Mars Express

« Mars Express » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Mars Express est une sonde spatiale de l'ESA (agence spatiale européenne). Sa mission est de tourner autour de la planète Mars et de recueillir des informations sur son atmosphère, son champ magnétique et la composition de la surface. Elle a été lancée le 2 juin 2003 par une fusée Soyouz. Elle emportait avec elle un petit atterrisseur nommé Beagle 2 conçu pour détecter de potentielles traces de vie.

Vue d'artiste de la sonde Mars Express

Objectifs de la mission[modifier | modifier le wikicode]

  • Réaliser une carte de la planète
  • Obtenir la composition de la planète
  • Localiser à l'aide d'un radar la présence de poches d'eau sous la surface de Mars
  • Trouver la composition de l'atmosphère
  • Déterminer le champ de gravité de la planète
  • Pour l'atterrisseur Beagle 2, trouver des traces de vie passées ou présentes
Maquette de Beagle 2

L'atterrisseur Beagle 2[modifier | modifier le wikicode]

Beagle 2 est un atterrisseur de très petite taille (68,8 kg) conçu pour pouvoir être lancé par le lanceur Soyouz avec la sonde Mars Express. Il a la forme d'une soucoupe de 92,4 cm de diamètre et de 52,4 cm de haut. Il comporte:

  • un bouclier chargé de le protéger durant la rentrée atmosphérique à grande vitesse.
  • un parachute et des coussins gonflables (« airbags ») pour lui permettre de se poser sans dommage à la surface de la planète rouge.
  • des instruments scientifiques à utiliser sur Mars.
Fusée Soyouz de 1975 similaire à celle qui a lancé Mars Express.

Déroulement de la mission[modifier | modifier le wikicode]

Lancement et transit vers Mars[modifier | modifier le wikicode]

Mars Express est lancée le 2 juin 2003 à 17 h 45 UTC, par un lanceur Soyouz , depuis le Cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. Au cours du premier mois du transit vers Mars le fonctionnement des instruments scientifiques est vérifié puis ceux-ci sont éteints. Durant le reste du transit vers Mars la sonde poursuit sa route en envoyant régulièrement des données permettant au contrôle au sol de vérifier son fonctionnement.

Arrivée en orbite martienne[modifier | modifier le wikicode]

Le 20 décembre 2003 la sonde effectue plusieurs corrections de trajectoire afin de se mettre en orbite autour de Mars. La sonde est mise sur une orbite particulière afin qu'elle puisse mieux utiliser ses instruments.

L'échec de Beagle 2[modifier | modifier le wikicode]

Le 25 décembre 2003, peu après la séparation entre Beagle 2 et l'orbiteur, l'atterrisseur commence à envoyer des données sur l'atterrissage. Soudain, sur Terre, plus aucune donnée n'est reçue de Beagle 2. Depuis plusieurs sondes spatiales en orbite autour de Mars ont survolé le lieu d'atterrissage prévu sans trouver aucune trace de Beagle 2. Ce qui s'est passé reste très mystérieux.

Résultats scientifiques[modifier | modifier le wikicode]

Mars Express a montré la présence de glace d'eau au pôle sud de Mars. La sonde a également montré que de l'eau liquide a coulé sur Mars il y a plusieurs milliards d'années. La sonde a pris des images montrant que certains volcans martiens sont encore en activité. Mars Express a également montré que Mars avait une atmosphère beaucoup plus épaisse et que la planète était plus chaude. Aujourd'hui Mars possède une atmosphère très mince est elle est beaucoup plus froide qu'avant. Mars Express a aussi montré que Mars avait des aurores polaires. La sonde a réalisé une cartographie très précise de Phobos, un des deux satellites de Mars. La sonde découvre également du méthane en très faible quantité dans l'atmosphère de Mars ce qui peut être un signe de vie récente. Cette découverte est cependant contestée.

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Source[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Mars Express de Wikipédia.
Portail de l'astronautique —  Tous les articles sur les technologies de l'espace.
Portail de l'astronomie —  Accédez aux articles de Vikidia concernant l'astronomie.