Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
les articles à compléter  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

La Cinq

« La Cinq » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La Cinq
logo de l'ancienne chaîne La Cinq
logo de l'ancienne chaîne La Cinq
Pays France
Langue Français
Année de création 20 février 1986
Année de disparition 12 avril 1992
Propriétaire Hachette et Mediaset
Chaînes sœurs Canale 5
Chaîne suivante Télé Emploi
voir modèle • modifier

La Cinq était une chaîne de télévision en France qui était diffusée sur le canal 5 du 20 février 1986 au 12 avril 1992. Elle était la première chaîne privée et gratuite en France. Elle est aussi la deuxième chaîne de télévision à mourir en direct, 5 ans plus tard après TV6. Une bataille juridique entre le gouvernement et les autres chaînes entraîna la disparition de celle-ci.

La Cinq arrive sur les écrans (1986-1990)[modifier | modifier le wikicode]

Après quelques mois d'essais techniques, La Cinq peut enfin commencer à émettre le 20 février 1986 à 20 h 30 avec comme première émission Voila la Cinq, émission dans lequel des vedettes de la télévision viennent sur le plateau pour ainsi présenter leurs vœux pour cette nouvelle chaîne, le programme dure jusque minuit. La Cinq est dirigée par le groupe Hersant dès cet instant.

Durant les premières semaines de sa diffusion, elle est composée de pleins de jeu et de divertissements comme: Penthalon, Cherchez la femme, ou encore, Jonathan, issues de jeux italiens du catalogue Berlusconi.

Dès février 1986, les séries télévisées américaines occupent la programmation de la journée sur la Cinq. De 19 h 30 à 20 h 30, l'émission A fond la caisse occupe toute l'heure avec des programmes pour un public jeune. Les programmes jeunesses démarreront timidement avec seulement l'apparition d'épisodes des Schtroumpfs, Ce ne sera que le 2 mars 1987 ou plusieurs programmes jeunesses feront leurs apparitions dans l'émission jeunesse Youpi ! L'école est finie.

En 1987, à l'acquisition de La Cinq au groupe Hersant/Berlusconi, le logo est modifié pour ne laisser que le 5 et l'étoile, alors qu'avant, le nom de la chaîne était écrit au dessus du 5.

Dès le 7 mars 1987, la grille des programmes changera peu. Avec la diffusion de quelques dessins animés japonais comme: Princesse Sarah, Cathy la petite fermière, ou encore, Robotech.

Voulant s'affirmer d'être une grande chaîne, La Cinq débauche quelques animateurs de TF1, profitant de sa privatisation, comme:(Patrick Sébastien, Patrick Sabatier et Stéphane Collaro). mais également Thierry Ardisson qui lance ses interviews décalées dans la nouvelle émission de celui-ci Bain de Minuit. c'est ainsi qu'à la rentrée 1987, la France se couvre d'affiches avec les stars de la Cinq en photo avec comme slogan: Cinq you La Cinq !, un jeu de mot avec Thank you La Cinq ! et les invitent à rejoindre cette chaîne de télévision.

Cependant, la chaîne n'est pas beaucoup reçue en France, suite à un nombre d'émetteurs réduit par rapport aux autres chaînes: TF1, Antenne 2, FR3. Alors que les animateurs proposent des programmes en France profonde.

Malheureusement, à part l'information, le Paris-Dakar, les sports mécaniques et les émissions Reporters et Childéric présentés par Patrick de Carolis et Childéric Muller, les autres émissions ne réalisent pas l'audience escompté qui stagnent autour des 5%, ainsi, les animateurs finissent par regagner TF1 courant 1988.

La Cinq va alors vivre deux années avec de l'information, et programmes du catalogue Berlusconi. Entre outre, elle vivra avec les programmes qui ont du succès pour la chaîne. La chaîne continua de chercher et de lancer de nouveaux programmes jusqu'à ce que Hachette prenne le relais en octobre 1990. Malheureusement, ces nouveaux programmes rencontreront eux aussi une audience qui stagnera autour des 5%.

