Liberalia

« Liberalia » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Dans la Rome antique, chaque mois de mars, la fête des Liberalia, marque la fin de l'enfance pour les garçons. Cette entrée dans l'âge adulte a lieu entre les 15ème et 17ème années. Il s'agit à la fois d'une cérémonie privée et publique. En présence de son père, dans la maison le garçon abandonne les marques de l'enfance (la bulla, la toge prétexte) et est revêtu de la toge virile. Puis il se rend au Capitole pour être présenté à Jupiter, le dieu suprême de l'État romain. Désormais il est adulte et devient un citoyen romain.

Le déroulement de la fête[modifier | modifier le wikicode]

La cérémonie de la prise de la toge virile a lieu aux fêtes de Liber, le 17 mars.

La cérémonie commence dans la maison paternelle. La nuit précédente l'adolescent a dormi revêtu d'une tunique particulière (la même que celle des jeunes filles lorsqu'elles entrent dans la maison de leur mari après le mariage).

Dans la matinée, en présence de son père le garçon offre aux lares de sa famille, sa toge prétexte, et la bulla qu'il avait portée jusque-là autour du cou pour éloigner de lui le mauvais sort. Puis il revêt la toge blanche dite virile (celle des hommes adultes). La toge est le vêtement officiel des citoyens et les Romains la portent lorsqu'ils sortent de leur domicile pour circuler dans la ville.

Ensuite accompagné de son père et de toute la famille, ainsi que des amis et des clients de son père, le garçon se rend sur la colline du Capitole, là où est édifié le temple de Jupiter Capitolin, le dieu protecteur de l'État romain. C'est la partie publique de l'entrée dans l'âge adulte. La ville est en fête, partout les familles circulent dans les rues pour accompagner leurs garçons. On vend des gâteaux particuliers à base de miel fabriqués sur des petits réchauds portatifs. Une partie de chaque gâteau est offerte à Liber sur le foyer de cuisson.

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.