Koenigshoffen

« Koenigshoffen » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une église à Koenigshoffen.

Koenigshoffen, littéralement "la cour du roi", est un quartier de l'ouest de Strasbourg, comptant 16 119 habitants1.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Koenigshoffen est situé à l'est de la commune d'Eckbolsheim, à l'ouest du quartier gare, au sud de Hautepierre et au nord de la Montagne-Verte. Une voie ferrée destinée au trafic de marchandises coupe le quartier en deux parties distinctes. Au bord de la voie ferrée se trouve une petite gare désaffectée, qui fut la première gare de Strasbourg, de 1852 à 1854.

Transports[modifier | modifier le wikicode]

La route des Romains, principale artère du quartier, est bien desservie par les bus des lignes 4 (Reichstett-Mairie/Hoenheim-Gare - Wolfisheim Stade), 4 A (Reichstett-Mairie/Hoenheim-Gare - Hautepierre Maillon), 50 (Wacken - Montagne Verte) et 50 A (Schiltigheim Le Marais - Montagne Verte). Mais ces lignes de bus sont très chargées : un tramway sur pneus est pour cela en projet pour mieux desservir Koenigshoffen, Eckbolsheim et Wolfisheim. La gare de Strasbourg-Roethig, à la Montagne-Verte, située sur l'axe ferroviaire Strasbourg-Molsheim, est le point d'arrêt ferroviaire le plus proche de Koenigshoffen. L'autoroute A351 (Strasbourg - Wolfisheim-Nord) passe à Hautepierre, quartier situé un peu plus au nord.

Les arrêts existants de tramway les plus proches sont situés à la Montagne Verte, quartier au sud de Koenigshoffen-Est, desservi par les lignes B et F, ainsi que dans les quartiers de Hautepierre et Cronenbourg, au nord de Koenigshoffen, desservis par les lignes A et D. Le prolongement de la ligne A vers le quartier des Poteries, non loin de Koenigshoffen-Ouest, prévu pour fin 2013, rapprochera davantage Koenigshoffen au réseau de tramway sur rails, en attendant la mise en service du tramway sur pneus Vendenheim-Wolfismeim, dont la date d'inauguration ne serait probablement pas avant 2020-2025.

Société[modifier | modifier le wikicode]

Koenigshoffen est un quartier hétéroclite alternant zones résidentielles et logements sociaux. À l'est de la voie ferrée, à Koenigshoffen-Est, les immeubles de bon confort et les villas, notamment sur la route des Romains et au sud (rue du Schnockeloch), sont majoritaires, mais les logements sociaux sont égalements présents au nord de la route : il existe notamment une cité HLM, la cité SNCF, peuplée notamment par des cheminots ouvriers ou employés. À l'ouest de la voie ferrée, à Koenigshoffen-Ouest, des maisons individuelles bordent la rue des Capucins et ses alentours ainsi qu'une partie du quartier de Koenigshoffen-Hohberg tandis que des immeubles de bon confort longent la route des Romains, comme à Koenigshoffen-Est : la route des Romains est l'artère historique du quartier et ces immeubles ont une certaine ancienneté. Mais la majeure partie de Koenigshoffen-Hohberg, partie de Koenigshoffen-Ouest, est composée de logements sociaux, la cité du Hohberg.

La diversité ethnique est très importante à Koenigshoffen. La plupart des habitants sont d'origine maghrébine, turque, française ou alsacienne de souche. Les personnes d'origine maghrébine vivent essentiellement dans les cités ouvrières et dans les logements modestes, tout comme ceux d'origine turque, nombreux à Koenigshoffen-Est. Les Français et Alsaciens de souche vivent essentiellement dans les logements modestes et dans les maisons individuelles. Les minorités sont très variées : Noirs, Kosovars, Serbes, Bosniaques, Roumains, Russes, Tchétchènes, Géorgiens, Italiens, Espagnols, Portugais, Vietnamiens et Roms vivent à Koenigshoffen. La plupart d'entre eux vivent dans les logements modestes ou dans les logements sociaux. La communauté d'origine caucasienne (Tchétchènes et Géorgiens) s'accroît.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le quartier date de l'époque des Romains.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.