Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
les articles à compléter  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Langue flexionnelle

« Langue flexionnelle » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Une langue flexionnelle est une langue dans laquelle les mots changent de forme selon leur place dans une phrase. Beaucoup de mots, dans les langues flexionnelles, sont variables, contrairement aux langues isolantes. Ils changent d'orthographe ou de prononciation selon leur rôle dans la phrase.

Caractères de la flexion[modifier | modifier le wikicode]

Dans les langues indo-européennes (excepté l'arménien), les flexions se font par ajout d'une terminaison appelée désinence. On dit que ces mots sont fléchis et qu'ils subissent une flexion. L'ensemble des formes fléchies d'un mot est appelé un paradigme, et est régi par des formes, chacunes différentes les unes des autres.

Chaque forme fléchie d'un paradigme peut apporter plusieurs informations (le genre, le nombre, la fonction, le temps, mode de conjugaison). Par exemple dans le latin bon-i (« bons »), le -i indique à la fois le masculin, le pluriel et le cas (ici le nominatif).

La flexion d'un nom ou d'un adjectif est appelée déclinaison, tandis que celle d'un verbe est appelée conjugaison.

Flexion externe[modifier | modifier le wikicode]

La terminaison ou désinence s'ajoute à un radical le plus souvent invariable (il peut être modifié pour des raisons d'ordre phonétique). Par exemple, dansons est composé d'un radical dans- et d'une désinence -ons, le même radical se retrouve dans d'autres mots comme dans-er ou dans-e.

Flexion interne[modifier | modifier le wikicode]

Dans les langues sémitiques, pour marquer la flexion on change la prononciation des voyelles au niveau du radical. On trouve également ce procédé (appelé alternance vocalique) dans certaines langues indo-européennes, ce qui explique de nombreuses exceptions dans les langues modernes. Par exemple, en anglais, to sing, (chanter) qui donne sang au prétérit et son participe passé est sung. On peut également modifier l'accentuation pour marquer la flexion : par exemple, en castillan (espagnol), l'accentuation de canto (« je chante ») est différente de celle de cantó (« il chanta »).

Distinction entre langues flexionnelles et langues agglutinantes[modifier | modifier le wikicode]

Les langues flexionnelles s'opposent aux langues agglutinantes comme le japonais, le finnois, le turc, où le rôle grammatical des mots dans la phrase est marque par l'ajout d'affixesδ (préfixes ou suffixes).

Il n'est pas toujours aisé de distinguer de façon formelle une langue flexionnelle d'une langue agglutinante, beaucoup de langues rassemblant des traits des deux catégories. Dans le mot latin (langue très flexionnelle) bon-us, le radical bon- ne peut pas se trouver seul, car il n'existe pas en tant que mot. Il ne peut avoir qu'une désinence à la fois, qui est de plus rarement régulière.

Au contraire, dans les langues agglutinantes, les morphèmes s'ajoutent à un radical qui peut très bien exister sans aucun morphème ajouté. Par exemple, en turc, langue très agglutinante, le mot ev (« maison ») peut être complété par des suffixes que l'on veut. Par exemple -ler (pluriel), -im (possession, 1re personne), -iz (pluriel) -de (locatif), etc.

La flexion dans les langues modernes[modifier | modifier le wikicode]

Les flexions ont tendance à se simplifier au cours du temps. Par exemple, le grec ancien, le latin et le sanskrit, sont très fléchis, possèdent de nombreux paradigmes et beaucoup de cas, tandis que le grec moderne, le français ou le hindi sont limités en nombre de flexions : le français ne possède en terme de flexion du nom que celles du genre et du nombre.

Plus une langue est flexionnelle, plus sa syntaxe est souple. Ainsi, l'ordre des mots en latin, en russe ou en espéranto a peu d'importance : Petrum Paulus verberat, Paulus Petrum verberat ou verberat Paulus Petrum veulent dire la même chose « Paul frappe Pierre ».

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail des langues —  Tout sur les langues et la linguistique
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Langue flexionnelle de Wikipédia.