Massif des Monts de Flandre

« Massif des Monts de Flandre » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le massif des Monts de Flandre (ou les monts de Flandre), en flamand De Vlaemsche Bergen est un ensemble de collines et de vallons de basse altitude dont les pentes sont parfois escarpées s'étendant de l'ouest du Westhoek français à la Flandre belge et à l'ouest du Hainaut. Le point culminant des monts de Flandre est le Mont Cassel, en flamand Kasselberg. Situé dans le Westhoek français, son altitude est de 176 mètres. Les monts de Flandre isolent la plaine maritime du Westhoek et l'ouest du Hainaut de la vallée de la Lys et de la Flandre romane.

Caractéristiques géographiques[modifier | modifier le wikicode]

Le Mont des Cats vu depuis le col de Berthen en automne.

Bien qu'étant situés à basse altitude, les pentes, notamment dans le versant sud sont parfois escarpées, les pentes du versant nord étant plus douces. Les monts et vallons dont l'altitude est plus élevée sont situés dans le Westhoek français et la Flandre belge, dans la partie centrale du massif qui a la caractéristique de posséder le col reconnu le plus bas de France dont l'altitude est de 109 mètres, il s'agit du Col de Berthen dont le nom est issu de la commune éponyme. D'autres cols, non homologués, sont situés à une altitude moindre.

Les monts de Flandre seraient apparus à la fin de la période du Miocène, lorsque la mer recouvrait la région flamande. Lors de son retrait, les sables déposés, exposés à l'érosion ont formés, par oxydation, du grès, transformant les dunes en mont. Les monts de Flandre sont donc posés sur un plateau argileux sédimentaire surbaissé. Les monts et vallons du massif sont donc constitués par des sables recouverts de calottes de grès ayant été épargnées par le phénomène d'érosion.

Principaux reliefs[modifier | modifier le wikicode]

Les principaux points culminants sont les suivants (liste non-exhaustive en ordre croissant dans l'altitude) :

  • Belgique : Mont du Tom (Tomberg) (62 m)
  • France : Bas-Ravensberg (71 m)
  • France : Montagne de Watten (Watenberg) (72 m)
  • France/Belgique : Haut-Ravensberg (79 m)
  • France : Mont Kokereel (Kokereelberg), aussi appelé Vert Mont (110 m)
  • Belgique : Mont Aigu (Scherpenberg) (125 m)
  • Belgique : Mont Rouge (Rodeberg) (129 m)
  • France : Montagne de Boeschepe (Boeschepeberg) (129 m)
  • Belgique : Mont Vidaigne (Vidaigneberg) (136 m)
  • Belgique : Mont du Moulin (Baneberg) (140 m)
  • Belgique : Mont de l'Enclus (Kluisberg) (141 m)
  • Belgique : Mont Saint-Aubert (149 m)
  • France/Belgique : Mont Noir (Zwarteberg) (152 m)
  • Belgique : Mont Kemmel (Kemmelberg) (156 m)
  • France : Mont des Récollets (Wouwenberg) (159 m)
  • France : Mont des Cats (Katsberg) (164 m)
  • France : Mont Cassel (Kasselberg) (176 m)

Principaux cols[modifier | modifier le wikicode]

Les principaux cols routiers et muletiers sont les suivants (liste non-exhaustive en ordre croissant dans l'altitude) :

  • France : Col du Vert Mont (95 m)
  • France : Col de la Cornette (95 m)
  • France : Col de Berthen (Berten) (109 m)

Flore et faune[modifier | modifier le wikicode]

Autrefois, la forêt s'étendait sur la région entière, mais l'homme ayant déboisé la région, seuls subsistent quelques bois et petites forêts dont la plupart recouvrent les monts et vallons les plus escarpés.

Les animaux sauvages sont peu présents dans le massif qui est principalement peuplé d'espèces très répandues en Flandre.

Sport et tourisme[modifier | modifier le wikicode]

Activités estivales[modifier | modifier le wikicode]

Pendant la saison d'été, les différents versants du massif voient de nombreux randonneurs sillonner les chemins et sentiers tracés de part et d'autres des différents points culminants. Les reliefs situés sur les communes de Berthen, Godewaersvelde et Saint-Jans-Cappel sont traversés par le GR 128, un axe de "grande randonnée". La pratique du VTT est également répandue sur les pentes des Monts de Flandre, tandis que les routes sont utilisées par les coureurs cyclistes amateurs désireux de parfaire leurs efforts physiques ou d'améliorer leurs performances.

Activités hivernales[modifier | modifier le wikicode]

Entre le milieu du mois de décembre et celui du mois de mars, les montagnes accueillent différentes pratiques. Si le ski de piste ne peut pas être pratique régulièrement en raison d'un manque récurent d'enneigement. Il peut néanmoins l'être en plusieurs lieux lors d'épisodes hivernaux intenses. Parmi eux, certaines pentes du Mont des Cats sont réputées pour leur accessibilité aux skieurs. La pratique de la randonnée en raquette y est également possible sur des chemins balisés. Bien que le manque de neige entrave souvent les sports d'hiver, les équipements spéciaux (chaines ou pneus neige) sont recommandés lors de la traversée du massif. Le col de Berthen, qui permet l'accès au Mont des Cats depuis la commune éponyme peut être ponctuellement fermé à la circulation automobile.

Activités permanentes[modifier | modifier le wikicode]

Toute l'année, les touristes peuvent profiter des paysages qui s'offrent à leur vue depuis les sommets. Les plus intrépides profitent alors d'un aller-retour en télésiège entre le Mont Noir et le Mont Rouge, tandis que les férus de gastronomie s'attablent dans les nombreux estaminets qui proposent des plats régionaux dans une ambiance conviviale.

Vikiliens pour compléter sur les montagnes de la France[modifier | modifier le wikicode]



Portail de la Belgique —  Accédez au portail sur la Belgique.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accéder au portail sur la France !
Portail de la géologie —  Tous les articles sur la géologie et les sciences de la Terre.
Portail de la montagne —  Tous les articles concernant montagnes et collines.