Liste de phares

« Liste de phares » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le phare de Cordouan, lithographie du XIXe siècle.

Cette liste mentionne des phares maritimes célèbres.

Europe[modifier | modifier le wikicode]

Phares en France[modifier | modifier le wikicode]

Phare d'Ar-Men

Le phare d'Ar-Men a été construit sur un rocher, dans les conditions les plus difficiles, de 1867 à 1881, à l'extrémité de la Chaussée de Sein, faite d'affleurements granitiques, au large de la pointe du Raz, à l'extrémité ouest de la Bretagne. Il est réputé pour son isolement extrême.

Phare de la Vieille

Le phare de la Vieille (wp) a été construit de 1882 à 1887, au large de la pointe du Raz, par les mêmes équipes que le phare d'Ar-Men, dont il est séparé par l'île de Sein. Comme à Ar-Men, la construction fut compliquée par la difficulté du travail sur un rocher inabordable.

Phare d'Eckmühl

Le phare d'Eckmühl (wp) garde la pointe de la Bretagne, à Penmarc'h, dans le Finistère. Il a été construit en 1897, de manière très solide : il est en granite, et l'intérieur de son escalier est couvert de plaques d'opaline (wp) comme le Phare de l'Ile Vierge. Il dépasse les 60 mètres de haut. Son nom rappelle la bataille d'Eckmühl (1806).

Phare de la Coubre

Le phare de la Coubre (wp), en Charente-Maritime, haut de 64 mètres et comportant 300 marches, sécurise l'accès à l'estuaire de la Gironde en facilitant le contournement du banc de la Coubre et du banc de la Mauvaise, où gisent de nombreuses épaves.

Phare de Cordouan

Le phare de Cordouan (wp) commande l'entrée de l'estuaire de la Gironde. C'est un phare de style Renaissance tardive, très ouvragé, construit sous Henri IV par l'architecte Claude Chastillon, et surélevé sous Louis XV. C'est un magnifique monument historique, très protégé et très visité.

Phare en Grande-Bretagne[modifier | modifier le wikicode]

Phare d'Eddystone

Le phare d'Eddystone (wp) se dresse sur les Eddystone Rocks, dans la Manche, à 9 miles de la côte du Devon, dans le Sud de l'Angleterre. Le phare actuel date de 1882, et il est le quatrième du nom. La tour est surmontée d'une hélisurface, au-dessus de la lanterne.

Le premier phare eut une courte existence : allumé en 1698, il fut emporté par une tempête, en 1703. Le second, beaucoup plus solide, dura de 1709 à 1755. Le troisième, connu sous le nom de « tour de Smeaton », est resté en service de 1759 à 1877 : il a été le modèle d'architecture de tous les phares du monde. Il a été remplacé par une tour plus haute et plus moderne, mais aucune tempête n'eut raison de lui : sa tour est aujourd'hui conservée sur la falaise qui domine Plymouth.

Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer, et le monde maritime.