Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
les articles à compléter  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Les Grandes Grandes vacances

« Les Grandes Grandes vacances » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


Les Grandes Grandes vacances est une série animée diffusée en 2015 sur France 3 qui a ensuite été transposée par écrit en 4 livres (2 ou 3 épisodes de la série par livre) , qui raconte la Seconde Guerre mondiale et l'occupation à hauteur d'enfants.

A l'été 1939, Colette et Ernest, deux enfants parisiens, partent en vacances chez leurs grands-parents maternels, dans un village fictif, nommé Grangeville en Normandie. Les grandes vacances se transforment en accueil prolongé en raison du déclenchement de la guerre début septembre, de la mobilisation de leur père et de la mauvaise santé de leur mère, qui doit partir se soigner en Suisse. Les deux petits Parisiens découvrent la vie à la campagne en temps de guerre. L'Occupation, la Résistance, les privations, mais aussi la vie avec les copains.

Personnages[modifier | modifier le wikicode]

La bande des Robinsons

Colette Bonhour : 7 ans au début 10 ans a la fin de la guerre, espiègle et charmante, la vie à la campagne fera naître en elle une passion pour les animaux, mais aussi pour la nature où elle aime flâner avec son frère Ernest. Son plus jeune âge rend sa séparation avec sa mère plus douloureuse mais une très jolie relation de complicité se nouera avec Mamili, sa grand-mère chérie. Elle est vive, intelligente, rapide, jeune mais ne parle pas comme un bébé. Elle a la langue bien pendue ! A probablement un petit faible pour Gaston Morteau vers la fin de la série.

Ernest Bonhour : 10 ans au début 14 a la fin de la guerre, frère de Colette. C’est un garçon doux, fin, attentif, joyeux. À la campagne, il se révélera beaucoup plus courageux et débrouillard qu’il ne le croyait. Il se rapproche très vite de sa petite sœur dont il devient le protecteur. Il gagnera, non sans mal, une place d’importance auprès de ses grands-parents, notamment auprès de Papilou qui lui fait un peu peur au début. Il a un cœur pur, un grand sens de la justice et n’est pas de nature soumise malgré des apparences d’enfant bien élevé. Il a du vocabulaire, est très observateur et fin psychologue. A 16 ans a la fin de la série.

Jean Guibert : fils du maire. Il est le premier à se lier d'amitié avec Ernest. C'est un garçon cultivé, à l'esprit vif et doté d’un humour un peu pince-sans-rire. Plutôt éduqué, il est courageux et n'hésitera jamais à mettre la main à la pâte. Il est respecté des autres enfants même si au début, il est loin d'être ami avec les Morteau. Au moins, ils le laissent tranquille. Au début, il craint et évite Muguette qu’il voit comme une « sorcière » mais il finira par l’accepter et même par tomber amoureux d'elle. Même age que Ernest.

Muguette : C’est une fille vivant seule avec son père. C’est elle qui montre à Ernest sa "trouvaille" : une maison abandonnée dissimulé dans la forêt : celle ci deviendra par la suite le Repaire des Robinson. Elle est téméraire, sauvage et volontaire. Elle est d’une maturité stupéfiante. Les rumeurs les plus folles courent à son sujet, ce qui n’aide pas Muguette à s’intégrer. Pourtant, elle est ouverte, très dégourdie et sait se défendre. Elle va immédiatement prendre Ernest et Colette sous son aile. Elle est crainte des autres enfants qui la surnomment « La vraiq » à cause du métier de son père.Même age que Ernest.

Marcelin Morteau et Gaston Morteau : deux frères, fils de fermiers. Blagueurs et débrouillards, leur relation à Ernest et Colette sera faite de défis de chamailleries et de méfiance au début. Peu à peu, ils s’apprivoiseront et finiront même par s’apprécier. Gaston en premier (épisode 4) et ensuite Marcellin (épisode 5). Ils deviendront des Robinson (épisode 5). Ils sont rustres, bruts de décoffrage mais ils ont un sens profond de la famille et de la solidarité. Et une large connaissance de la nature, des animaux, de la campagne mais aussi des lieux alentours qui seront très utiles aux Robinson lorsqu’ils rentreront dans la Résistance ! Gaston fait comme lui dit de faire son grand frère mais il est quand même un peu amoureux de Colette et ils seront assez vite très copains. Marcelin a l'age d'Ernest et Gaston, l'age de Colette.

Fernand Geber : alsacien, il a fui cette région par crainte de l'invasion allemande et a rejoint la Normandie, pays natal de son père. Son fort accent lui vaut immédiatement l’inimitié des Morteau et la défiance de l’épicier Tissier, ce qui lui permettra de tisser des liens très forts avec Ernest et Jean. Il devient un Robinson (épisode 5). On découvrira plus tard qu’il est juif par sa mère ; il sera dès lors obligé de se cacher mais il finira par être arrêté alors qu'il disait au revoir à sa mémé (épisode 7), et sera emprisonné dans un des nombreux camps allemands. Il mourra à 15 ans assassiné hors de l'écran dans un camp (épisode 10). Cet exemple de personnage montre la vie difficile et injuste des juifs lors de la guerre.

