Kranj

« Kranj » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Kranj
Administration
Pays Slovénie
Code postal 4000
Maire Damijan Perne
Localisation
Coordonnées
géographiques
latitude : 46° 14′ 00″ Nord
longitude : 14° 22′ 00″ Est
altitude : 385 m Cartes, vues aériennes et satellitaires
Superficie 346,1 km2
Démographie
Population 51 225 hab.
Densité 148 hab./km2
voir modèle • modifier

Kranj est une commune urbaine de Slovénie, la troisième plus grande du pays, avec 53 000 habitants en 2007. Elle est située au Nord-Est du pays, à 20 km de la capitale Ljubljana et fait partie de la région de la Haute-Carniole. Au début du Moyen Âge, Kranj était la capitale de la Carniole, région historique de la Slovénie. Le nom de Kranj vient aussi de ce statut puisque, en slovène, la Carniole est appelée Kranjska.

Vue de Kranj.

Elle reste aujourd'hui une ville importante de la Slovénie, aussi bien au niveau industriel, abritant des industries d'électronique et de caoutchouc, qu'au niveau culturel puisque, chaque année, elle accueille un festival très populaire appelé le Teden Mladih (Semaine de la Jeunesse) ; et grâce à ses installations sportives, elle a pu accueillir le championnat d'Europe de water polo masculin en 2003.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Dès l'Âge de la pierre, le territoire de la ville de Kranj a été occupé. Construite sur une zone rocheuse en altitude, qui donne sur les rivières de la Save et de la Kokra, celle-ci fut habitée à partir du Ier siècle av. J.-C.. À cette époque, la ville faisait partie du royaume d'Illyrie1 et, étant donné que la région était alors une province romaine, on donna un nom latin à la ville, Carnium.

Au IIIe siècle, les Grandes invasions déstabilisent l'Empire romain et le Moyen-Âge commence à s'installer en raison du déclin de Rome. Pendant cette période de transition, la ville de Kranj se développe et ce développement est accentué par l'arrivée des Slaves aux VIe et VIIe siècles. Kranj prend alors de plus en plus d'importance. Un grand cimetière slave est d'ailleurs édifié à Kranj. Au IXe siècle, Kranj perd son indépendance au profit de la Marche de Carniole dont elle devient la capitale. Puis, grâce au développement de commerce, elle devient une ville à partir du XIIIe siècle et à partir du XIVe siècle, elle est sous la domination des Habsbourg. Tout autour de la ville, on construit des fortifications (c'est-à-dire des installations servant à se protéger de l'ennemi) afin de contrer l'invasion des Turcs de l'Empire ottoman. Le commerce et la sidérurgie se développent en Haute-Carniole et en Carinthie slovène2 et donc, à Kranj, qui connaît une croissance économique. Ce développement lui permet finalement de devenir, en Haute-Carniole, un centre économique, commercial, culturel, administratif, éducatif et religieux. La ville développe son réseau ferroviaire au XIXe siècle, ce qui lui permet une nouvelle croissance et l'installation de nombreuses industries dans la ville.

Durant la Seconde Guerre mondiale, un mouvement de résistants, composé de partisans communistes, est formé en 1941 en Yougoslavie (qui englobait la Slovénie à cette époque), avec à sa tête le maréchal Tito. Les Partisans de Tito continuèrent le combat jusqu'en mai 1945. En effet, le 9 mai 1945, Kranj est libérée et rejoint la Yougoslavie, récemment créée par Tito, jusqu'à ce que la Slovénie déclare son indépendance en 1991.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Kranj est située au Nord-EEst de la Slovénie, dans une région appelée la Haute-Carniole qui contient une petite partie des Alpes. D'ailleurs, une des rivières qui traversent la ville, la Save, a deux sources situées dans la région alpine. Arrivée au cœur de la ville, la Save se jette dans une autre rivière, la Kokra.

Le climat de la ville est un climat alpin.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

Architecture[modifier | modifier le wikicode]

L'architecte slovène Jože Plečnik a également travaillé pour Kranj : il est à l'origine des arcades et de la fontaine. D'autres lieux sont intéressants pour leur architecture, comme la mairie, qui date des XVIe et XVIIe siècles, ainsi que des manoirs, des châteaux et des églises.

Sports[modifier | modifier le wikicode]

Grâce à ses installations sportives, elle a pu accueillir, en 2003, le championnat d'Europe de water polo masculin.

Elle a également été une étape de l'édition de 1994 du Tour d'Italie, une compétition de cyclisme.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le wikicode]

Des personnalités connues en Slovénie sont liées à la ville de Kranj :

  • Issu de famille de peintres, le peintre Leopold Layer est un personnage important de la Slovénie. Il est né à Kranj le 20 novembre 1752 et plus tard, ses parents décidèrent de s'installer ailleurs dans la ville, dans un atelier. Mais, en 1811, un incendie ravage les deux bâtiments et le peintre fait construire une nouvelle maison dans laquelle il meurt le 12 avril 1828.
  • Le célèbre poète slovène France Prešeren passa ses dernières années à Kranj, où il travaillait en tant qu'avocat, en compagnie de sa famille. Sa tombe se situe dans la ville.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Kranj de Wikipédia.
[Page consultée le 29 décembre 2008]
  1. Il n'est pas confondre avec le royaume d'Illyrie, qui était une partie de l'Empire d'Autriche, entre 1816 à 1849.
  2. On précise Carinthie slovène pour éviter de confondre avec une autre région, au sud de l'Autriche. Au XVIe siècle, la Carinthie slovène est une région située au Nord de la Slovénie et proche de l'Autriche.
Portail de la Slovénie —  Tous les articles sur la Slovénie.