Lynx pardelle

« Lynx pardelle » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Lynx d'Espagne)
Aller à : navigation, rechercher
Super article Tu lis un « super article ».
Plante ou animal protégé
Cette plante ou cet animal est menacé, et donc protégé par une réglementation ou un traité pour réduire le risque de disparition.
Lynx pardelle
Un lynx pardelle, dans la garrigue
Un lynx pardelle, dans la garrigue
Nom(s) commun(s) Lynx pardelle, Lynx d'Espagne, Lynx ibérique
Nom scientifique Lynx pardinus
Classification Famille des félins
Répartition Espagne
Milieu de vie Maquis et garrigue
Taille 0,80 à 1,30 m de long, 40 à 50 cm de haut au garrot.
Poids 9 à 13 kg
Longévité 12 à 15 ans
Régime alimentaire Carnivore : se nourrit principalement de lapins
Statut UICN EN IUCN 3 1.svg En danger
Portrait d'un lynx pardelle. On distingue bien les pinceaux de poils noirs au bout des oreilles, et la collerette de poils autour du cou.
Portrait d'un lynx pardelle. On distingue bien les pinceaux de poils noirs au bout des oreilles, et la collerette de poils autour du cou.
voir modèle • modifier

Le lynx pardelle, également appelé lynx d'Espagne, ou lynx ibérique (nom scientifique : Lynx pardinus) est un lynx qui ne vit que dans la péninsule ibérique. On estime qu'il reste moins de 140 lynx pardelles vivant dans la nature: c'est l'un des félins les plus menacés de disparition, avec le chat d'Iriomote.

Description[modifier | modifier le wikicode]

Le lynx pardelle est un félin de taille moyenne. Il a de longues jambes, une courte queue, des oreilles touffues ornées de pinceaux et une collerette de fourrure qui fait penser à une barbe que l'on nomme favoris1, donc plusieurs caractéristiques typiques des lynx. Ses pattes arrières sont particulièrement musclées et bien adaptées au saut. Le bout de sa queue est noir. Son pelage est de couleur fauve orné de taches brun foncé. Il a des poils plus courts que ceux des autres lynx, car ces derniers sont adaptés à des climats plus froids.

Comme les autres lynx, son museau est court et étroit et sa mâchoire ne comporte que 28 dents, alors que les félins en ont habituellement 30.

Mode de vie des lynx pardelle[modifier | modifier le wikicode]

Répartition et habitat[modifier | modifier le wikicode]

Une garrigue avec des pins parasols, dans le parc national de Doñana, en Andalousie, milieu de vie typique du lynx pardelle.

Le lynx pardelle vit dans les garrigues et les maquis, en région méditerranéenne. Il préfère les milieux où il y a, à la fois des buissons (pour se cacher), et des espaces ouverts, où il peut trouver des lapins2.

Aujourd'hui, le lynx pardelle ne vit que dans le Sud-Est de l'Espagne, en Andalousie, sur deux sites : le parc national de Doñana, et près d'Andújar, dans l'est de la Sierra Morena2.

Son territoire mesure généralement environ 10 km2.

Chasse et alimentation[modifier | modifier le wikicode]

Un lynx pardelle, qui vient de capturer un oiseau.

Le lynx pardelle se nourrit presque uniquement de lapins : il ne mange quasiment que ça ! 80% à 100% de ses proies sont des lapins2... Il s'attaque aussi à d'autres petits animaux : aux petits mammifères : lièvres, rongeurs comme le rat ou la souris, écureuils, ou aux bébés (comme les faons), mais aussi aux oiseaux comme le canard ou la perdrix2.

Il attaque parfois et tue de petits carnivores, comme le chat sauvage ou le renard, mais ne les mange pas2.

Comme c'est un animal nocturne, le lynx pardelle chasse la nuit à l'aide de son excellente ouïe.

Le savais-tu.png
Le savais-tu ?
Fourrure parabole
Les favoris ne sont pas une décoration, ils aident le lynx à la chasse! Quand les ondes sonores arrivent sur eux, ils les renvoient vers les oreilles du félin, qui entend donc mieux et des bruits plus faibles. Ces poils font la même chose que certaines plumes des chouettes1.

Classification et évolution[modifier | modifier le wikicode]

Le lynx pardelle est l'une des quatre espèces actuelles de lynx : ensemble, ces espèces forment un groupe, le genre Lynx. Les autres lynx connus sont le lynx boréal, qui vit dans le reste de l'Europe et en Asie, et les deux espèces de lynx d'Amérique du Nord : le lynx roux et le lynx du Canada.

Les lynx sont de proches parents des chats, et font d'ailleurs partie, comme eux, de la famille des félin. Il est toutefois assez facile de les reconnaître, grâce à leurs pinceaux sur les oreilles, et par leurs 28 dents, alors que les chats, eux, en ont 30 (comme tous les félins).

