Métaphysique

« Métaphysique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

En philosophie, la métaphysique désigne la connaissance du monde et des choses qui existent « au-delà ».

La métaphysique est une science philosophique qui questionne d'abord l'existence des choses ou des événements tels qu'ils nous apparaissent, et qui tente ensuite de décrire et d'expliquer ce qui existe vraiment.

Toutefois, le sens derrière le mot « métaphysique » est assez flou selon les époques et les personnes qui l'emploient.

La métaphysique pendant l'Antiquité[modifier | modifier le wikicode]

Aristote définit pour la première fois cette « science » qui n’a pas encore de nom en la qualifiant de « philosophie première », parce qu'elle serait la plus importante et la plus digne des sciences.

Pour Aristote, la métaphysique sert à réfléchir à des notions générales et abstraites telles que la substance des choses et leur qualité, leur quantité, et les relations qu'elles ont entre elles.

Aujourd'hui[modifier | modifier le wikicode]

Pour le philosophe Emmanuel Kant, « La métaphysique est la science qui contient les premiers fondements de ce que saisit le savoir humain. Elle est science des principes de l'étant et non pas des principes de la connaissance ». Elle doit permettre de connaître le « suprasensible », se rapprochant alors de la science religieuse, la « théologie ».

De nos jours, la métaphysique est une notion assez floue, qui recouvre aussi bien la science des réalités qui échappent aux sens, que la connaissance de ce que les choses sont en elles-mêmes, indépendamment de nos représentations.

Une science de ce qui existe au-delà de notre perception[modifier | modifier le wikicode]

Définie comme science de ce qui existe en dehors de la sensibilité des hommes, la métaphysique s’oppose à la physique et concerne des entités ou des processus considérés comme immatériels et invisibles, dont nous n'avons aucune preuve réelle (l'âme, Dieu, la « force vitale », etc.).

Ou une somme de connaissances sur le réel des choses qui nous entourent[modifier | modifier le wikicode]

Définie comme connaissance de ce que les choses sont en elles-mêmes, la métaphysique s’oppose à la connaissance empirique des phénomènes tels qu'ils nous apparaissent, c'est-à-dire qu'elle explore ce qui est en théorie invisible aux méthodes scientifiques. Elle peut ainsi recouvrir une partie du champ des sciences.

On distingue académiquement ces deux versions de la métaphysique. La première s’est développée dès l'Antiquité et le Moyen Âge, la seconde à partir de la période moderne.

Mais aujourd'hui, la métaphysique est une notion assez floue, manipulée par des personnes très différentes (scientifiques, gourous, religieux, etc.), et il convient de réfléchir aux discours qui comporte ce terme, pour saisir le sens que la personne veut donner à ce mot.

Portail de la philosophie —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la philosophie.