Machine analytique

« Machine analytique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La machine analytique ou machine à calculer est créée en 1834 par le mathématicien anglais nommé Charles Babbage. Il est né le 26 décembre 1791 et est mort le 18 octobre 1871 à Londres. Charles Babbage a déjà fait une machine qui établit les tables de calculs sans erreur, la machine à différences commandée par le gouvernement britannique, mais elle n'est construite que partiellement. Cependant il sait qu'il peut la simplifier grâce à cette nouvelle machine programmable. Il décide d'ajouter les cartes des métiers à tisser Jacquard, dont la lecture donne des instructions et des données à réaliser. Pendant la création de cet engin, Ada Lovelace apporte son aide et donna pour la première fois la notion de programme.

Babbage n’eut le temps de créer qu'un prototype mais passa tout le reste de sa vie à la concevoir dans les moindre détails. On pense qu'une fois la machine finie, elle prendrait la place d'une locomotive et serait principalement constituée de roues et d'engrenages. Son fils construira l'unité centrale et l'imprimante de 1880 à 1910, il fit deux démonstrations, la première un échec ; la deuxième une réussite. Il en fit don au Sciences Museum de Londres où est actuellement exposée une copie qui fonctionne. Après la Machine analytique Babbage se lança dans la machine à différences, elle fut construite 100 ans plus tard et montra son intelligence et l'avance sur son temps qu'il possédait.

Description[modifier | modifier le wikicode]

La machine analytique reprend les différentes parties de nos ordinateurs actuels:

1- Une unité centrale

2- Une mémoire

3- Un lecteur de cartes des métiers à tisser Jacquard (l'équivalent de notre périphérique)

Prototype non terminé de la machine analytique, exposée au Sciences Museum de Londres.

4- Une imprimante avec plusieurs résultats possibles :

  • symbolique
  • numérique
  • algébriques en notation littérale

Fonctionnement[modifier | modifier le wikicode]

Elle fonctionne en 5 étapes:

  • Elle reçoit les opérations demandées des cartes,
  • Elle gère le transfert des nombres et leur mise en place dans le bon ordre,
  • Elle exécute les opérations,
  • Elle stocke les résultats ,
  • Elle imprime sous la forme demandées.

Histoire de l'informatique[modifier | modifier le wikicode]

Cette machine n'est pas la première en son genre, en 1623 Wilhelm Schickard ou bien Blaise Pascal en 1642 créent des machine munies de roues dentées pour faire des additions et des soustractions. Gottfried Leibniz en 1694 fera les 4 opérations et développera l'arithmétique binaire. Il n'effectue que des opérations en séquence mais est très fiable. Les avancées sont spectaculaires : en 1946 l'ENIAC, ordinateur conçu pour les calculs de tirs américain, peut effectuer 5000 additions par seconde et en 1976, le CRAZY I fait 160 millions d'opérations par seconde. Le premier ordinateur au monde est créé en Angleterre en 1948 par l'université de Manchester. La machine analytique est considérée comme l'ancêtre des ordinateurs modernes.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Machine analytique — Wikipédia

-Source de l'image : Wikipédia Commons

-Cote : 600 PIN Auteur : Hélène et Robert Pince Editions : Milan Jeunesse Collection : Les encyclopes Titre : Histoire des sciences et techniques

Portail de l'informatique —  Tous les articles sur son histoire, les logiciels, Internet…