Maurice Richard

« Maurice Richard » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Richard
Maurice Richard 05.JPG
Nom Maurice Richard
Naissance 4 août 1921 à Montréal (Québec)
Nationalité Canada Canada
Sport Hockey sur glace
Club actuel Décédé
voir modèle • modifier

Maurice Richard est né le 4 août 1921 à Montréal au Québec. Depuis un très jeune âge, il est surnommé le «Rocket» ou encore la «Comète». Il était un joueur de hockey sur glace professionnel québécois. Il marque son premier but dans la LNH le 8 novembre 1942. Il est le premier joueur à marquer 50 buts en 50 matchs. Lors de la saison 1944-1945, une époque où la LNH est constituée de six franchises qui disputent un calendrier de 50 parties. Richard inscrit son 325e but le 8 novembre 1952 en 10 ans jour pour jour, il dépasse la marque de 324 buts, record de la LNH établi par Nels Stewart.

Son enfance[modifier | modifier le wikicode]

Maurice était le fils aîné de sa famille de 8 enfants. Sa mère s’appelait Alice Laramée et son père Onésime Richard. Il grandit dans le quartier de Bordeaux. Il apprend à patiner sur un lac gelé quand il avait 5-6 ans (comme tous les enfants de son époque). Quand le lac dégelait, il jouait au baseball pour garder son corps en forme. Il fit ses études dans l’école Saint-François-de-Laval. Il rejoint  ensuite l’école technique de Montréal dans le but de devenir mécanicien. Mais, dès sa première année, il joue dans plusieurs équipes différentes: l’équipe de son école, l’équipe juvénile des Paquette du parc Lafontaine, l’équipe junior B de Lachine et le junior B de Bordeaux.

Sa carrière de joueur dans la LNH[modifier | modifier le wikicode]

À son premier match avec le Canadien Senior, Richard subissait une fracture de la cheville. La saison suivante, il se brisait le poignet gauche, ne disputant que très peu de matchs. À l’automne 1942, il recevait une invitation à la période d’entraînement des Canadiens de Montréal. Il a joué sa première partie dans la LNH dans la saison de 1942-43. Son premier match a été contre les Bruins au Forum de Montréal. Son salaire est 5000$ par année et une prime de 1000$. Maurice compte son premier point en faisant une passe au joueur Tony Demers en trente secondes de jeu. Il n’a joué que seize matchs à cause d’une foulure à la cheville. Ensuite, l’incroyable performance qu’il démontra pendant la deuxième année avec l’équipe, en 1943-44, permit à la coupe Stanley de revenir à Montréal. Dans la saison il joue 46 parties avec Elmer Lach et Hector Toe Blake, on la surnomme Punch Line. Il était le héros de la population francophone. Son idole était Toe Blake.

Son nom est apparu sur la liste de seize nouveaux records en 18 ans de carrière avec les Canadiens de Montréal. Il a contribué à 8 championnats de la Coupe Stanley. Il marqua en une seule partie 3 fois 4 buts, 33 fois 3 buts et 117 fois 2 buts. Il a été de la première ou de la seconde équipe étoile à 14 occasions en 18 ans et il a compté 20 buts et plus durant 14 saisons consécutives. Plusieurs de ses records n’ont jamais été égalés par la suite.

Suspension et émeute[modifier | modifier le wikicode]

Forum Montreal

En 1955, Maurice Richard donne un coup de poing dans le visage d’un arbitre. Il se fait suspendre par le commissaire Clarence Cambell. Les gens ont pensé qu’il s’est fait punir trop sévèrement. Ils ont, en plus d’autres choses, lancé une bombe lacrymogène de fabrication artisanale sur la patinoire. Le jeu est arrêté, il n'en faut pas plus pour déclencher l'émeute. La foule en colère s'adonne au saccage et au pillage, d'abord du temple du hockey, puis sur la rue Sainte-Catherine à Montréal. Des voitures sont renversées. L'émeute, restée dans les mémoires comme étant la pire qu'ait connue l'histoire du sport canadien. Elle prend fin quatre heures plus tard avec l'arrestation de 137 personnes.

Trois matchs importants[modifier | modifier le wikicode]

Le match du déménagement

Le 28 décembre 1944, Maurice Richard compte 5 buts et 3 passes.

Quand on apprend que Maurice ce jour là avait déménagé toute la journée ce match devient un exploit mondial. Et les Canadiens gagneront 9-1 contre les Red Wings.

La coupe Sanley

Pendant une demi-finale contre les Maple Leafs, le Rocket marque les 5 buts du Canadiens, dans une victoire de 5-0. Ce qui leur permet de remporter le match mais aussi la coupe Sanley.

Nouveau record de buts

Au début de la saison 1952-1953, le 8 novembre, les Canadiens jouent contre les Black Hawks de Chicago. Maurice compte alors le 325e but de sa carrière, 10 ans jour pour jour après avoir compté le 1er but de sa carrière. Richard joue alors son 530e match dans la LNH. Il bat alors le record détenu par Nels Stewart depuis 1940 et devient le meilleur buteur de l’histoire de la LNH.

Portail des sports —  Tous les articles sur les sports.
Portail du Québec —  Tout sur la province du Québec !