Médée

« Médée » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Médée, tableau d'Eugène Delacroix (1862).

Médée est une magicienne de la mythologie grecque. Son nom signifie "savante", rusée". Elle est la petite-fille d’Hélios, le Soleil, la fille de Æétès (ou Aiétès), roi de Colchide, et la nièce de la magicienne Circé. Selon certaines traditions, sa mère serait Hécate, divinité maléfique de la Magie et de la Divination. Selon d'autres traditions, sa mère serait l'Océanide Idyie.

Une magicienne meurtrière[modifier | modifier le wikicode]

Jason débarque en Colchide à la tête de l’expédition du groupe des Argonautes dans le but de s’emparer de la Toison d’or. Le roi Æétès promet la Toison à Jason à condition qu’il parvienne à venir à bout d’épreuves surhumaines (imposer le joug à des taureaux cracheurs de feu...). Médée tombe amoureuse du héros et décide de l’aider. Grâce aux pouvoirs de la magicienne, Jason réussit à s’emparer de la Toison : elle prépare des onguents pour le protéger des naseaux brûlants des taureaux, grâce à ses sortilèges, elle endort le dragon qui garde la Toison... Elle s’enfuit ensuite avec lui à bord de l’Argo, emmenant avec elle Apsyrtos, son frère. Le roi Æétès et ses hommes les poursuivent. Aussi, Médée n’hésite pas à tuer son frère et à semer les morceaux du corps dans le sillage du navire. S’arrêtant pour recueillir les restes d’Apsyrtos, les troupes du roi sont ainsi retardées dans leur poursuite.

De retour dans la cité d’Iolcos, Jason découvre que le roi, son père, a été tué par Pélias pendant son expédition. Médée met alors au point une terrible vengeance. Elle persuade les filles de Pélias qu'elle est capable de rajeunir tout être vivant en le faisant bouillir dans une potion dont elle a le secret. Elle leur en fait la démonstration avec un mouton qu’elle découpe en morceau et fait bouillir dans une marmite avec des herbes magiques et qui devient agneau. Les filles de Pélias sont ainsi convaincues et décident d’en faire autant avec leur père mais Médée leur donne des herbes sans aucun pouvoir. Les filles de Pélias causent donc malgré elles la mort de leur père.

Après quelques années d’un mariage heureux avec Jason, Médée donne le jour à deux fils, Merméros et Phérès. Mais Jason répudie la magicienne pour épouser Glaucé (également appelée Créüse). Médée qui, pour Jason, a trahi son père, tué son frère et orchestré la mort de Pélias, entre dans une fureur terrible et décide de se venger. Elle fait envoyer à sa rivale, en guise de cadeau de mariage, une robe de mariée empoisonnée qui fait périr la jeune femme dans les flammes, de même que son père Créon venu la secourir. Médée tue ensuite ses propres fils puis s’enfuit à Athènes.

A Athènes, Médée épouse Égée, et a de lui un fils, Médos. Ayant appris le retour de Thésée, fils d’Égée, à Athènes, la magicienne a peur de perdre son influence sur le roi. Elle conspire donc contre le jeune héros et lui offre une coupe empoisonnée. Mais Thésée renverse la coupe et se fait reconnaître de son père. Médée est alors bannie et s'enfuit en Asie, puis en Colchide. Là, elle fait tuer Persès, l’homme qui a détrôné son père Æétès, et rend le royaume à ce dernier.

Certaines traditions placent Médée aux Champs Élysées après sa mort. Elle y deviendrait l'épouse du héros Achille.

Médée dans l'art[modifier | modifier le wikicode]

Théâtre

  • Médée, tragédie grecque d'Euripide (v. 480-406 av. J.-C.),
  • Médée, tragédie romaine de Sénèque (v. 4 av. J.-C.-65 apr. J.-C.),
  • Médée, tragédie française de Corneille, créée en 1635.
  • Médée, tragédie française de Jean Anouilh, créée en 1946.
  • Médée, tragédie française de Max Rouquette, écrite en 1989

Beaux-arts

  • Médée furieuse, tableau de Delacroix (1862),
  • Medea, tableau de Anselm Feuerbach (1879).
  • Médée tragédie lyrique de Marc-Antoine Charpentier (1693)

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Encyclopédie Microsoft Encarta, 2005.
  • GRIMAL, Pierre. Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine.
Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.