Le lynx d'Issoire est un lynx préhistorique qui a disparu : il est apparu il y a environ 5 millions d'années, et a vécu jusqu'à il y a environ 500 000 ans. Les lynx d'Issoire vivaient en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord. Les scientifiques pensent que les ancêtres des différentes espèces de lynx que nous connaissons aujourd'hui étaient des lynx d'Issoire. De tous les lynx actuels, le lynx pardelle est celui qui ressemble le plus au lynx d'Issoire. Les scientifiques pensent que certains lynx d'Issoires, qui vivaient dans le sud de l'Europe, ont pu être les ancêtres des lynx pardelles3.

Restes fossilisés du lynx d'Issoire, au muséum de paléontologie de Florence. Le lynx d'Issoire a vécu, notamment, en Europe, et pourrait être l'ancêtre du lynx pardelle.

Le lynx pardelle est le plus ancien lynx d'Europe ; il est apparu au Pléistocène3, et était autrefois beaucoup plus répandu qu'aujourd'hui. Il a vécu notamment dans tout le sud de l'Europe, dans la région méditerranéenne, en Espagne, en France, et en Italie. Il a côtoyé les premiers hommes préhistoriques : on a retrouvé ses traces dans des grottes en Europe45, notamment la Grotte de l'Observatoire, à Monaco, et la grotte des Grimaldi6, en Italie, mais aussi la Caune de l'Arago7, à Tautavel, dans les Pyrénées, là où a été retrouvé le plus ancien homme préhistorique en Europe, l'homme de Tautavel. Les hommes préhistoriques chassaient le lynx pardelle pour le manger. Il est possible aussi qu'ils aient utilisé la peau, mais il est impossible de le savoir...

Au cours du temps, le lynx pardelle s'est raréfié, et a progressivement disparu, d'abord d'Italie, puis de France, pour ne plus survivre que dans l'Ouest de son aire de répartition initiale, c'est-à-dire en Espagne. Durant l'Antiquité, le lynx pardelle vivait encore en Provence, notamment dans le Var et les Alpes de Haute Provence. Aux XVIIIème et XIXème siècles, on trouvait encore de nombreux lynx dans les Pyrénées, mais ils avaient déjà disparu du reste de la France3.

Il existe deux sortes de lynx pardelle : le lynx pardelle actuel, ou lynx d'Espagne ; et le lynx des carvernes, qui a disparu.

Le lynx des cavernes[modifier | modifier le wikicode]

Le lynx des cavernes est le nom que l'on donne parfois aux plus anciens lynx pardelles, ceux qui ont côtoyé les hommes préhistoriques, et dont on a retrouvé des fossiles dans les grottes.

Le lynx des cavernes est extrêmement proche du lynx pardelle actuel. Certains scientifiques le considèrent comme une espèce à part, dont le nom scientifique est Lynx spelaea, mais beaucoup considèrent en fait qu'il ne s'agit que d'une sous-espèce disparue, qui se nomme alors Lynx pardinus spelaeus.

Le lynx des cavernes est principalement connu grâce à ses dents, et quelques os. Les dents du lynx des cavernes sont légèrement plus grandes que celles du lynx d'Espagne8 (c'est-à-dire le lynx pardelle actuel), ce qui semble indiquer qu'il était un peu plus gros. S'il existe bien des différences qui permettent de reconnaître le lynx des cavernes du lynx d'Espagne, la plupart des scientifiques3 considèrent que ces différences ne sont pas suffisantes pour en faire une espèce à part : ils pensent plutôt qu'il s'agit de deux sortes différentes de lynx pardelle.

Le lynx des cavernes ne vivait pas vraiment dans des cavernes (en tous cas, pas plus que le lynx pardelle actuel...) : son nom ne vient pas de là. Les premiers sites archéologiques qui ont permis de connaître les hommes préhistoriques étaient des grottes : on a donc pensé que les premiers humains y vivaient, et on les a appelés les « hommes des cavernes », et l'époque à laquelle ils vivaient, l'« époque des cavernes ».

En fait, on sait aujourd'hui que c'est essentiellement faux : si les hommes préhistoriques occupaient effectivement des cavernes, ce n'était pas vraiment leur mode de vie. Plusieurs sites, notamment celui de Terra Amata, à Nice, ont montré que les premiers êtres humains en Europe vivaient déjà dans des sortes de tentes, ou de huttes. Ils devaient utiliser les cavernes comme des refuges, ou bien comme des sites sacrés, ce qui expliqueraient que, bien plus tard, ils y aient réalisé des peintures rupestres.

Les animaux qui ont côtoyé les premiers humains à cette époque ont été chassés par ces hommes préhistoriques, qui les ont ramenés dans les cavernes, où on a pu retrouver leurs fossiles. C'est pour cela qu'ils ont reçu ce nom. Ainsi, on connaît le lion des cavernes, l'ours des cavernes, la hyène des cavernes, et, bien sûr... le lynx des cavernes !

