Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Louis II le Bègue

« Louis II le Bègue » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Révision datée du 11 février 2018 à 13:57 par OrBot (discussions | contributions) (Portail)
Aller à : navigation, rechercher
Denier émis à Toulouse pendant le règne de Louis II

Louis II le Bègue ou le Fainéant (né vers 846 et mort en 879) est un roi de France de la dynastie des Carolingiens. Il régna de 877 à 879.

Règne

Louis II est le seul fils survivant à la mort de son père le roi Charles le Chauve. De santé fragile et handicapé par son bégaiement, il ne peut s'imposer comme roi qu'en accordant des cadeaux à ses grands vassaux. Bernard de Gothie (en Septimanie ou Languedoc), les comtes de Poitiers et du Mans refusent de le reconnaître comme roi. Louis II meurt au moment où il entreprend une expédition militaire pour faire obéir le comte d'Autun et de Macon.

En 878, Louis II conclut avec son cousin Louis le Jeune un accord qui confirme le partage de la Lotharingie qui avait été décidé en 870 par leurs pères respectifs.

Mariages et enfants

En 862, contre la volonté de son père, il se marie à Ansgarde de Bourgogne. Ils ont deux fils, Louis III et Carloman II et trois filles, Gisèle, Hildegarde et Ermentrude.

Son père l'oblige à répudier (renvoyer) sa femme, Louis épouse alors Adélaïde de Paris. Ils auront un fils Charles, qui naît après la mort de son père.

Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.
Le portail de la Monarchie française —  De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.