Feu d'artifice 2016-07-14 Loire Tours 2.jpg
11-Years-Wikipedia-Sofia-20120115-cake-1.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Vikidia a onze ans ! bravo à tous les contributeurs, rejoignez-les !

Massif armoricain

« Massif armoricain » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le Massif armoricain (en ocre)

Le Massif armoricain est une région naturelle qui occupe l'Ouest de la France. Il couvre 65 000 km². Les altitudes sont modestes (417 mètres maximum dans les collines de Normandie, 384 mètres dans les monts d'Arrée, 285 mètres en Vendée). Le massif est formé de terrains très anciens cristallins pour la plus grande partie d'entre eux. Ils donnent des sols assez pauvres. Le climat du massif armoricain est de type océanique, c'est-à-dire avec une humidité constante et de faibles amplitudes thermiques. Ce climat est très favorable à l'herbe et à l'arbre.

Les paysages[modifier | modifier le wikicode]

La plus grande partie du relief est formée de plateaux comme dans le Trégorrois, le Léon ou la Cornouaille. Lorsque les roches sont plus dures (grès et granit) elles donnent des alignements réguliers de hauteurs de direction Nord-Ouest/Sud-Est (direction qui est celle des plis ayant affecté le massif à l'époque hercynienne (paléozoïque)). Ce sont les monts d'Arrée ou les Landes de Lanvaux. Il en est de même dans le Bocage normand et en Vendée. Lorsque les roches sont plus tendres (schistes), elles sont facilement déblayées par l'érosion et donnent naissance à de petits bassins comme celui de Rennes ou celui de Châteaulin. Mais partout les rivières très nombreuses se sont encaissées dans des vallées très étroites.


Les côtes maritimes[modifier | modifier le wikicode]

Le tracé des côtes maritimes est dû à l'avancée des eaux marines pendant la transgression qui a suivi la fonte des glaciers de l'ère quaternaire. Les points les plus bas ont été envahis par la mer et forment de petites vallées ennoyées (comme les abers de Bretagne). Tandis que les points les plus hautes donnent des îles très nombreuses. La régularisation du tracé (c'est-à-dire le comblement des creux et le rabotage des avancées rocheuses) est loin d'être terminée. Cependant la côte sud dispose de plus de grandes plages de sable (le basculement du socle hercynien a été plus fort au sud et a ennoyé plus de relief).

L'histoire géologique du massif armoricain[modifier | modifier le wikicode]

Carte géologique du Massif armoricain

Le massif Armoricain est le vestige d'une ancienne montagne datant de l'ère primaire, formant un socle de roches cristallines et de sédiments de l'ère primaire. Cette montagne a été fortement érodée et a formé une pénéplaine.

Au cours de l'ère tertiaire, cette plate-forme a subi des déformations qui ont soulevé le Nord du Cotentin, le Bocage normand, l'Ouest de la Bretagne et la Vendée. Par contre, le centre s'est enfoncé, ce qui a permis l'invasion par la mer de la région de Rennes et de la basse vallée de la Loire (mer des faluns). Au cours de ces déformations, les cours d'eau se sont enfoncés. L'érosion qui a repris a mis en saillie les roches les plus dures. À certains endroits, on a un relief appalachien.

Un climat humide[modifier | modifier le wikicode]

L'humidité est permanente, pourtant le total des précipitations (surtout de la pluie) est modéré (entre 70 et 1000 millimètres). Mais il pleut en moyenne un jour sur deux. Les pluies d'automne sont les plus importantes.

L'amplitude thermique ne dépasse pas 10°. Elle augmente à l'intérieur, à cause de l'altitude (même faible) et de l'éloignement de la mer (qui a un effet modérateur). A Roscoff (Finistère) la moyenne du mois de janvier est identique à celle de Nice (soit 8°). La neige est rare et tient peu. Le bétail peut rester dehors presque toute l'année.

Cependant la présence à la pointe de l'Europe dans la zone des grands vents d'ouest, provoque des vents violents (surtout en automne et en hiver). Le noroît apporte la tempête, le suroît est plus calme et apporte des pluies fines et tièdes. Il est possible que la présence des haies, qui brisent la violence du vent, soit un moyen de protection des cultures ; ce qui donne un paysage de bocage.

La végétation naturelle de forêt de chênes et surtout de hêtres ne subsiste qu'en lambeaux, car le défrichement agricole a été très important. Le paysage naturel qui domine est la lande avec un mélange d'ajoncs, de genêts; de bruyères et de fougères.

Vikiliens sur les autres montagnes de la France[modifier | modifier le wikicode]

Drapeau de la France Portail France —  Accédez au portail sur la France.