Gadoue : c'est le cochon de Colette. Papilou l'achète à Jeanne (épisode 1). Devenu bien gras, il deviendra une cible de choix pour Hans, qui finira par l'attraper, (et le manger hors de l'écran), peu après avoir été chassé du village par Otto (épisode 5).

La famille d'Ernest et Colette

René, dit Papilou : le grand-père. Il est un peu bourru, il ne mache pas ses mots mais a toujours la parole juste pour ses petits-enfants.

Émilie, dite Mamili: la grand-mère. Très douce avec les enfants, elle prend toujours leur défense.

Robert Bonhour, le père : évadé d'un stalag, il rejoint la Résistance.

Lucie Bonhour, la mère : atteinte de la tuberculose, elle est soignée en Suisse.

Les autres

Paul Tisser : fils de l'épicier et de Violette, qui n'a pas hérité de la mesquinerie de son père. Il se lie d'amitié avec Colette mais ne fait pas partie des Robinson, bien qu'il soit au courant de l'emplacement du repaire secret.

Durand : collaborationniste (collabo), détesté de tout le village et qui traque sans arrêt les Robinson. Il sera fusillé à la fin de la guerre, dans le cimetière de Grangeville, (hors de l'écran dans l'épisode 10), comme beaucoup de "collabos".

Herpin : l'instituteur et chef du réseau de la résistance de Grangeville, appelé Épervier. Il est malheureusement tué, (hors de l'écran), par les Allemands, peu après que le repaire des Robinson ait été découvert par Durand (épisode 10).

Jean-Baptiste : facteur très maladroit qui s'entend bien avec tout le village.

Pierre : le grand frère de Marcelin et Gaston. Il rejoint lui aussi la Résistance avec Robert.

Jeanne : mère de Marcelin, Pierre et Gaston et veuve depuis plusieurs années de son mari atteint d’une maladie grave. Elle possède une ferme qu’elle gère avec une main de fer. Elle apprend le français à Otto et en tombe amoureuse et réciproquement. Elle est appelée « la Mère » par ses fils.

Otto : soldat allemand sympathique qui protège Jeanne et les enfants, il tue même un de ses propres camarades: Hans,le pire ennemi allemand des Robinsons. Jeanne et lui tomberont amoureux. Après avoir frôlé l’exécution à la libération de Grangeville avec ses "camarades", il est sauvé par Robert (père de Ernest et Colette) et le maire du village grâce à ses actions de protection répétées envers les Robinson et la famille de Jeanne. Il obtiendra la nationalité française et deviendra l'amoureux de Jeanne. C'est le seul allemand gentil et ami des enfants dans la série.

Violette : elle tient le bar de Grangeville. C'est la femme de Tisser et la mère de Paul.

Tissier : patron cupide de l'épicerie. Mari de Violette et père de Paul.

Le colonel Von Krieger : colonel qui dirige tous les soldats allemands à la Kommandantur. Il répond aux ordres d' Adolf Hitler en personne, et, vers la fin de la série, il va prendre la fuite en raison de l'arrivée des alliés dans le village et de la destruction presque totale du Kommandantur par La Résistance pour sauver les otages (épisode 10) .

Guibert : le maire de Grangeville et le père de Jean. Le colonel Von Krieger établit la Kommandantur, lieu de commandement allemand, à la mairie et dans sa maison

Mme Guibert : femme du maire et mère de Jean.

Antoine : ami de Jean, on dit qu'il est tout idiot depuis que " la vraiq " ( Muguette ) lui a donné un bonbon, il meurt sur la plage près du village, après avoir accidentellement marché sur une mie hors de l'écran

(épisode 6).

Rosalie : juive qui fuira avec l'aviateur anglais Douglas (blessé et recueilli par la bande des Robinson) après que ses parents se soient faits arrêter (épisode 7). Elle survivra à la guerre (épisode 10).

Le lieutenant Douglas : aviateur anglais blessé et recueilli par la bande des Robinson (épisode 6 / Tombé du ciel), il lui est plus ou moins difficile se faire comprendre par les Robinsons, car ils ne parlent pas anglais mais ils deviennent quand même amis . Il se lie d'affection avec Gaston, a qui il donne son altimètre

Hans : soldat allemand sadique, préposé aux réquisitions. Il sera abattu par Otto (hors de l'écran dans l'épisode 9) car il voulait emmener Jeanne comme otage.

Picotin : le cheval de Jeanne. Il meurt lors que les Français font sauter un pont après une attaque des Avions Allemands (épisode 3).

Quatorze : le Chien Batard de Jeanne. Il est tué hors de l'écran par Hans, lorsqu'il vient chercher Jeanne pour la prendre comme otage (épisode 9).

Henri : ami d'Antoine, il survit et continue sa vie sans Antoine jusqu'à la fin de la guerre.

sources[modifier | modifier le wikicode]

Wikipedia

Portail de la Seconde Guerre mondiale —  Tous les articles sur la Seconde Guerre mondiale
Portail Télévision —  Chaînes, émissions...