Pléiade

« Pléiade » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis La Pléiade)
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Pierre de Ronsard

La Pléiade, qui s'est d'abord appelée la Brigade, est un groupe de poètes français du XVIe siècle dont le but est notamment de valoriser la langue française tout en s'inspirant des mythologies et des littératures antiques (grecque et latine). Ces poètes se donnent en outre pour règle d'utiliser essentiellement le sonnet et l’alexandrin.

La Pléiade, dont le nom est repris à un groupe de sept poètes du IIIe siècle av. J.-C., a été fondée par Pierre de Ronsard (1524-1585) avec l'aide de Joachim du Bellay (1522-1560) et de Jean Antoine de Baïf (1532-1589). Ils s'étaient rencontrés au collège de Coqueret à Paris, où ils suivaient les cours du professeur Jean Dorat, un humaniste et un poète dont l'enseignement a sans doute beaucoup inspiré le groupe.

Les idées de la Pléiade sont réunies dans un manifeste, Défense et Illustration de la langue française, rédigé par Joachim du Bellay en 1549.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Rémi Belleau.

La Pléiade et la cour d'Henri II[modifier | modifier le wikicode]

Portrait de Henri II

Les poèmes des membres de la Pléiade sont d'abord moqués par les poètes de la cour du roi Henri II. L'un d'eux, Saint-Gelais, fait à la cour une lecture publique des Odes de Ronsard mais dans l'intention de les ridiculiser. Cependant, Ronsard est défendu par Marguerite, la sœur du roi et par Michel de l'Hospital, son chancelier. Le roi, convaincu, reconnaît le talent de Ronsard qui devient alors le poète favori de la cour.

Les poètes de la Pléiade deviennent à leur tour des poètes de cour et écrivent pour le roi des odes, des poèmes qui célèbrent sa grandeur, des hymnes tels que l'Hymne à Henri II.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Cloulas, Ivan. Henri II. Fayard. 1985. Chap. 5, L'or des peuples, l'airain des poètes, p. 506-548. ISBN 2-213-01332-2
  • Armand, Anne. Moyen Âge XVIe siècle. Hatier. 441 pages. (Itinéraires Littéraires).
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…