En réalité, le lynx des cavernes ne présentait pas de grandes différences avec le lynx pardelle actuel... Il devait donc vivre de la même façon. Bien sûr, il est possible, et même probable, que certains lynx aient pu utiliser des cavernes comme tanière, s'ils en trouvaient une... Mais ce n'était probablement pas leur mode de vie habituel.

Menaces et protection[modifier | modifier le wikicode]

Deux bébés lynx pardelle observant leur future proie principale, un lapin.

Aujourd'hui, le lynx pardelle ne survit que dans deux régions d'Espagne ; il ne resterait que entre 80 et 120 lynx2 vivant en Espagne (et donc dans le monde !) environ. L'espèce est donc considérée comme en danger critique d'extinction.

Le lynx pardelle était autrefois beaucoup plus répandu : on le trouvait notamment dans les Pyrénées jusqu'au XIXème siècle, mais aussi au Portugal. Les derniers lynx pyrénéens se sont éteints dans les années 1990-2000 mais il ne s'agissait probablement pas du lynx pardelle mais du [[lynx boréal]] Au Portugal, en 2002, une étude pour tenter de recenser les lynx n'a pu en découvrir aucun, ce qui peut laisser penser qu'ils ont disparu... Des indices indirects, comme la présence d'ADN laissent supposer qu'il pourrait en rester quelques-uns. Au maximum, on pense qu'il y aurait moins de 40 lynx actuellement vivants au Portugal.

La chasse et les maladies, comme la myxomatose, ont fait fortement diminuer le nombre de lapins ; or, comme le lynx pardelle ne mange quasiment que des lapins, il est menacé par la raréfaction de ses proies préférées.

Aujourd'hui, l'espèce est strictement protégée. Le lynx fait l'objet d'un programme d'élevage ex-situ, c'est-à-dire en dehors de leur habitat naturel. Ces lynx d'élevage sont destinés à être relâchés dans la nature, pour repeupler les zones d'où il a disparu. En décembre 2010, cinq lynx ont été relâchés en Andalousie.9

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Galerie photo sur Wikimedia Commons

Images sur les lynx pardelle Vikidia possède une catégorie d’images sur les lynx pardelle.

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Images et vidéos[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Vigne J.-D. & Pascal M., 2003. Le Lynx pardelle : Lynx pardinus (Temminck, 1827). Pages 87-88, in : Évolution holocène de la faune de Vertébrés de France : invasions et disparitions (M.Pascal, O. Lorvelec, J.-D. Vigne, P. Keith & P. Clergeau, coordonnateurs), Institut National de la Recherche Agronomique, Centre National de la Recherche Scientifique, Muséum National d'Histoire Naturelle (381 pages). Rapport au Ministère de l'Écologie et du Développement Durable (Direction de la Nature et des Paysages), Paris, France. Version définitive du 10 juillet 2003.
  • Von Arx, M. & Breitenmoser-Wursten, C. 2008. Lynx pardinus. In: IUCN 2013. IUCN Red List of Threatened Species. Version 2013.2.
  • Jean-Claude Fisher, Guide des fossiles de France et des régions limitrophes, 3ème édition, Dunod, 2008 (ISBN 9782100049578)

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 et 1,1 Marc Giraud, Sur les traces des félins, éd. Fleurus, coll. Voir les Animaux, 2004. (ISBN 978-2215052708)
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4 et 2,5 Von Arx, M. & Breitenmoser-Wursten, C. 2008. Lynx pardinus. In: IUCN 2013
  3. 3,0, 3,1, 3,2 et 3,3 Vigne J.-D. & Pascal M., 2003. Le Lynx pardelle
  4. (en) [pdf] P. Valensi, The archaeozoolgy of Lazaret Cave (Nice, France), 2000
  5. G.Onoratini &al., Les occupations humaines de la grotte de l'Adaouste (Joucques, Bouches-du-Rhône), 1997
  6. Émile Rivière, Notes extraites d'un Mémoire sur les Cavernes des Baoussé-Roussé, dites Grottes de Menton, 1873
  7. [pdf] A-M Moigne & al., Les faunes de grands Mammifères de la Caune d'Arago 2006
  8. M-F Bonifay, Le gisement de la Baume de Valorgue, à Saint-Quentin-la-Poterie (Gard), 1978
  9. (es) Jaén Ginés Donaire, Liberados dos linces de cría en cautividad en Sierra Morena, in El País, 05/12/10
Article mis en lumière la semaine du 24 avril 2017.
Mouse.svg Portail des mammifères —  Tous les articles sur les mammifères.
Nuvola apps kugar.svg Portail des félins —  Tous les articles sur les félins.