Lac Ladoga

« Lac Ladoga » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le lac Ladoga, en hiver.

Le lac Ladoga (en russe : Ладожское озеро) est un lac de Russie occidentale.

C'est le plus grand lac d'Europe (17 700 km²), le deuxième lac de Russie, après le lac Baïkal, et le 15e du monde par sa superficie.

Il est alimenté par une trentaine de rivières dont le Svir, qui est l'émissaire du lac Onega, c'est-à-dire la rivière par où s'écoulent les eaux de ce lac. Le lac Ladoga a lui-même un émissaire qui lui permet de rester à niveau constant : c'est la rivière Néva qui traverse la ville de Saint-Pétersbourg, et se jette dans la mer Baltique.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Epoque soviétique[modifier | modifier le wikicode]

Lors du siège de Leningrad, pendant la Seconde Guerre mondiale, le lac Ladoga a servi de chemin d'approvisionnement entre l'URSS et sa ville Leningrad encerclée par la Wehrmacht. Lors de l'hiver, le lac gelait pour laisser place à l'arrivée des camions de ravitaillement pour la population civile et militaire assiégée. En été, les convois se faisaient par bateau. Ces convois n'ont pas été épargnés de l'aviation allemande, la Luftwaffe, ainsi des raids aériens de nuit la plupart du temps ont fait des victimes mais n'ont jamais réussi à couper la ligne d'approvisionnement.

Au delà de son utilité de transport de ressources, en revenant de Leningrad, les camions évacuaient les civils vers le gros du pays. C'est en partie grâce à ce lac que les léningradois ont pu résister durant la guerre.

Un chant de l'époque soviétique intitulé "Eh, Ladoga" parle de ce lac et le glorifie comme sauveur de la ville.

Portail de la Russie - Tous les articles concernant la Russie.
Coat of arms of the Soviet Union.svg Portail de l'Union soviétique - Tous les articles concernant l'URSS.