Heureusement, l'audience de La Cinq progresse durant 1987 pour ainsi atteindre 7% de parts de marché. Alors qu'en 1986, année de son lancement, elle ne rassemblait que 4,2%. Puis en 1989, l'audience progresse encore avec 13% et La Cinq dépasse alors FR3, avec ses 12%, devenant la troisième chaîne la plus regardée.

Sous le poids des dettes accumulées depuis 1987 causée entre autres par l'échec d'une grande partie de programmes lancée par La Cinq, Hersant reproche à Berlusconi de vendre ses programmes trop chers. Ainsi, après une grande bataille pour cette chaîne, Robert Hersant vend ses parts au profit du groupe Hachette alors dirigé par Jean-Luc Lagardère, suite au rachat de TF1 en 1987 et souhaitant acquérir une chaîne de télévision nationale. Le 23 octobre 1990, le groupe promet de Sauver la Cinq.

La nouvelle Cinq (1990-1992)[modifier | modifier le wikicode]

En octobre 1990,le logo de La Cinq est encore modifié par Hachette. L'étoile, qui était avec le logo de la Cinq depuis sa naissance, disparaît, pour ne laisser que le 5, pour ainsi identifier la nouvelle cinq, en attendant la création d'un nouvel habillage ainsi que d'un nouveau logo.

Dès décembre 1990, et ainsi chaque année, le lapin de l'émission jeunesse Youpi ! l'école est finie, apparaît à l'occasion des fêtes de noël. C'est le groupe Hachette qui l'a décidé.

Le 2 avril 1991, le nouvel habillage et le nouveau logo de La Cinq est dévoilé à tous les téléspectateurs. Et, 22 nouvelles émissions apparaissent comme par exemple : Grains de folie, Conséquences, Léon Duras, Face à France, etc... Malheureusement, 6 des nouvelles émissions sur 22 disparaissent déjà au bout de quelques semaines.

Malheureusement, à part la Formule 1, l'information, le paris-dakar, la série Mystères à Twin Peaks, les soirées disney du mardi soir, ont du succès. les autres émissions ne réalisent pas l'audience escompté, l'audience stagnant toujours autour des 5% alors que la chaîne mise plus. Le nouvel habillage ainsi que le logo déçoit également le public. En effet dès l'arrivée d'Hachette, l'audience de La Cinq décline pour ainsi atteindre durant l'année 1991, 10,9%, ce qui est un score inférieur par rappoer aux autres années, comme en 1989 ou elle réalisait 13%. Heureusement, certains émissions eu du succès et d'autres non.

Au lieu d'essayer de réduire les dépenses, Hachette les multiplies. Cela fera changé: (l'identité de la chaîne, les locaux, et la création de trop nombreux programmes.) Heureusement, en l'occurrence, La Cinq garde une audience stable, elle se situe entre 10 et 13%

L'audience en parts de marché est en baisse pour La Cinq. Alors qu'elle rassemblait 13% en 1989, devant FR3, elle atteint durant l'année 1991 10,9%, ce qui est une audience en constante baisse.

Un an après avoir été repris par Hachette, le déficit annuel de la chaîne s'élève à 1,1 milliard de francs, les pertes cumulées de la chaîne depuis sa création s'élevant à 3,5 milliards de francs, son PDG, Yves Sabouret, se voir contraindre de licencier 576 salariés, soit les trois quarts du personnel de la chaîne. La cinq est désormais fichue, plus aucune idée est trouvée, la cinq va bientôt être morte!

Le 19 décembre 1991,le logo 5 est affiché en noir pendant 24 heures à la télévision. Une bandrole ou il est indique : <<La Cinq ne sera pas le Matra-Racing>> est accroché dans les locaux de la chaîne.

