Confiné chez toi, tu t'ennuies ? Crée un article sur Vikidia, c'est facile ! Commence par quelques lignes et on va t'aider !

Jiang Qing

« Jiang Qing » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Jiang Qing en 1976.

Jiang Qing est une actrice et une femme politique chinoise, née le 19 mars 1914 et morte le 14 mai 1991. Elle est la dernière épouse de Mao Zedong.

Elle a joué un rôle politique important pendant la Révolution culturelle chinoise. Elle a été surnommée « L'Impératrice rouge »

Jeunesse[modifier | modifier le wikicode]

L'actrice Lan Ping (nom de scène de Jiang Qing) en couverture d'un magazine dans les années 1930.

Jiang Qing nait dans la province de Shandong dans une famille modeste, son père bat sa mère et sa mère la bat. Toutes deux s'enfuient à Jinan alors que Jiang Qing est encore une enfant. Plus tard, Jiang Qing commence une carrière d'actrice, elle joue (sous le nom de Lan Ping) des petits rôles dans des films. Jiang Qing se marie deux fois, mais ces unions durent peu de temps et se terminent par des divorces.

Mariage avec Mao[modifier | modifier le wikicode]

Jiang Qing et son mari Mao Zedong en 1946.

En 1937, elle rencontre Mao Zedong qu'elle séduit, et Mao divorce alors de sa troisième épouse. À cette époque, la Chine est gouvernée par le président Tchang Kaï-chek et Mao et les communistes luttent pour s'emparer du pouvoir. Les compagnons de lutte de Mao se méfient des ambitions politiques de Jiang Qing, et ils obligent Mao à leur promettre que sa nouvelle épouse n'exercera aucun rôle dans le Parti. Le mariage a lieu en 1938 et leur fille (leur seul enfant) nait en 1940.

Début de carrière politique[modifier | modifier le wikicode]

Tchang Kaï-chek est vaincu en 1949, les communistes accèdent alors au pouvoir et dirigent la Chine. Grâce à son statut d'épouse de Mao, Jiang Qing obtient petit à petit quelques postes officiels. Elle essaie de réformer l'art (qui doit uniquement servir de propagande pour le régime communiste), mais ses propositions ne trouvent pas d'écho auprès des autorités politiques. Elle devient membre de l'Assemblée nationale populaire chinoise, puis elle est élue en 1969 membre du Politburo du parti communiste chinois. Mao et Jiang Qing vivent alors séparément, mais ils sont toujours mariés et elle bénéficie du soutien politique de son mari.

La Révolution culturelle chinoise et la « Bande des Quatre »[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Révolution culturelle chinoise
Article à lire Article à lire : Bande des Quatre

En 1966, Mao Zedong lance la Révolution culturelle chinoise. Ses partisans et les jeunes Gardes rouges, qui rejettent tout forme d'autorité, s'attaquent aux adversaires politiques de Mao (dont le président de la république chinoise Liu Shaoqi) et à certains dirigeants du Parti communiste, aux syndicats, aux professeurs, etc. De nombreux intellectuels et opposants sont envoyés en camp de rééducation, des ouvrages littéraires et des œuvres d'art sont détruits. Le maréchal Lin Biao soutient la Révolution culturelle. Il est désigné comme successeur de Mao, mais il est écarté en 1970 et il meurt dans un accident d'avion l'année suivante.

Après la mise à l'écart de Lin Biao, Jiang Qing et trois partisans de Mao qui sont aussi des membres importants du Parti, c'est-à-dire : Zhang Chunqiao, Yao Wenyuan et Wang Hongwen (ils sont surnommés « la bande des Quatre ») sont placés aux postes les plus importants du pays et, sous leur commandement, la Révolution culturelle se poursuit avec ses excès. Privée de ses élites dont beaucoup ont été tués ou envoyés en camp de rééducation, la Chine est désorganisée et au bord du chaos. Selon les historiens, la Révolution culturelle aurait été responsable de la mort de 3 millions de personnes en Chine.

Dernières années[modifier | modifier le wikicode]

Mao meurt le 9 septembre 1976 et Hua Guofeng, le successeur désigné par Mao, devient le nouveau dirigeant de la Chine. Peu de temps après, Jiang Qing et les autres membres de la Bande des Quatre sont arrêtés et jugés (Jiang Qing voulait succéder à son mari, ces arrestations permettent d'empêcher la bande des Quatre de s'emparer du pouvoir). Ils sont accusés d'être responsables des excès commis pendant la Révolution culturelle. Jiang Qing et Zhang Chunqiao sont condamnés à mort mais leur peine sera ensuite commuée en prison à vie ; Yao Wenyuan et Wang Hongwen sont condamnés à des peines de prison. D'après les autorités chinoises, Jiang Qing est morte le 14 mai 1991, elle se serait suicidée.

Portail de la Chine — Tous les articles sur la Chine.
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Jiang Qing de Wikipédia.