Marie-José Chombart de Lauwe

« Marie-José Chombart de Lauwe » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Mémoire de la déportation

Marie-José Chombart de Lauwe, née Wilborts, est une résistante française, née le 31 mai 1923 à Paris.

En 1936, sa famille déménage dans l'île de Bréhat, sur les côtes d'Armor et Marie-José poursuit ses études par correspondance.

En 1941, elle entreprend ses études de médecine à Rennes et se procure un « Ausweiss » (laissez-passer) qui lui permet de circuler en zone interdite sur la côte. Elle fait partie du réseau Georges France 31.

Leur nouvel agent de liaison, « Georges », est un agent double qui dénonce le réseau. Elle est emprisonnée à Rennes, puis à Angers avec ses parents et plusieurs membres de son réseau. Elle est ensuite transférée à la Prison de la Santé, puis à Fresnes.

Elle est déportée avec sa mère le 26 juillet 1943 à Ravensbrück. En septembre 1944, elle est affectée à la « Kinderzimmer » (block des nourrissons), puis à Mauthausen le 2 mars 1945. Elle est libérée le 21 avril et évacuée vers la Suisse par la Croix-Rouge internationale1.

Son père décède à Buchenwald le 24 février 1944.

Revenue des camps de la mort, elle se reconstruit et reprend ses études de médecine.

Elle se marie avec le sociologue Paul-Henry Chombart de Lauwe (1913-1998)2. De leur union sont nés quatre enfants : Marie, Noëlle, Jean-Marie et Pascal.

En 1954, elle entre au CNRS et travaille au service de pédopsychiatrie à l'hôpital de la Salpêtrière3.

Un collège porte son nom à Paimpol depuis 20114.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Liens internes[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.