Martine Aubry

« Martine Aubry » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Martine Aubry

Martine Aubry est une femme politique française, née en 1950 à Paris.

Études et vie professionnelle[modifier | modifier le wikicode]

Martine Aubry est la fille de Jacques Delors, ministre socialiste des Finances de 1981 à 1985 et président de la Commission européenne de 1985 à 1995. Plusieurs fois ministre du Travail et des Affaires sociales, elle est première secrétaire du Parti socialiste de 2008 à 2012. En 2011, elle est candidate à la primaire citoyenne qui doit désigner le candidat du parti socialiste pour l'élection présidentielle de 2012. Ses idées politiques ainsi que ses soutiens la font ranger au centre du parti socialiste.

Martine Aubry est titulaire d'une licence de Sciences économiques. Elle est diplômée de l'Institut des Sciences sociales du travail et de l'Institut d'études politiques de Paris. Elle a été élève de l'École Nationale d'Administration (ENA) et en est sortie comme administratrice civile au ministère du Travail et des Affaires sociales (1975).

Elle est entrée au Conseil d'État en 1985 et est devenue maitre des requêtes au conseil d'État en 1987.

De 1989 à 1991, elle est l'adjointe du Président directeur général du groupe industriel Péchiney.

Martine Aubry s'est mariée deux fois (elle utilise le nom de son premier mari). Elle est mère d'une fille née en 1978.

Carrière politique[modifier | modifier le wikicode]

Carrière ministérielle[modifier | modifier le wikicode]

En 1981, Martine Aubry est directrice adjointe du cabinet du ministre du Travail où elle collabore à la rédaction des lois. Puis elle est nommée directrice des relations du Travail au ministère du Travail.

De 1991 à 1993, elle est ministre du Travail, de l'emploi et de la formation professionnelle dans les gouvernements socialistes d'Édith Cresson et de Pierre Bérégovoy.

De 1997 à 2000 elle est ministre de l'Emploi et des Solidarités dans le gouvernement socialiste de Lionel Jospin. Elle fait voter et appliquer les lois sur les 35 heures et sur la couverture maladie universelle (CMU).

Responsabilités électives[modifier | modifier le wikicode]

En 1997, elle est élue députée (socialiste) de la cinquième circonscription du Nord. Elle démissionne quelque jours plus tard puisqu'elle devient ministre.

En 2002, elle échoue à conserver cette circonscription (qui est alors enlevée par l'UMP).

En 2007, elle ne présente pas aux élections législatives, car la circonscription qu'elle souhaitait lui ayant été refusée par le parti socialiste (alors dirigé par François Hollande).

Responsabilités municipales[modifier | modifier le wikicode]

En 1985, Martine Aubry devient maire-adjointe de Lille (le maire étant le socialiste Pierre Mauroy, ancien Premier ministre (1981-1984)).

Depuis 2001, elle est maire de Lille (à la tête d'une coalition politique comprenant le Parti socialiste, les Verts et le Modem). Elle est également vice-présidente de la Communauté urbaine de Lille, puis présidente en 2008.

Responsabilités dans le parti socialiste[modifier | modifier le wikicode]

Martine Aubry est membre du Parti socialiste depuis 1974.

De 2000 à 2008, elle est membre du bureau national du parti. Comme la plus grande partie des dirigeants socialistes, elle a appelé à voter oui au référendum sur la Constitution européenne de 2005 (le non avait triomphé à ce référendum).

En 2008, elle devient de justesse première secrétaire du parti socialiste en devançant Ségolène Royal légèrement et dans des conditions alors très controversées. Elle est cesse d'être première secrétaire du PS en octobre 2012 et est alors remplacée par Harlem Désir qu'elle avait proposé pour cette fonction.

Source[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Martine Aubry de Wikipédia.
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accéder au portail sur la France !