Livre d'or
Livre d'or

CommunautéGazette de l'hiver
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Maire du palais

« Maire du palais » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Du VIe au VIIIe siècle, dans les royaumes francs où régnaient les descendants de Clovis Ier, les maires du palais sont les plus importants personnages après le roi.

À l'origine, le maire du palais est le chef des domestiques qui mettent en valeur les différents domaines terriens des rois. Il est chargé du bon fonctionnement des villas royales, où de l'une à l'autre le roi peut séjourner une partie de l'année. Il est souvent issu d'une famille importante des royaumes d'Austrasie, de Neustrie ou de Bourgogne qui se partagent le domaine des Francs.

Très présent dans la vie quotidienne du roi, le maire du palais devient progressivement le conseiller indispensable du souverain. Il en profite pour concentrer entre ses mains le pouvoir militaire, celui de faire les lois et de rendre la justice. Il nomme aux hautes fonctions de l'administration (les comtes et les ducs), mais aussi aux postes religieux importants (les évêques et les abbés) qui dépendent du roi. Grâce à ce pouvoir il s'attache des guerriers fidèles, moyennant des dons de terres, pris dans les possessions du roi. Par des alliances matrimoniales bien choisies, il se forme une vaste parenté dont le destin et la fortune sont liés aux siens.

En fait dès le VIIe siècle, les maires du palais exercent la plus grande partie du pouvoir royal sans en porter le titre. Ils font et défont les rois, ainsi Charles Martel fait rois Clotaire IV, Chilpéric II et Thierry IV) Ils sont les tuteurs des rois-enfants qui se succèdent rapidement car on ne vivait pas vieux à l'époque et les jeunes rois, quelquefois des enfants, peuvent être exilés, enfermés d'office dans un couvent ou bien assassinés par des parents ou par le maire du palais. Le maire du palais peut aussi laisser le trône vacant, ce qui lui laisse les mains libres, Charles Martel et ses fils le feront de 737 à 743.

Certains rois conscients du danger qui menacent leur position se débarrassent du maire du palais, ainsi en 632 le roi Dagobert Ier chasse Pépin l'Ancien (appelé également Pépin de Landen), maire du palais d'Austrasie. Mais le roi mort, Pépin reprend le pouvoir en 639. Le succès des Pépinides fait des jaloux et les luttes pour le pouvoir sont féroces. Les Wulfoald écartent du pouvoir les Pépinides entre 662 et 680. En Neustrie Ébroïn maire du palais de 658 à 675 est écarté pendant un an puis retrouve sa fonction en 676 et la conserve jusqu'en 681, il se montre un redoutable adversaire des Pépinides.

La famille des Pépinides (d'où sont directement issus les souverains carolingiens qui succèderont aux Mérovingiens) parvient à s'imposer comme maire du palais d'Austrasie à partir de 623. Cette famille s'empare également de la Neustrie, à partir de 687 et de la Bourgogne en 690 et refait ainsi, sous son autorité, l'unité du royaume franc. Cependant en 714, Charles Martel, maire d'Austrasie devra se battre pour se faire reconnaître en Austrasie et en Neustrie.

En 751, Pépin le Bref, fils de Charles Martel et comme lui maire des palais d'Austrasie et de Neustrie, fait enfermer dans un couvent le dernier roi descendant de Clovis et se proclame roi des Francs. La fonction de maire du palais disparaît alors.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.