Keu

« Keu » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Keu lors d'un combat.

Keu est un chevalier de la table ronde faisant partie de la légende des chevaliers du Roi Arthur.

Selon les auteurs et les époques, son nom s'écrit ou se prononce différemment : Kou, Kay, Kai, Key, Kei, , Cai ou Cei.

Keu est le frère de lait du roi Arthur, c'est-à-dire qu'il est le fils du chevalier qui a adopté Arthur lorsqu'il était enfant. Bien qu'ils ne soient pas réellement frères, Keu et Arthur ont été élevés ensemble, et Arthur le considère comme son frère.

Keu est un chevalier vaniteux et arrogant. Les autres chevaliers, et surtout la reine Guenièvre, ne l'aiment pas trop. Seul Arthur, qui le connaît bien, et qui sait qu'au fond, Keu est quelqu'un de profondément bon, l'aime beaucoup.

L'histoire[modifier | modifier le wikicode]

Arthur, fils du roi Uther Pendragon, a été confié par Merlin à un chevalier qui l'a élevé comme si c'était son propre fils. Ce chevalier avait déjà un fils, Keu, un peu plus grand qu'Arthur, et qu'Arthur a donc tout naturellement considéré comme son grand frère.

Quand Keu est devenu chevalier, Arthur est devenu son écuyer. Ayant perdu l'épée de son frère, il va en chercher une autre, qu'il a trouvée plantée dans un rocher : il s'agit en fait d'Excalibur, l'épée qui fait d'Arthur le roi de Bretagne. Bien sûr, Keu va tenter sa chance, et prétendre que c'est lui qui a sorti Excalibur du rocher, mais on va rapidement se rendre compte que c'est bien Arthur qui est le roi de Bretagne.

Keu est, avec Bédivère un des premiers chevaliers qui apparaissent dans les légendes du Roi Arthur, bien avant Lancelot, Gauvain et les autres. C'est le sénéchal d'Arthur, son plus grand officier : quand Arthur n'est pas là, c'est lui le chef, notamment à Camelot, ce qui lui vaut de ne pas être très apprécié des autres, notamment de la Reine, car Keu se comporte alors comme un chef autoritaire et méprisant.

Au fond, Keu est un très bon chevalier, l'un des meilleurs, même, mais son mauvais caractère cache le plus souvent ses bons côtés. Il n'est pas du tout chevaleresque, justement, passe son temps à se moquer des autres, et manque cruellement de courtoisie. Il ne respecte notamment pas les femmes, ce qui déplaît tout particulièrement à Perceval, l'un des chevaliers les plus galants de la Table Ronde. Un jour que Keu osera gifler une demoiselle, Perceval le défiera dans un tournoi, et le battra.

Dans les premières légendes de la Table Ronde, on voit souvent Keu accomplir toutes sortes d'exploits. Avec Bédivère, il accompagne le Roi Arthur qu'il aide notamment à battre un puissant géant qui régnait sur le Mont Saint-Michel.

Mais, par la suite, les légendes plus récentes montrent de moins en moins Keu, préférant raconter les exploits d'autres chevaliers plus valeureux, comme Lancelot, Gauvain ou Perceval. Keu, lui, est la plupart du temps à Camelot, et, participe peu aux aventures ; en revanche, il passe son temps à se moquer des autres et à leur chercher des histoires. C'est justement parce que Keu manque de savoir vivre que l'on peut voir, par comparaison, à quel point les autres chevaliers sont valeureux.

Dans L'Enchanteur, de René Barjavel, on voit Perceval, alors encore tout jeune et très naïf, arriver à la cour du Roi Arthur pour demander à devenir chevalier. Keu, pour se moquer de lui, lui dit alors de chevaucher toute la journée, jusqu'à ce qu'il rencontre un chevalier, pour lui prendre ses armes : le roi lui donnerait les armes, l'armure et le cheval de ce chevalier. Persuadé que c'est la vérité, Perceval part aussitôt à la rencontre de ce chevalier.

En réalité, il s'agissait d'une blague vraiment très méchante, et n'importe qui d'autre aurait bien pu se faire tuer, en essayant de prendre les armes d'un chevalier. Les autres chevaliers furent donc furieux contre Keu. Mais, heureusement, Perceval, qui était déjà très fort, réussit à se sortir de ce pétrin, et revint avec les armes du chevalier à Camelot, où Arthur le fit effectivement chevalier.

Les ennemis principaux de Keu à Camelot sont Perceval, un chevalier très noble et vertueux, qui ne supporte pas la grossièreté et l'arrogance de Keu, et la reine Guenièvre, qui ne supporte pas la façon dont Keu traite les femmes, mais qui, elle, ne se laisse pas faire.

Au cours de leurs aventures, la plupart des chevaliers vont se fâcher au moins une fois avec Keu, pour des raisons diverses, et le défieront en tournoi. Malgré sa bravoure, Keu sera ainsi très souvent battu, par Perceval, Lancelot, Gauvain, et les autres. Ces victoires en tournoi sont un symbole : elles montrent que la valeur et le savoir vivre des autres chevaliers l'emporte toujours sur les mauvaises manières de Keu.

Postérité[modifier | modifier le wikicode]

Keu apparaît dans la série Kaamelott. Son nom est alors Kay.

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…