Leni Riefenstahl

« Leni Riefenstahl » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Leni Riefenstahl, née le 22 août 1902 à Berlin et morte le 8 septembre 2003 (à l'âge de 101 ans) à Pöcking, Allemagne, est une danseuse, actrice, réalisatrice et photographe allemande.

Danseuse et actrice[modifier | modifier le wikicode]

Après de solides études générales et artistiques, elle commence à être connue comme danseuse dès 1920, puis comme actrice à partir de 1926, principalement dans des films de montagne comme La Montagne sacrée (Der heilige Berg), Le Grand Saut, L’Enfer blanc du Piz Palü, Tempête sur le mont Blanc, L’Ivresse blanche, qui connaissent un succès populaire. Grande sportive, elle apprend pour l'occasion l’alpinisme et le ski.

Réalisatrice de films de propagande[modifier | modifier le wikicode]

Mais Leni Riefenstahl est surtout connue pour avoir réalisé deux films de propagande pour le régime nazi :

  • Le Triomphe de la volonté (Triumph des Willens), sorti en 1935, un documentaire sur le congrès de la NSDAP à Nuremberg, en 1934, deux mois après la nuit des Longs Couteaux ;
  • Les Dieux du stade (Olympia), sorti en 1938, un documentaire sur les Jeux olympiques de Berlin de 1936, également à la gloire du régime hitlérien.

Ces films constituent un sommet dans le genre -évidemment très risqué- du cinéma de propagande : tout le monde reconnaît la maîtrise technique et le génie artistique des films de Riefenstahl, qui restent pour les historiens une inépuisable mine d'images de qualité sur le Troisième Reich.

Leni Riefenstahl a reçu à Paris le prix du meilleur documentaire pour Le Triomphe de la volonté, lors de l'Exposition internationale des Arts et des Techniques appliqués à la Vie moderne de 1937.


Après-guerre[modifier | modifier le wikicode]

À la fin de la guerre, elle ne subit pas de condamnation : certes, elle a mis son art au service d'un régime honni, mais cela ne constitue pas un crime. Toutefois, après 1945, elle est tenue à l'écart du monde du cinéma, pour avoir été associée à la propagande du Troisième Reich.

Elle entame donc une nouvelle carrière, solitaire, s'illustrant dans deux domaines scientifiques qui la passionnent dorénavant : elle réalise plusieurs reportages photographiques sur les Noubas, une ethnie du Soudan ; puis, à 74 ans, elle apprend la plongée et réalise, jusqu'à un âge très avancé, des films sur la vie sous-marine.

À l'âge de 100 ans, elle donnait encore des interviews télévisées, où elle racontait sa vie et sa conception du cinéma.

Portail de l'Allemagne —  Tous les articles sur l'Allemagne.
Portail du cinéma —  Tous les articles sur le 7e art et sur les cinéastes