Lapalissade

« Lapalissade » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Une Lapalissade consiste à affirmer une "vérité vraie" que l'on peut comprendre d'une manière très simple, ce qui déclenche en général le rire de l'interlocuteur. C'est un synonyme de truisme.

Cette plaisanterie africaine à propos d'un article de journal montre un exemple de lapalissade: "Jeudi 8 mars, Ouagadougou. Déraillement d'un train: 1 mort, 3 tués".

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

C'est à l'époque du roi François 1er que le seigneur de Lapalice, Jacques II de Chabannes, a donné son nom a cette figure de style amusante. Ce grand maréchal, qui s'illustra dans la légendaire bataille de Pavie où il trouva la mort en 1525, avait l'habitude de prononcer à son insu des lapalissades innocentes.

Voici un extrait de son histoire, que l'on trouve rapportée dans un poème de Bernard de la Monnoye. Toutes les lapalissades sont reprises en italique:

Il épousa, se dit-on,

Une vertueuse dame ;

S’il avait vécu garçon,

Il n’aurait pas eu de femme.

Il en fut toujours chéri,

Elle n’était point jalouse ;

Sitôt qu’il fut son mari,

Elle devint son épouse.

D’un air galant et badin

Il courtisait sa Caliste,

Sans jamais être chagrin,

Qu’au moment qu’il était triste.

Il passa près de huit ans,

Avec elle, fort à l’aise ;

Il eut jusqu’à huit enfants :

C’était la moitié de seize.

On dit que, dans ses amours,

Il fut caressé des belles,

Qui le suivirent toujours,

Tant qu’il marchât devant elles.

Il brillait comme un soleil ;

Sa chevelure était blonde :

Il n’eût pas eu son pareil,

S’il avait été seul au monde.

  • À sa mort les soldats de La Palice, pour illustrer son courage écrivirent une chanson à sa mémoire, dans laquelle se trouve la strophe suivante :

Hélas, La Palice est mort,

Est mort devant Pavie ;

Hélas, s’il n’était pas mort,

Il ferait encore en vie

  • Sur sa tombe, la femme de La Palice fit graver cet épitaphe:

Ci-gît le Seigneur de La Palice

S’il n’était mort il serait encore en vie.

Portail des langues —  Tout sur les langues et la linguistique