La Petite Sirène

« La Petite Sirène » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La Petite Sirène
La célèbre statue de la La Petite Sirène, dans le port de Copenhague
La célèbre statue de la La Petite Sirène, dans le port de Copenhague
Titre La Petite Sirène, également traduit en La Petite Ondine
Titre original Den Lille Havfrue
Auteur Hans Christian Andersen
Date 1837
Langue Danois
Genre Conte de fées
Style Conte
voir modèle • modifier

La Petite Sirène est un des contes les plus célèbres de Hans Christian Andersen. Il a inspiré de nombreuses autres œuvres, avec lesquelles le conte original est parfois confondu. Il raconte l'histoire d'une jeune sirène, créature marine au corps de femme et à la queue de poisson, qui tombe amoureuse d'un prince humain, et va essayer de devenir humaine pour vivre à ses côtés.

Résumé[modifier | modifier le wikicode]

La Petite Sirène vit dans un royaume sous la mer avec son père, sa grand-mère et ses cinq sœurs au milieu du peuple marin. Elle rêve du monde des hommes en écoutant les histoires de sa grand-mère.

A leur quinzième anniversaire les sirènes ont le droit de passer une journée à la surface pour observer les humains et leur monde. Lorsque ce jour arrive pour la Petite Sirène, elle assiste au naufrage du navire du prince pendant une tempête et décide de le sauver en le ramenant au rivage. Mais elle se sauve et replonge dans la mer en voyant approcher une jeune femme. Le prince à son réveil voit cette jeune femme et pense qu'elle l'a sauvé. Pour séduire le prince, la Petite Sirène veut retourner à la surface et va, pour cela, voir la sorcière de la mer, qui lui propose d’échanger sa voix contre des jambes. Cependant La sorcière avertit La Petite Sirène qu'elle mourra si le prince en épouse une autre. Une fois sur le rivage elle boit la potion qui transforme sa queue en jambes humaines. Elle retrouve alors le prince qui a toujours en tête celle qu’il prend pour sa sauveuse. Malgré ses nombreux charmes, sans sa voix, elle ne parvient qu’a tisser des liens d’amitié avec le prince.

Lorsqu'il rencontre celle à qui il est promis, il s’aperçoit qu’il s’agit de celle qu’il prend pour sa sauveuse et tombe instantanément amoureux. Le soir du mariage du prince qui est célébré sur un navire, La petite sirène aperçoit ses sœurs qui lui tendent un couteau : si elle tue le prince elle retrouvera sa queue et vivra. Cependant, trop amoureuse, elle n’y parvient pas et se jette dans la mer pour mourir, mais au lieu de rester écume, elle s’élève dans le ciel et devient fille de l’air.

Schéma narratif de La Petite Sirène[modifier | modifier le wikicode]

On peut retrouver le schéma narratif de ce conte :

  • Situation Initiale → Le conte débute sur la formule "Bien loin dans la mer" qui est un équivalent de la formule du conte "il était une fois". Mise en place du décors avec la description du monde sous-marin où vivent les sirènes.
  • Élément Perturbateur → Lors de son quinzième anniversaire, la petite sirène monte à la surface. A la suite d'un naufrage, elle tombe amoureuse du prince. Cette union semble impossible car la petite sirène et le prince n'appartiennent pas au même monde.
  • Péripéties → La petite sirène est mise à l'épreuve : la perte de sa voix, la douleur que lui procure ses jambes, le compte à rebours pour épouser le prince, le mariage du prince avec une autre.
  • La Résolution du Problème → À l'aide du couteau donné par ses sœurs, la petite sirène fait le choix de se poignarder plutôt que de tuer le prince.
  • La Situation Finale → L’héroïne accède au monde Céleste.

L'auteur[modifier | modifier le wikicode]

Hans Christian Andersen (1805-1875) est un auteur danois célèbre pour ses "contes de fées". Il en a écrit 156 dont une trentaine sont devenus très célèbres.

En 1833 et 1834, il visite la France et l'Italie. De retour dans son pays, Andersen publie, en 1835, le premier fascicule des Contes racontés aux enfants. Ce recueil connaît un grand succès, il sera suivi d'un autre presque chaque année (comme par exemple La petite sirène, La petite fille aux allumettes, Poucette, Le vilain petit canard, La reine des neiges). Devenu célèbre, Andersen partagera son temps entre les voyages et les séjours auprès d'amis influents. Il écrit ainsi des récits de voyages, des pièces de théâtre et des romans.

L'œuvre essentielle d'Andersen, est constituée par ses contes. Il s’inspire des récits populaires, et prends ses personnages et ses intrigues dans les légendes, l'histoire ou à la vie quotidienne. Il a écrit 164 contes, dont les quatre premiers furent publiés en 1835. Destinés aux enfants, ils s'adressent aussi aux adultes par leur imagination poétique et surtout par le sens moral ou philosophique qui se cache derrière l'anecdote.

La Petite Sirène comme source d'inspiration[modifier | modifier le wikicode]

Cinéma[modifier | modifier le wikicode]

Littérature[modifier | modifier le wikicode]

Art[modifier | modifier le wikicode]

Liens avec la Sirène Homérique[modifier | modifier le wikicode]

Ulysse et les Sirènes

Avant d'être représentée sous les traits d'une créature mi femme mi poisson, la sirène était à l'origine une créature à tête de femme et à corps d'oiseau. Les sirènes avaient la particularité d’émettre un chant qui charmait les marins et les conduisait à une mort certaine. La sirène apparaît pour la première fois dans l'Odyssée, dans l'aventure Ulysse et les sirènes. La magicienne Circé avertit Ulysse du danger que représente les Sirènes. Elle lui explique qu'elles charment les marins à l'aide de leur chant. Ulysse demande alors à ses compagnons de l'attacher solidement au mat du bateau pour qu'il puisse entendre leur chant sans risquer de mourir.

Ce n'est qu'à partir du Moyen Âge et grâce aux légendes nordiques que la sirène est devenue une femme poisson. Le personnage de la sirène a donc connu une évolution de forme mais aussi de caractère au fil des siècles et des récits. Autrefois cruelle, elle est aujourd'hui représentée comme une gentille ondine.

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…