L'École d'Athènes

« L'École d'Athènes » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


L'École d'Athènes. Ensemble de l'œuvre.

L'École d'Athènes est une fresque décorant la salle appelée Camera della Segnatura au Vatican à Rome. Cette pièce servait alors de bibliothèque privée au pape. Elle a été peinte de 1509 à 1510, par Raphaël à la demande du pape Jules II.

La fresque de L'École d'Athènes, symbolise la Philosophie et la recherche du vrai par les philosophes, les mathématiciens et les astronomes de l'Antiquité. Elle s'oppose à la fresque appelée La Dispute du Saint-Sacrement qui représente la victoire de la théologie chrétienne, sur la pensée païenne antique, fresque qui est également peinte par Raphaël dans la même salle.

Auto-portrait de Raphaël (au second plan) détail de l'École d'Athènes

La fresque mesure 770 cm × 440 cm, une partie est en demi-cercle de 770 × 250 cm. Les couleurs dominantes de l'œuvre sont l'ocre, le beige et le pastel.

Dans un vestibule très décoré, Raphaël a représenté une cinquantaine de personnages habillés « à l'antique ». C'est une peinture savante, qui suppose que ses spectateurs aient une connaissance approfondie de la culture et de l'histoire antiques. La plupart sont des hommes célèbres qui au cours de l'histoire ont illustré la philosophie ou la création artistique. Il s'agit d'affirmer que la Renaissance est une redécouverte de la production intellectuelle et artistique de l'Antiquité et que celle-ci est une source d'inspiration voire d'imitation pour les artistes de la Renaissance.

Détail des personnages ci dessus

1 : Zénon de Cition ou Zénon d'Élée représenté comme un vieillard symbolisant la sagesse humaine alors que l'enfant à ses côtés symbolise la naissance de la vérité. – 2 : Épicure couronné d'un pampre de vigne– 3 : Frédéric II de Mantoue, l'enfant bouclé qui à l'époque était prisonnier du pape Jules II – 4 : Boèce ou Anaximandre ou Empédocle de Milet – 5 : Averroès, philosophe musulman qui transmit la culture antique à l'Occident– 6 : Pythagore sur l'ardoise noire qui se trouve à ses pieds le diagramme montre les rapports mathématiques qu’il y a entre l’harmonie de la musique et les lois mathématiques 7 : Alcibiade élève de Socrate ou Alexandre le Grand élève d'Aristote– 8 : Antisthène ou Xénophon – 9 : Hypatie une mathématicienne et philosophe grecque de l'Antiquité ou Francesco Maria Ier della Rovere neveu du pape Jules II – 10 : Eschine ou Xénophon – 11 : Parménide – 12 : Socrate le maître de Platon – 13 : Héraclite un philosophe pessimiste (sous les traits de Michel-Ange qui réalisait à la même époque les fresques de la Chapelle Sixtine) – 14 : Platon (sous les traits de Léonard de Vinci (mais cette idée est contestée) 15 : Aristote - 16 : Diogène de Sinope isolé des autres comme il fuyait ses semblables pendant son existence – 17 : Plotin un penseur romain néo-platonicien– 18 : Euclide ou Archimède penché, un compas à la main entouré d'étudiants (sous les traits de Bramante) sur le cou de ce personnage figure la signature de Raphaël– 19 : Strabon ou Zoroastre tenant la voûte céleste symbolisant l'astronomie – 20 : Ptolémée le géographe représenté de dos, tenant un globe terrestre– R : Raphaël s'est représenté comme Apelle le peintre grec le plus célèbre de toute l'Antiquité et regarde fixement le spectateur – 21 : Le Sodoma Quentin Augustine (Le Protogène)| amis de Raphaël ou Le Pérugin, maître de Raphaël

Dans le médaillon est inscrite la formule latine Causarum cognitio ( c'est-à-dire {{"|la connaissance des causes) inspirée des Géorgiques de Virgile « Felix, qui potuit rerum cognoscere causas » c'est-à-dire«  Heureux est celui qui peut connaître les causes des phénomènes » .

À l'arrière-plan, se développe une architecture représentée selon les règles de la perspective qui donne une illusion de profondeur. Il s'agit d'une architecture d'église en forme de croix grecque (les deux branches de la croix ayant des dimensions égales, ce qui est alors considérée comme la forme architecturale la plus harmonieuse), le plafond étant une coupole (il y a alors utilisation conjointe du cercle et du carré, deux formes géométriques équilibrées). Elle serait une représentation des plans de Bramante pour la nouvelle basilique Saint-Pierre de Rome.

La statue de grande dimension qui est dans la niche de gauche représente Apollon, le dieu grec des Arts, dans la niche de droite il s'agit d'Athéna, déesse grecque de la sagesse et de l'intelligence.

Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.