Juan Sébastien Elcano

« Juan Sébastien Elcano » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Lithographie de 1854 représentant Juan Sebastián Elcano (portrait imaginaire)

Juan Sebastián Elcano, né en 1476 et mort le 4 août 1526 (à bord d'un vaisseau navigant dans l'Océan Pacifique), est un navigateur et un explorateur espagnol. Il fait partie de l'expédition de Magellan et après la mort de celui-ci, il termine le voyage de retour vers l'Espagne ; avec ses marins, il est donc le premier à avoir effectué le tour du monde.

Jeunesse et début de carrière[modifier | modifier le wikicode]

Juan Sebastián Elcano est né en 1476 à Getaria dans le Pays basque espagnol. Ses parents sont Domingo Sebastián de El Cano et Catalina de El Puerto. Dès son enfance, il devient marin et pêcheur. Un peu plus tard, il fait de la contrebande dans des ports en France. En 1509, il fait partie d'une expédition militaire contre l'Algérie. Il se trouve à Séville lorsque Charles Quint prépare en 1519 l'envoi d'une grande expédition pour trouver un raccourci par la mer vers les Indes.

Voyage de Magellan[modifier | modifier le wikicode]

Trajet de l'expédition de Magellan terminée par Elcano.

Charles Quint choisit le navigateur portugais Magellan pour diriger l'expédition composée de cinq navires et de 239 hommes ; Juan Sebastián Elcano est nommé commandant en second. Leur mission est de trouver un raccourci vers l'Extrême-Orient, en passant autour de la pointe de l'Amérique du Sud.

Lorsque l'expédition hiverne sur la côte du Brésil, les équipages se mutinent car ils refusent d'aller plus loin. Magellan rend Elcano responsable de la mutinerie et il le retient pendant un temps prisonnier et enchainé ; par ailleurs, un des vaisseaux de l'expédition a été détruit. En octobre 1520, lorsqu'ils atteignent le passage entre l'océan Atlantique et l'océan Pacifique (le « détroit de Magellan »), un autre navire fait demi-tour et quitte l'expédition.

En mars 1521, les trois navires restants atteignent les îles Philippines. À ce moment, l'expédition ne compte plus que 150 hommes. Magellan noue une amitié avec le roi de l'île de Homonhon et il le rejoint dans une guerre contre un rival ; Magellan est tué le 27 avril 1521 pendant le combat. Les hommes restants parviennent à s'échapper, Elcano commande le dernier navire de l'expédition et, le 8 septembre 1522, Elcano et son équipage sont de retour en Espagne, terminant l'expédition de Magellan.

Dernières années[modifier | modifier le wikicode]

Le roi lui accorde des armoiries et une pension de 500 ducats. Elcano reste pendant trois ans à Valladolid ; il a une liaison amoureuse avec María Vidaurreta, avec laquelle il a une fille.

Il participe ensuite à l'expédition menée par le navigateur Garcia Jofre de Loaísa vers les îles des Épices ; ils partent avec sept vaisseaux et 450 hommes. L'expédition est dispersée par le mauvais temps près du Cap Horn, et elle perd six de ses sept navires. Le navire restant continue sa route vers les îles des Épices. Le 30 juillet 1526, Loaísa, le commandant de l'expédition, meurt du scorbut et Elcano prend alors le commandement du navire, mais il meurt de la même maladie le 4 août suivant.

Source de la traduction[modifier | modifier le wikicode]

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer et le monde maritime.
Portail de l'Espagne —  Tous les articles sur l'Espagne