Les drapeaux, qui abordaient le nouveau logo de La Cinq, sont arrachés par le personnel. Le 31 décembre 1991, à 10 heures, Le groupe Hachette dépose le bilan. C'est la fin d'une époque, La Cinq va alors vivre ces derniers instants.

Disparition de la Cinq (1992)[modifier | modifier le wikicode]

Le 3 janvier 1992, l'association de défense de la Cinq est créée par Jean-Claude Bourret.

Silvio Berlusconi ne veut pas lâcher La Cinq. En effet, c'est une acrobatie bancaire, sauf que là, il va jouer gros, très gros. Il va essayer de trouver de nombreuses idées afin de sauver La Cinq.

Le 16, Silvio Berlusconi propose un plan de sauvetage de la Cinq. Il envisage une augmentation du capital de La Cinq de 1,5 milliard et le maintient de 600 emplois sur 900. La cinq peut, être, sauvée, une idée est trouvée. Malheureusement, il la retire le 24 mars à cause des pressions du gouvernement et des autres chaînes (TF1, Antenne 2, FR3.). Le gouvernement décide donc de chasser Berlusconi de France pour faire en sorte qu'aucune chaîne ne revienne pour remplacer La Cinq. La cinq n'a plus aucune idée. Elle va vivre ces derniers mois dans une tristesse profonde !

C'est ainsi que le Tribunal de Commerce de Paris met la chaîne en liquidation judiciaire le 3 avril 1992. Et donc, comme prévu, la Cinq cesse d'émettre le 12 avril 1992 à minuit, en diffusant un dernier programme d'adieu, Vive la Cinq. Le programme se finit par une longue musique qui vient de Ainsi parlait Zarathoustra, ainsi que de deux messages se succédant: la Cinq vous prie de l'excuser pour l'interruption définitive de l'image et du son suivi du deuxième message C'est fini, et enfin d'un écran totalement vide, auquel la chaîne a rendu l'antenne. L'audience aura culminé plus de 6 millions de téléspectateurs, soit 21,5 % d'audience.

Durant 6 ans, la chaîne usait à faire programmer de nombreux programmes auquel l'audience devait monter, mais malheureusement, tous les programmes sauf l'information, le Paris-Dakar, les émissions Reporters et Childéric, présentés par Patrick de Carolis et Childéric Muller, les soirées Disney, la Formule 1, etc... ont rencontré des audiences qui stagnaient toujours autour des 5%, alors que la chaîne misait plus. Ces nombreux programmes lancés et arrêtés au bout de quelques semaines, quelques mois, ont fait des pertes d'argent pour la chaîne. C'est pour cela que La Cinq est morte le 12 avril 1992 à minuit.

La disparition de La Cinq fut terrible pour tous ses téléspectateurs, adhérant à l'association de défense de La Cinq, aujourd'hui TV Liberté. Jean-Claude Bourret continue avec TV liberté. L'association de défense de La Cinq avait été créée le 3 janvier 1992, 3 mois avant la mort de La Cinq, elle consistait à essayer de protéger La Cinq. D'ailleurs, à partir de la mort de La Cinq, plusieurs tentatives pour faire revenir La Cinq se sont fait, sans succès.

Audiences[modifier | modifier le wikicode]

La Cinq avait au début un niveau d'audience très bas en 1986, 4,2 % d'audience, ce qui est normal car elle avait un nombre d'émetteurs réduits par rapport aux autres chaînes (TF1, Antenne 2, FR3). L'audience progresse d'année en année pour atteindre en 1989 avec 13%, suite à un nombre d'émetteurs installés depuis 1986. À l'arrivée d'Hachette, l'audience décline jusqu'à atteindre 10,9%. À noter que le dernier jour, le 12 avril 1992, l'audience de la chaîne est de 21,5%.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page La cinq de Wikipédia.
Portail Télévision —  Chaînes, émissions...