Lord Byron

« Lord Byron » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
George Byron.

Lord George Byron (George Gordon Noel, 6e baron Byron) est un poète anglais, né le 22 janvier 1788 à Londres et mort le 19 avril 1824 à Missolonghi en Grèce. Il est considéré comme un des plus grands poètes anglais et comme un représentant majeur du style romantique.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Premières années et célébrité[modifier | modifier le wikicode]

Né dans une famille noble anglaise, George Byron perd son père à l'âge de 3 ans. Il étudie au Trinity College à Cambridge (un collège ayant une grande réputation) puis, en 1809, il entre à la Chambre des Lords, où ses idées libérales sont peu appréciées. De 1809 à 1811, il voyage en Grèce et en Turquie (Delphes, Corinthe, Athènes, Constantinople...). Ce voyage lui inspire Le Pèlerinage de Childe Harold (1812), La Fiancée d'Abydos (1813), Le Corsaire (1814) ; publiés à son retour en Angleterre, ces poésies le rendent célèbre.

Difficultés conjugales et financières[modifier | modifier le wikicode]

Pendant toute sa vie, Byron a eu plusieurs relations amoureuses - avec des femmes, mais aussi avec des hommes. Désirant avoir une vie plus rangée, il épouse en 1815 Annabella Milbanke. Malgré la naissance d'une fille, Ada (1815-1852), ce mariage n'est pas heureux ; à cause du comportement extravagant et provocateur de Byron, son épouse croit qu'il est fou. Elle quitte leur domicile après quelques mois de mariage et elle commence une procédure de séparation à l'amiable. Par ailleurs, George Byron est couvert de dettes et il doit faire face à ses créanciers.

Voyages en Suisse et en Italie[modifier | modifier le wikicode]

Pour fuir toutes ces difficultés, Byron quitte l'Angleterre en 1816 et il voyage en Suisse et en Italie. Pendant ses voyages, il rencontre d'autres voyageurs anglais comme par exemple le poète Percy Shelley et son épouse Mary Shelley. Il compose Le Prisonnier de Chillon (1816), Manfred (1817), Don Juan (1819-1824). Il s'installe à Venise, à Pise, puis à Gênes et à Rome.

Lutte pour l'indépendance de la Grèce[modifier | modifier le wikicode]

En 1823, il soutient les Grecs révoltés contre la domination de leur pays par les Turcs ottomans. Il se rend à Missolonghi assiégé par les Turcs, et il aide financièrement et militairement les défenseurs de la ville, mais il doit faire face à l'indiscipline des troupes recrutées pour résister aux Turcs. Atteint quelques semaines plus tard par la malaria, George Byron meurt le 19 avril 1824 à Missolonghi à l'âge de 36 ans.

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !


Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…
Portail du Royaume-Uni —  Tout sur l'Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord !
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Lord Byron de Wikipédia.