.
  20. [5]
  21. [6]
  22. [7]
  23. (it) [8]
  24. (en) Bad Blood sur Encyclopaedia Metallum.
  25. (en) Black Glass Communion sur Encyclopaedia Metallum.
  26. Rockheim Hall of Fame 2021
  27. Daemonic Rites sur Encyclopaedia Metallum.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 26 septembre 2022.
Portail du metal —  Tous les articles concernant le metal.