Médine (Mali)

« Médine (Mali) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le fort de Médine

Médine, capitale de l'ancien royaume du Khasso , est une ville située à 12 km de Kayes, au Mali.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Médine a été fondée en 1826 par Hawa Demba Diallo. Prospère par son commerce d’esclaves, d’or et de produits occidentaux, la ville fut un centre très attrayant.

Le fort a été construit par le gouverneur français, le général Louis Faidherbe en 1855. Le premier commandant fut Paul Holle. C’est par la construction de ce fort que débuta l’occupation coloniale du Soudan (actuel Mali).

Le fort[modifier | modifier le wikicode]

Le fort de Médine possède différents compartiments. Ces compartiments sont : l’école des otages (1870), le mess des officiers, c'est-à-dire leur cantine ou restaurant, la cuisine, la lingerie, l’ancien site du drapeau français, le magasin à poudre et la prison.

À l’intérieur de la cour, il y a la tombe de Marie Duranthon, première métisse du Mali, fille de Ferdinand Duranthon et de Sadioba Diallo. Il y a aussi un puits.

Le fort s’ouvre sur le fleuve par une porte appelée « Dadiago » ce qui veut dire la porte du malheur en langue Khassonké. Par cette porte, des esclaves prenaient le bateau pour un voyage sans retour.

Les annexes du fort sont une gare de train qui est la première du Mali (1881), le cimetière des soldats français, le marché aux esclaves, le monument aux morts et la tour du guet.

Le fort de Médine a été classé patrimoine national en décembre 1992.

14°22′34″N 11°22′6″O / 14.37611, -11.36833

Portail du Mali —  Tous les articles sur le Mali.