Madame de Pompadour

« Madame de Pompadour » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La marquise de Pompadour peinte par Maurice Quentin de la Tour, en 1755.

Jeanne-Antoinette Poisson, dite marquise de Pompadour, est née le 29 décembre 1721 à Paris et morte le 15 avril 1764 à Versailles. Elle est la première maîtresse officielle du roi de France Louis XV.

Une demoiselle de la haute bourgeoisie[modifier | modifier le wikicode]

Fille d'un financier, Jeanne-Antoinette Poisson est baptisée à l'église Saint-Eustache de Paris le 30 décembre 1721.

Après une enfance un peu agitée, Jeanne-Antoinette découvre les arts, les lettres et la rhétorique. Elle reçoit une bonne éducation de bourgeoise.

En 1741, à la suite d'un mariage arrangé, elle devient Madame Le Normant d'Étiolles. Son riche mari lui permet de vivre une vie aisée. Elle fréquente les cercles littéraires et culturels de Paris où elle se distingue. Elle fréquente les salons de Madame Geoffrin, de Madame de Tencin, où elle rencontre Voltaire, Crébillon, Fontenelle... Elle parvient même à s'insinuer à la Cour.

Maîtresse du roi[modifier | modifier le wikicode]

Pendant ce temps, le Roi marié depuis 1725 à Marie Leszczynska se lasse de sa femme à laquelle il est pour l'instant resté fidèle. En 1745, un bal est organisé, mais les participants sont masqués. Ces conditions donnent l'occasion au Roi de courtiser sans se faire remarquer. Ainsi rencontre-t-il sous les traits d'un if pendant la fête une belle femme au teint gracieux et aux beaux discours. C'est en réalité madame Le Normant d'Étiolles, déguisée en bergère.

Dès lors, une liaison commence. Louis XV fait ériger les terres de Pompadour en marquisat et les offre à Mme Le Normant d'Étiolles, tandis que celle-ci procède à la séparation avec son mari. Elle loge dans une chambre qui communique secrètement avec celle du Roi. Elle conquiert vite la confiance du roi. Elle s'impose en maîtresse absolue du château de Versailles où elle organise fêtes et repas. Elle se montre dans les salons du palais et préside les réceptions, en fréquentant les grands intellectuels. Elle témoigne son amitié à la Reine qui lui parle toujours en des termes très courtois. Elle est tout juste tolérée par la famille royale (en particulier les filles du roi) et détestée par les courtisans qui n'étaient pas de sa coterie.....

Rôle politique de Madame de Pompadour[modifier | modifier le wikicode]

Elle entretient également une forte influence politique sur le Roi. Elle sait se faire respecter même des ministres, comme le montre la disgrâce de Jean-Frédéric Phélypeaux de Maurepas, secrétaire d'État soupçonné d'avoir commandité d'un écrit satirique contre la marquise. Inversement, ceux qu'elle admire n'éprouvent pas grandes difficultés à monter en grade : ainsi en 1758 Étienne de Choiseul qui bénéficiait de son soutien entre-t-il au gouvernement.

Une amie restée influente[modifier | modifier le wikicode]

Progressivement, Louis XV se lasse de Mme de Pompadour mais celle-ci reste une conseillère de premier rang à Versailles. Il a des aventures amoureuses, notamment avec ses amies de la marquise, sans que cela ne gêne celle-ci. Et ils continuent à se voir régulièrement, mais en tant qu'amis.

Elle continue de vivre dans la richesse aux côtés du Roi, mais contracte la tuberculose. En 1764, elle en meurt dans ses appartements à Versailles. Il faudra attendre la fin du règne de Louis XV pour trouver une nouvelle maîtresse officielle, Madame du Barry.

Influence culturelle[modifier | modifier le wikicode]

Portrait de madame de Pompadour, par François Boucher.

Madame de Pompadour pendant son séjour à la Cour fut une véritable mécène pour l'art et la littérature. Elle soutient fortement l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, et les philosophes des Lumières. Elle fait meubler de grands hôtels particuliers pour son usage personnel ou pour ses amis, comme l'hôtel d'Évreux, futur palais de l'Élysée (actuel siège du Président de la République française).

Elle paye des artistes comme François Boucher pour faire les portraits de grandes personnalités. Elle joue un immense rôle dans la propagation du style rococo.


Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.
Le portail de la Monarchie française —  De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.