Ludwig van Beethoven

« Ludwig van Beethoven » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Ludwig van Beethoven
Un portrait de Beethoven par Stieler (1820).
Un portrait de Beethoven par Stieler (1820).
Nom Ludwig van Beethoven
Date de naissance 16 ou 17 décembre 1770
Lieu de naissance Bonn, Allemagne
Date de décès 26 mars 1827 (à 56 ans)
Lieu de décès Vienne, Autriche
Nationalité Allemand
Profession Compositeur
Pianiste
voir modèle • modifier

Ludwig van Beethoven est un compositeur, notamment pianiste, de musique classique et romantique d'origine allemande, né le 15 ou 16 décembre 1770 à Bonn (Allemagne) et mort à Vienne (Autriche) le 26 mars 1827.

Ses symphonies, ses concertos et sa musique de chambre, notamment, ont largement contribué à sa célébrité. Il était également connu pour sa virtuosité pianistique. Il jouait aussi du violon et du violoncelle.

À 26 ans, il commença à devenir sourd (lésion de l'oreille interne), ce qui ne l'empêcha pas de continuer à composer, même une fois totalement sourd (à 49 ans). Ne voulant pas partager cela avec le public, il s'isola suite à cette tragédie et passa longtemps pour un misanthrope à cause de cette raison.

Avec ses confrères, Bach et Mozart, il est souvent cité comme l'un des plus grands compositeurs de tous les temps.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Très tôt, il se passionne pour la musique, et son père lui donnait beaucoup de leçons. Ludwig étant très doué, son père envisage d'en faire un nouvel enfant prodige. L'enfant rencontre de grandes personnalités de la musique de l'époque, avec lesquelles il travaille.

C'est à douze ans que Ludwig publie sa première œuvre musicale. À seulement quatorze ans, il devient organiste à la cour du Prince-Électeur de Cologne. Peu à peu, l'adolescent remplace son père à la maison et se sent responsable de ses frères, dont il est l'aîné.

En 1787, cinq ans après la mort de sa mère, il est envoyé à Vienne, aux frais de l'Électeur, et y rencontre Mozart. La même année, pour enrichir son éducation musicale, il repart à Vienne. C'est là qu'il apprend la mort de Mozart (qu'il aura donc juste eu le temps de connaître).

En 1779, c'est l'enseignement de Christian Gottlob Neefe, arrivé à Bonn en 1779 (quand il eu donc 9 ans), qui est décisif. Il lui enseigne le piano et la composition. Il sera un ami et un protecteur.

À Vienne, le jeune musicien étonne et séduit par sa virtuosité et ses improvisations au piano. En 1794, il donne beaucoup de concertos.

En 1800, Beethoven impressionne le public avec sa première symphonie. Il repousse déjà les usages musicaux établis.

En 1819, il devient totalement sourd.

Mais ce n'est pas pour autant qu'il cesse d'écrire, notamment de magnifiques sonates pour piano et de très belles symphonies. Il écrit l'Hymne à la joie.

Beethoven a collaboré avec Mozart et Haydn. Avec ces deux derniers, il forme la « trinité classique viennoise » (nom qu'on leur donnera à la postérité).

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.
Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.